Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2021 3 13 /10 /octobre /2021 08:48

Pour répondre aux questions de nombreux lecteurs sur les Trois Moires que peuvent évoquer les Fenêtres :

(cf Rite Français, Sens et Symbolique, illustration p. 168)

848ème article

Trois Pas en Loge Bleue  Fondamentaux du Rite Français

Dans ce premier tome consacré à la pratique du Rite Français l'auteur* s'est attaché à mettre à la disposition des jeunes maçons et des moins jeunes, l'ensemble des usages et des fondamentaux indispensables pour trouver sa place en Loge et vivre pleinement chaque Tenue. Les Officiers y trouveront une description précise de chaque office et des conseils pour rendre la Loge "juste et parfaite".

Format 230 x 150 mm ; 226 pages Prix public 22 euros

 

Rite Français    Sens et Symbolique

Partant du principe qu'il faut comprendre ce que l'on fait pour bien le faire, l'auteur* nous présente dans ce deuxième tome, les outils nécessaires à la compréhension du Rite et à l'utilisation des symboles. Après avoir donné les clefs pour saisir le sens profond des différents temps d'une Tenue au grade d'apprenti, il aborde ensuite la symbolique maçonnique et en particulier celle de la lumière propre au Rite français, en étudiant les liens qui nous rattachent aux bâtisseurs de cathédrales. Il apporte d'autre part un éclairage symbolique sur le Tableau de Loge et les éléments figurés qui le composent. Une approche symbolique intéressante du Rite français. Ce livre a reçu le  Prix Blaise Pascal - Arverna Masonnica, 2019

Format 230 x 150 mm ; 232 pages ; Prix public 22 euros

L'auteur* entré en maçonnerie il y a plus de trente ans, le RF Bernard B. s'est passionné pour le Rite français. Vénérable à plusieurs reprises, il est aujourd'hui Précepteur provincial de ce Rite et se consacre à apporter son aide à l'instruction des jeunes Frères.

Commande  directement auprès de l'auteur par mail à l'adresse

 

Pour être averti automatiquement de la parution d'un nouvel article, abonnez-vous (gratuitement et sans obligation) en inscrivant votre adresse mail dans la fenêtre ad-hoc (colonne de droite).

Ce blog respecte la loi RGPD

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
9 octobre 2021 6 09 /10 /octobre /2021 09:14

Au Rite français, trois fenêtres décorent les murs : une à l'Orient, une au Midi et une à l'Occident. Elles participent ainsi à l'orientation de la Loge. Par leur  triplicité, elles évoquent le nombre mystérieux de "3" et celle de la Trinité. C'est un symbole temporel... voir illustration ci-dessous.

(cf Rite Français, Sens et Symbolique, pp. 165-168)

847ème article

Trois Pas en Loge Bleue  Fondamentaux du Rite Français

Dans ce premier tome consacré à la pratique du Rite Français l'auteur* s'est attaché à mettre à la disposition des jeunes maçons et des moins jeunes, l'ensemble des usages et des fondamentaux indispensables pour trouver sa place en Loge et vivre pleinement chaque Tenue. Les Officiers y trouveront une description précise de chaque office et des conseils pour rendre la Loge "juste et parfaite".

Format 230 x 150 mm ; 226 pages Prix public 22 euros

 

Rite Français    Sens et Symbolique

Partant du principe qu'il faut comprendre ce que l'on fait pour bien le faire, l'auteur* nous présente dans ce deuxième tome, les outils nécessaires à la compréhension du Rite et à l'utilisation des symboles. Après avoir donné les clefs pour saisir le sens profond des différents temps d'une Tenue au grade d'apprenti, il aborde ensuite la symbolique maçonnique et en particulier celle de la lumière propre au Rite français, en étudiant les liens qui nous rattachent aux bâtisseurs de cathédrales. Il apporte d'autre part un éclairage symbolique sur le Tableau de Loge et les éléments figurés qui le composent. Une approche symbolique intéressante du Rite français. Ce livre a reçu le  Prix Blaise Pascal - Arverna Masonnica, 2019

Format 230 x 150 mm ; 232 pages ; Prix public 22 euros

L'auteur* entré en maçonnerie il y a plus de trente ans, le RF Bernard B. s'est passionné pour le Rite français. Vénérable à plusieurs reprises, il est aujourd'hui Précepteur provincial de ce Rite et se consacre à apporter son aide à l'instruction des jeunes Frères.

Commande  directement auprès de l'auteur par mail à l'adresse

 

Pour être averti automatiquement de la parution d'un nouvel article, abonnez-vous (gratuitement et sans obligation) en inscrivant votre adresse mail dans la fenêtre ad-hoc (colonne de droite).

Ce blog respecte la loi RGPD

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français Planches Symbolique
30 août 2021 1 30 /08 /août /2021 12:40

Nous sommes à la veille de la reprise des travaux.

Veillons à maintenir la perfection de l'angle droit, la verticale parfaitement centrée sur la ligne de foi de l'horizontale. (cf symbolique de l'archipendule)

Nous vous souhaitons une année maçonnique riche et sereine au sein de la Fraternité de votre Loge.

Vivat, vivat, semper vivat.

R:. F:.  B:. B:.

846ème article

Trois Pas en Loge Bleue  Fondamentaux du Rite Français

Dans ce premier tome consacré à la pratique du Rite Français l'auteur* s'est attaché à mettre à la disposition des jeunes maçons et des moins jeunes, l'ensemble des usages et des fondamentaux indispensables pour trouver sa place en Loge et vivre pleinement chaque Tenue. Les Officiers y trouveront une description précise de chaque office et des conseils pour rendre la Loge "juste et parfaite".

Format 230 x 150 mm ; pages Prix public 22 euros

 

Rite Français    Sens et Symbolique

Partant du principe qu'il faut comprendre ce que l'on fait pour bien le faire, l'auteur* nous présente dans ce deuxième tome, les outils nécessaires à la compréhension du Rite et à l'utilisation des symboles. Après avoir donné les clefs pour saisir le sens profond des différents temps d'une Tenue au grade d'apprenti, il aborde ensuite la symbolique maçonnique et en particulier celle de la lumière propre au Rite français, en étudiant les liens qui nous rattachent aux bâtisseurs de cathédrales. Il apporte d'autre part un éclairage symbolique sur le Tableau de Loge et les éléments figurés qui le composent. Une approche symbolique intéressante du Rite français. Ce livre a reçu le  Prix Blaise Pascal Arverna Masonnica, 2019

Format 230 x 150 mm ; 232 pages ; Prix public 22 euros

L'auteur* entré en maçonnerie il y a plus de trente ans, le RF Bernard B. s'est passionné pour le Rite français. Vénérable à plusieurs reprises, il est aujourd'hui Précepteur provincial de ce Rite et se consacre à apporter son aide à l'instruction des jeunes Frères.

Commande  directement auprès de l'auteur par mail à l'adresse

 

Pour être averti automatiquement de la parution d'un nouvel article, abonnez-vous (gratuitement et sans obligation) en inscrivant votre adresse mail dans la fenêtre ad-hoc (colonne de droite).

Ce blog respecte la loi RGPD

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine
6 août 2021 5 06 /08 /août /2021 11:21

Nous vous présentons le travail du dernier apprenti entré dans la R:. L:. Michel de l'Hospital, notre F:. Pierre Laurent M:.

 

Très Vénérable, mes Biens Aimés Frères,

            Alors qu’il vient d’être initié, l’apprenti prend connaissance de ses obligations. Placé sur la colonne du Nord, il ne saurait supporter trop de lumière. Il doit alors s’y habituer et se laisser pénétrer par le Rituel, source principale de son apprentissage. Cet apprentissage, qu’il soit didactique  –le savoir-  ou empirique  –la connaissance- est mené grâce aux obligations qui s’imposent à l’apprenti qui progresse selon ces deux voies. Ainsi, le savoir s’acquiert par la transmission : l’aîné prend son disciple sous son aile protectrice et lui fait connaître un ensemble d’enseignements. Quant à la connaissance, elle s’appréhende par l’expérience vécue par le disciple, c’est une confrontation au réel qui est intégrée et mûrie.

            La première règle, qui est majeure, c’est le silence. Il s’agit même de la clef de voûte de l’édifice. Beaucoup d’auteurs depuis l’Antiquité jusques à nos jours ont rappelé l’importance, le rôle et les vertus du silence. Ce qu’il appert, c’est essentiellement un gage de protection. Ainsi, Sénèque  montre que le silence « est la vertu du sage ». Dyonisius Cato indique qu’il n’y a point de danger à se taire mais qu’il y en a à parler.  A la Renaissance, Baldassar Gracian et Baldassare Castiglione ont expliqué le rôle du silence comme garantie de liberté, exactement comme Alain Corbin, notre contemporain, un penseur qui a écrit l’essai Histoire du silence dans lequel il témoigne de tous les aspects revêtus par cette absence de parole.Les auteurs que j’ai cités  sont unanimes à considérer qu’on est toujours libre d’une parole retenue, mais qu’on est enchaîné par une parole produite. Une mise en garde de Baldassar Gracian nomme le danger de la parole : « l’homme discret sait se taire lorsqu’il y a danger à dire la vérité : un cœur sans secret est une lettre ouverte ». C’est avec beaucoup de poésie que Maurice Maeterlinck précise cette dernière pensée :

« Dès que nous parlons, quelque chose nous prévient que des portes divines se ferment quelque part ».

            Par ailleurs, ce silence permet à l’apprenti d’écouter et d’observer, privé de parler car ces paroles risquent d’être le reflet d’une ignorance ou d’une imprudence. De plus, ce silence sert à « vaincre nos passions et soumettre nos volontés », selon le Rituel.

En effet, la parole peut être audacieuse, et refléter nos passions comme un désir d’imposer sa volonté.

C’est ainsi que le silence est un exercice d’humilité, condition de la Vertu.         

Aussi, cette humilité est le premier devoir qui m’a été confié, déjà dans la Chambre des réflexions. C’est ainsi que dans un cabinet obscur, des objets ont été placés en Memento mori.

« Souviens-toi que tu es mortel ».

Cette moralité a été illustrée  au XVIème siècle, aux temps de la peste, par des artistes inspirés qui ont imaginé une peinture visible dans l’église d’Ennezat. Il s’agit du  Dit des trois Morts et des trois Vifs. De jeunes seigneurs, dans l’éclat rayonnant de leur vie et de leur santé, s’aventurent et viennent chasser jusqu’au domaine des tombeaux. Soudains, trois morts leur apparaissent et invectivent les audacieux : « Nous avons été ce que vous êtes et vous serez ce que nous sommes ».

Des peintures plus récentes, silencieuses, marquent ce dépouillement, ce renoncement, comme les Madeleines de Georges de La Tour. Madeleine est silencieuse, loin du vacarme du monde, elle médite en ayant abandonné ses bijoux et ses ornements.Elle a fermé ses flacons de parfum et ses vases à onguents. Il ne reste plus que le silence où seule la lumière de la veilleuse s’exprime : cette lumière que le Maçon doit sans cesse rechercher et qui triomphe des vanités qui sont « l’emblème et souvent l’occasion des vices que le Maçon doit éviter », rappelle pour nous le Rituel.

C’est vraisemblablement pourquoi, pendant l’initiation, le candidat que j’étais s’est présenté à moitié nu, débarrassé des métaux et ornements profanes, signes de vanité à laquelle on meurt, pour renaître à la vie maçonnique lorsque l’on reçoit la Lumière, signe de vie. 

Au-delà de tout bien, l’apprenti doit être prêt à faire le sacrifice de sa vie pour secourir ses frères au prix même de son sang. Ainsi lors de l’initiation, le Rituel prévoit de verser le sang. Mais au dernier moment, un Frère demande la grâce de l’impétrant. Si ce dernier est sauvé de la mort par ce Frère, il lui est signifié qu’à son tour, il doit venir en aide à ses Frères, jusqu’à la mort.

C’est alors qu’apparaît la vie en Fraternité. L’amour fraternel, guide de la vie maçonnique, est « la base, la pierre angulaire, le ciment et la gloire de notre vieille confrérie ». Ainsi, le travail confié à l’apprenti est de dégrossir la pierre brute. Pour cela, il utilise des outils.

Comme je l’ai évoqué précédemment, l’apprenti ne peut prendre la parole, ce qui lui permet d’écouter et d’observer pour progresser dans son ouvrage. Par ailleurs, l’apprenti sert ses Frères lors des travaux de banquet. C’est une façon de prendre soin d’eux, de les connaître davantage et de les aimer encore plus. Ces agapes sont toujours un moment intense où les Frères sont unis dans la joie du partage.

Aussi, dans cette tâche exigeante et sans fin, l’apprenti reçoit un tablier et des gants blancs. Ce tablier et ces gants permettent à l’apprenti de travailler à fin de mener « une vie active et laborieuse ». La couleur blanche de ces outils de travail rappelle à l’apprenti qu’il est amené à demeurer « dans la candeur et la pureté », aussi bien à l’atelier que dans sa vie profane.

Enfin, l’apprenti est appelé à connaître le rituel. Cum nascere, c’est-à-dire naître avec. Lors de son initiation, l’apprenti fait l’expérience intime d’un ensemble de faits symboliques opérants qui agissent sur son corps, son cœur, sa conscience et son esprit.

Ce rituel, l’apprenti l’intègre au sein de sa personne, en même temps il découvre un monde signifié dont le contenu n’est pas univoque. Le mot sens est remarquablement évoqué par le poète et académicien François Cheng. Ce signifiant porte trois aspects : le sens comme signification, le sens comme direction et les sens qui sont les portes du corps qui permettent d’appréhender le monde et de s’ouvrir à lui. Or, cette sémantique est particulièrement vérifiée pour le rituel qui devient propre  à chaque frère. Selon les circonstances de temps et au gré de l’expérience de la vie impermanente, l’apprenti trouve une signification à cet ensemble symbolique, avance dans une direction, échange avec ses frères et le monde ; bien plus que comprendre le rituel, l’apprenti doit le vivre.

Enfin, il reste à l’apprenti à progresser sur le chemin de l’initiation. C’est ce que les Trois Garçons de La Flûte Enchantée de Mozart et Schikaneder annoncent à l’impétrant Tamino :

« Cette voie te conduit au but,

Mais il te faut, jeune homme, vaincre virilement.

Ecoute donc notre enseignement :

Sois ferme, patient et discret ».

J’ai dit.

845ème article

Trois Pas en Loge Bleue  Fondamentaux du Rite Français

Dans ce premier tome consacré à la pratique du Rite Français l'auteur* s'est attaché à mettre à la disposition des jeunes maçons et des moins jeunes, l'ensemble des usages et des fondamentaux indispensables pour trouver sa place en Loge et vivre pleinement chaque Tenue. Les Officiers y trouveront une description précise de chaque office et des conseils pour rendre la Loge "juste et parfaite".

Format 230 x 150 mm ; pages Prix public 22 euros

 

Rite Français    Sens et Symbolique

Partant du principe qu'il faut comprendre ce que l'on fait pour bien le faire, l'auteur* nous présente dans ce deuxième tome, les outils nécessaires à la compréhension du Rite et à l'utilisation des symboles. Après avoir donné les clefs pour saisir le sens profond des différents temps d'une Tenue au grade d'apprenti, il aborde ensuite la symbolique maçonnique et en particulier celle de la lumière propre au Rite français, en étudiant les liens qui nous rattachent aux bâtisseurs de cathédrales. Il apporte d'autre part un éclairage symbolique sur le Tableau de Loge et les éléments figurés qui le composent. Une approche symbolique intéressante du Rite français. Ce livre a reçu le  Prix Blaise Pascal Arverna Masonnica, 2019

Format 230 x 150 mm ; 232 pages ; Prix public 22 euros

L'auteur* entré en maçonnerie il y a plus de trente ans, le RF Bernard B. s'est passionné pour le Rite français. Vénérable à plusieurs reprises, il est aujourd'hui Précepteur provincial de ce Rite et se consacre à apporter son aide à l'instruction des jeunes Frères.

Commande  directement auprès de l'auteur par mail à l'adresse

 

Pour être averti automatiquement de la parution d'un nouvel article, abonnez-vous (gratuitement et sans obligation) en inscrivant votre adresse mail dans la fenêtre ad-hoc (colonne de droite).

Le blog respecte la loi RGPD

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Planches
10 mars 2021 3 10 /03 /mars /2021 13:15

Le BLANC

 

A l'inverse donc le Blanc symbolise la pleine Lumière.

        C'est cette Lumière qui a déchiré les Ténèbres du premier jour et qui fût le point de départ de Tout ce qui a été, est et sera, puisque tout a été créé en quelques milliardièmes de seconde.

        C'est ainsi qu’elle a été considérée comme la couleur de Dieu - appelé souvent Dieu de Lumière - et par-là de tout ce qui est divin. C'était même parfois Dieu lui-même comme le Râ des égyptiens, le Dieu soleil.

         C'est grâce à elle que la Vie est apparue sur notre Terre - peut-être ailleurs aussi - et qu'elle s'est perpétuée, aidée en cela par la chaleur bénéfique qu'elle dégage.

         Cette Lumière nous a apporté la connaissance et l'aspiration à la Connaissance avec un C majuscule. Cette Connaissance doit nous conduire à la Sagesse, à la Sérénité et à la Paix, autant d'états qui sont symbolisés par la blancheur de la fleur de lis.

         Le blanc c'est l'addition de toutes les longueurs d'onde que l'œil du voyant peut saisir sur sa rétine, c'est donc tout ce que notre esprit peut percevoir sur le plan exotérique comme sur le plan ésotérique. Aussi n'est-ce pas par hasard si elle est souvent la couleur des Initiés.

           C'est encore la couleur de la pureté et de l'innocence : dans la Rome antique, le candidat - que l’on nommait candidatus, était revêtu de blanc candidus.

         Ce blanc se retrouve dans nos tenues vestimentaires : le tablier blanc immaculé du jeune apprenti lui fait comprendre qu'il doit entrer en maçonnerie pur et sans arrière-pensée. Il me faut dire un mot de la couleur blanche de nos gants qui nous dit aussi que nos mains doivent rester pures et sans tache de tout acte blâmable de même que notre conscience doit rester pure de tout vil sentiment.

          Mais pour le Blanc comme pour le Noir, la médaille a un revers et si le Blanc qui nous apporte la Lumière, devient trop éclatant, oui, tout ce qui est brillant et qui passe devant nous sans donner le temps de le regarder, peut nous éblouir au sens matériel comme au sens spirituel, effaçant tous nos repères ce qui risque donc de nous égarer dans notre quête à moins qu’une ombre lui succède pour rendre cet éblouissement supportable. Comme quoi l’excès en tout n’est pas toujours un bien.

 

                                          *    *    *

 

Le BLANC et le NOIR juxtaposés

 

          Cependant dans la vie, il est rare, heureusement, de ne trouver que du "tout Noir" ou du "tout Blanc" isolément. Et nombreux sont les exemples d’opposition mais surtout de juxtapositions de ces "couleurs".

             Dans la théogonie grecque, Erèbe, la nuit noire et Ether, la lumière du jour équilibrent leurs parcours en échangeant leurs positions. La tension qui les oppose ne cesse de les tenir attachés l’un à l’autre.

             De même l'atome de carbone qui est à la base de la chimie organique et donc de la Vie, se présente-t-il, s'il est impur, sous la forme du vulgaire noir charbon et s'il est pur, sous la forme du lumineux et rare diamant. Combiné à d'autres atomes, il constitue la partie noble de la matière vivante, ce qui ne va pas sans nous donner un éclairage intéressant sur la diversité extrême des comportements des hommes.

           L'opposition de ces deux couleurs remonte à des temps anciens, jusqu’à l'Antiquité :

              - ainsi, Apollon a changé la couleur initialement blanche du corbeau en noir à la suite de la malédiction qu'il lui a jetée, après que l'un d'eux lui ait conté l'infidélité de sa compagne,

              - Court de Gibelin nous rapporte qu'il existait une coutume à Athènes qui consistait à envoyer en Crête, chaque année, un vaisseau d'expiation dont les voiles noires du départ étaient remplacées pour le retour par des voiles blanches. Or un jour Thésée ayant négligé d'effectuer ce changement, Egée, son père, le crût dévoré par Minotaure et se précipita dans les flots de la mer. Ces voiles qui étaient le symbole de la noirceur de l’âme à l'aller et de sa blancheur au retour, figuraient ainsi la douleur et la joie.

               Cette opposition frontale se retrouve également dans le yin et le yang symbolisés par un cercle divisé en deux moitiés, l'une blanche, l'autre noire, d'égales surfaces, séparées par une ligne sinueuse, et dont chacune des parties contient un petit cercle de couleur opposée, représentent l'aspect lumineux et l'aspect obscur de toute chose mais jamais pleinement lumineux ni pleinement sombre, l'aspect céleste et l'aspect terrestre, l'aspect masculin et l'aspect féminin, l'aspect négatif et l'aspect positif mais, malgré leur franche opposition, ceux-ci sont inséparables et leur alternance rythme l'évolution du monde.

               Plus près de nous dans le temps, ce sont les Templiers qui avaient choisi d'arborer comme gonfanon - leur étendard - aux couleurs héraldiques argent et sable, c'est à dire blanc et noir et qui était appelé Baussant ou Baucent (ce mot  signifie bipartie, à deux couleurs) et dont Jacques de Vitry parle dans sa chronique, rapportant que " les Templiers portent une bannière noire et blanche qu'ils appellent Baucent pour signifier qu'ils sont francs et bienveillants pour leurs amis, noirs et terribles pour leurs ennemis. Des lions en guerre, des agneaux en paix."

 

 

          Mais il est des exemples qui nous touchent de plus près lorsque nous sommes en Loge.

           Le premier nous est fourni par le Pavé Mosaïque de notre Loge - et que l’on retrouvait dans le Saint des Saints du Temple du Roi Salomon - dont la juxtaposition des carrés blancs et noirs nous rappelle l’alternance de nos joies et de nos peines, du bien et du mal qui parsèment le chemin de notre vie le rendant parfois des plus tortueux, de la spiritualité et de la matérialité, du corps et de l'esprit unis mais non confondus, du jour et de la nuit, du soleil et de la lune qui rythment nos journées, du créé et de l’incréé, du manifesté et du non manifesté, du zéro et de l'infini, de l'alpha et de l'oméga : tous font partie intégrante et inséparable de la construction du Grand Architecte de l'Univers. Cela nous aide à concilier les contraires. Ce carré long plein d'enseignements nous confirme que rien n'est et ne peut être uniforme et que tout est cyclique : il nous prépare à subir les épreuves de la vie car il est impossible de quitter un carré blanc par un de ses côtés sans passer au-dessus ou dans un carré noir et inversement sauf à passer par un angle étant toutefois obligé de constater que le pied recouvrira encore et du blanc et du noir.

               Mais c'est aussi un message d’espoir que nous délivrent ces juxtapositions en nous promettant que des jours meilleurs vont succéder aux passages difficiles mais aussi l’espoir qu’après la mort (carré noir), une vie nouvelle ressurgira du néant pour l'Eternité (carré blanc).

               Cela me fait penser aux livres du Dr MOODY, qui, dans les divers ouvrages qu'il a publiés sur LA VIE APRES LA VIE, nous rapporte plusieurs témoignages de malades de croyances différentes ainsi que d’athées, expliquant au sortir d’un coma médicalement dépassé, qu'ils se sont vus décorporés puis attirés dans un tunnel noir au fond duquel brillait une lumière intense ce qui non seulement fermerait la boucle commencée dans le noir in utero débouchant sur la lumière du jour mais également pourrait signifier un recommencement, un autre cycle, comme un nouveau passage d'un carré noir représentant le deuil de la vie terrestre à un autre, celui-ci blanc, de l’espoir d’une vie éternelle.

             Un deuxième exemple nous est fourni par la bordure dentelée — à ne pas confondre avec la houppe dentelée ou corde à nœuds — qui entoure sur tous ses côtés la totalité de notre tableau de loge et qui est constitué par l’alternance, tête bêche, de triangles noirs et de triangles blancs dont la pointe des premiers, les noirs, est dirigée vers l’intérieur de la Loge et celle des seconds, les blancs vers l’extérieur. Elle symbolise la séparation du monde profane de l’espace de la Loge et laisse à penser que les forces du bien, en blanc, font tout pour repousser celles du mal, en noir, à l’extérieur de notre temple sacré.

               - Un troisième et dernier exemple car il faut bien terminer la liste, le blanc et le noir sont les couleurs des boules qui nous servent à exprimer nos votes en Loge, les rendant favorables ou défavorables, le blanc étant encore ici la teinte positive et le noir, la négative.

 

 

               Alors qu'il me faut conclure, qu'est-ce que le Blanc, qu'est ce que le Noir, qu'est-ce que le « Noir avec ou opposé au Blanc » ?

               Physiquement nous l'avons vu le Blanc est la couleur de ce qui renvoie toute la lumière et le Noir celle de ce qui l'absorbe en totalité. Mais quelle peut être la couleur réelle de la matière qui renvoie toute la lumière et de celle qui l'absorbe en totalité ? Nul ne le sait - nous n'en voyons que leur reflet - et cela doit nous modérer dans nos jugements parfois trop tranchants.

               Spirituellement, le Blanc a toujours été associé à Dieu, à la Vie, à la Connaissance, au Bien, à l'Ordre, à la Sagesse et le Noir au diable, à la mort, à l'obscurantisme, au mal, au chaos et à l'anarchie.

 

*    *    *

 

               Comment et que nous faut-il choisir ?

Chacun a sa part d’ombre et de lumière. L'Homme est profondément deux et il ne peut au plan moral, heureusement sans doute, être ni tout Blanc ni tout Noir. Il a en lui et le bien et le mal dans des proportions qui lui sont propres, proportions dont il est le seul maître à pouvoir les modifier.

               Alors la voie que l'Initié doit suivre, celle du chercheur de la Lumière, ne serait-elle pas ce fin trait délimitant de façon rectiligne les carrés blancs des noirs de notre pavé mosaïque, et qui reste loin de tout excès. Le suivre fidèlement nécessite la bonne pratique de ce qui pourrait s’assimiler à la marche d’un funambule sur son fil afin de ne pas tomber dans des excès, dans un sens ou dans un autre, excès dont nous avons vu qu’ils ne sont en rien souhaitables.

               Mais en aucun cas il nous faut nous contenter de procéder à un simple mélange, aussi savant soit-il, de blanc et de noir, qui ne conduirait qu'à une grisaille spirituelle qui pourrait être certes plus ou moins claire ou sombre mais qui ne saurait certainement pas être le juste milieu et très certainement pas la Solution avec un grand S de ce que nous cherchons.

               Il nous faut savoir conduire notre Vie avec justesse et proportion, en pesant le pour et le contre, pour, en s'éloignant autant que faire se peut du mal, se rapprocher au plus près du Bien, tout en essayant de se souvenir de ces deux phrases qui sont pleines d’espoir et qui ont fait passer, un jour, l’humanité du noir au blanc, à savoir :

           - le Fiat Lux de la Création : Que la Lumière soit

               et

               - Ordo ab chao : l'Ordre est sorti du chaos

            Et tout cela sans oublier que pour couleur physique il y ait, il faut une source émettrice lumineuse qui la révèle et qu'un objet la capte et la renvoie et que, si nous sommes cet objet, ce révélateur spirituel ne peut qu'être le Grand Architecte de l'Univers, ce qui nous laisse à tous l'espoir d'une évolution ultime vers un monde meilleur.

J’ai dit

T. V. F.  J.-P.  B.

Merci d'adresser vos commentaires par mail uniquement à l'adresse habituelle  (voir en bas de page dans l'espace librairie : tvfbb...).

844ème article

Trois Pas en Loge Bleue  Fondamentaux du Rite Français

Dans ce premier tome consacré à la pratique du Rite Français l'auteur* s'est attaché à mettre à la disposition des jeunes maçons et des moins jeunes, l'ensemble des usages et des fondamentaux indispensables pour trouver sa place en Loge et vivre pleinement chaque Tenue. Les Officiers y trouveront une description précise de chaque office et des conseils pour rendre la Loge "juste et parfaite".

Format 230 x 150 mm ; pages Prix public 22 euros

 

 

Rite Français    Sens et Symbolique

Partant du principe qu'il faut comprendre ce que l'on fait pour bien le faire, l'auteur* nous présente dans ce deuxième tome, les outils nécessaires à la compréhension du Rite et à l'utilisation des symboles. Après avoir donné les clefs pour saisir le sens profond des différents temps d'une Tenue au grade d'apprenti, il aborde ensuite la symbolique maçonnique et en particulier celle de la lumière propre au Rite français, en étudiant les liens qui nous rattachent aux bâtisseurs de cathédrales. Il apporte d'autre part un éclairage symbolique sur le Tableau de Loge et les éléments figurés qui le composent. Une approche symbolique intéressante du Rite français. Ce livre a reçu le  Prix Blaise Pascal Arverna Masonnica, 2019

Format 230 x 150 mm ; 232 pages ; Prix public 22 euros

L'auteur* entré en maçonnerie il y a plus de trente ans, le RF Bernard B. s'est passionné pour le Rite français. Vénérable à plusieurs reprises, il est aujourd'hui Précepteur provincial de ce Rite et se consacre à apporter son aide à l'instruction des jeunes Frères.

Commande soit directement auprès de l'auteur par mail à l'adresse

ou en cliquant  ICI pour le tome I et LA pour le tome II

Pour être averti automatiquement de la parution d'un nouvel article, abonnez-vous (gratuitement et sans obligation) en inscrivant votre adresse mail dans la fenêtre ad-hoc (colonne de droite).

Le blog respecte la loi RGPD

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine
2 mars 2021 2 02 /03 /mars /2021 10:38

En ce deuxième jour du premier mois de l'A:. V:. L:. 6021, j'ai le plaisir de vous présenter, en deux épisodes, un morceau d'architecture de notre bien aimé Frère, le T:. V:. F:. Jean-Paul B:.

Vous avez été nombreux a apprécié ses derniers travaux que nous avons publiés sur ce blog sur les thèmes du Silence et du Rituel.

Merci d'adresser vos commentaires par mail uniquement à l'adresse habituelle (voir en bas de page dans l'espace librairie : tvfbb...).

RFBB

Du BLANC et du NOIR

au travers du PAVÉ MOSAÏQUE

et autres symboles de nos loges

 

               Mes bien aimés Frères

               Lors d’une de mes précédentes interventions, je vous avais entretenu de la Voûte Étoilée, cet espace infini qui se trouve au-dessus de nos têtes et des quelques modestes réflexions qu’elle m’avait inspirées.

               Aujourd’hui, je resterai, si j’ose dire, plus "terre à terre" puisque je vais revenir au niveau du sol où, le jour de mon initiation, j’ai découvert un rectangle dont l’aspect de damier noir et blanc me rappelait l’époque - lointaine - où j’essayais, tant bien que mal - plutôt mal d’ailleurs - de jouer aux échecs et celle plus récente et beaucoup plus familière du drapeau à damier lorsque j’officiais à l’occasion de courses automobiles.

               Il va sans dire que je n’ai pas compris immédiatement sa raison d’être ni même su s’il avait une raison d’être. Était-ce seulement un décor, si j’ose dire, banal ? J’ai appris un peu plus tard qu’il s’agissait symboliquement d’un carré long dont le rapport de la longueur à la largeur est le Nombre d’Or. Bref, cela était rassurant pour le nouvel initié que j’étais puisque je ne me trouvais donc pas totalement en terrain inconnu – quoique -, avec au-dessus de moi, la Voûte Ėtoilée et à mes pieds un assemblage de « couleurs » connues même si les échecs et la course automobile n’avaient strictement rien à faire en ce lieu mystérieux, je n’en doutais pas.

*    *    *

               Bien avant que l'Homme ne soit, bien avant que les animaux et la vie n'apparaissent, que les étoiles ne deviennent les "luminaires des cieux", que les végétaux ne sortent de terre, avant même que l'eau ne soit séparée du sec, au temps ancien où la Genèse nous enseigne qu'il n'y avait que les cieux et la terre, au premier jour de la Création :

             " Dieu dit : que la Lumière soit et la Lumière fût."

             " Et Dieu vit que la Lumière était bonne ; et Dieu sépara la Lumière d'avec les Ténèbres."

            " Et Dieu nomma la Lumière jour et les Ténèbres nuit. Ainsi fût le soir, ainsi fût le matin. Ce fût le premier jour."

               Pour les plus cartésiens, les plus scientifiques, au début il n’y avait qu’un infime point de couleur indéfinie - était-il incolore, noir ? blanc ? gris ? qui sait ? - et ce point qui contenait tout a été l’objet d’une explosion aussi soudaine que violente et qui fut d’une lumière infinie terrassant le noir préexistant non moins infini. Ce fût le Big Bang.

               Le Noir et le Blanc que l’on peut faire ainsi remonter au début de l’Éternité des Temps, étaient nés. Ce sont les deux premières "couleurs" citées dans la Bible même si le terme "couleur" n’est peut-être pas le mieux approprié puisque le premier est la résultante de l’absorption de toutes les longueurs d’onde visibles donc de toutes les couleurs par la matière et le second à l’inverse, la résultante de la réflexion de toutes les longueurs d’onde visibles. Il nous faudrait donc mieux parler de « teintes », les couleurs étant celles de l’arc en ciel, au nombre symbolique de sept, allant du violet au rouge en passant par l’indigo, le bleu, le vert, le jaune et l’orangé.

               En effet, il convient de préciser qu’une couleur visible est définie par sa longueur d’onde précise qui va de 380 nm pour le rouge à 740 nm pour le violet. En ce sens, tel n’est pas le cas du blanc et du noir qui n’ont pas de longueur d’onde propre : c’est pourquoi j’ai mis le mot « couleurs » entre guillemets. Le blanc et le noir ne sont donc pas des couleurs selon la définition physique de celles-ci.

         Après cette digression, un peu longue mais nécessaire, je reprends.

               De même que le Noir et le Blanc ont présidé à l’origine de tout, de même ils étaient omniprésents à mon Initiation,

                              - d'abord le noir, dans certains rites lors du passage sous le bandeau, puis lors du séjour obligé dans les Ténèbres du cabinet de réflexion et enfin lors de notre ou nos déambulations, les yeux recouverts du bandeau pendant la première partie de la Cérémonie d'initiation,

                              - avant que la Lumière du blanc ne nous soit aussi brutalement donnée par le V.M, réalisant en quelque sorte un Big Bang en modèle réduit,

                              - et enfin ultimement et conjointement, par la présence de ces deux « couleurs » enchevêtrées, quand j’ai découvert le Pavé Mosaïque où alternent dans quelque direction que nous le parcourions, les carrés blancs et les carrés noirs. Pour toutes ces raisons ce sont donc deux "couleurs" qui nous sont devenues rapidement familières.

               Cela nous rappelle aussi que nous travaillons de midi à minuit, ce qui nous fait voyager du blanc du jour au noir de la nuit en passant par toutes les nuances de gris crépusculaire.       

               Il devait bien y avoir quelques raisons symboliques de les retrouver sous nos pieds, dans nos boules pour voter et à la périphérie du tableau de loge. Il allait me falloir chercher leur raison d’être dans la Loge.

               Du point de vue physique nous avons vu que le Blanc est la contre-couleur du Noir et inversement. Chacun d'eux aurait pu se trouver aux deux extrémités de la gamme chromatique. Quelle que soit leur matité ou leur brillance, ils sont, je l’ai dit, l'absence ou la somme des couleurs. C’est en ce sens que le Noir est la « couleur » qui absorbe et efface toutes les longueurs d'onde visibles, n'en revoyant aucune alors que le blanc est celle qui renvoie la totalité de ces mêmes ondes visibles.

               Il est donc nécessaire, pour qu'il y ait couleur, qu'une source lumineuse émette et rayonne ses photons à travers l'espace, que ceux-ci viennent au contact de la matière qui les reçoit et s'en trouve révélée dans ses formes, dans ses volumes et, selon les longueurs d’onde qu'elles absorbent ou renvoient, dans ses couleurs. Et de fait les couleurs que nous voyons ne sont pas les couleurs réelles des objets mais celles que ceux-ci n’absorbent pas.

               De là découle certainement le symbolisme qui leur est rattaché.

               Je vais diviser la suite de mes propos en trois paragraphes, le premier concernant le noir, le deuxième le blanc et le dernier, la présence simultanée du blanc et du noir dans nos Loges

 

*    *    *

Le NOIR

 

               Le noir, faut-il le répéter, est la première « couleur » dans laquelle le profane est plongé lors de son initiation, tout d’abord dans le cabinet de réflexion puis lors des différentes déambulations jusqu’à ce que la lumière lui soit donnée. Ce noir est donc mal vécu.

               Ce Noir symbolise les Ténèbres, c’est-à-dire la couleur qui était "à la face de l'Abîme" avant le commencement de ce qui est, jusqu’au tout début de la Création du Monde selon la Genèse.

               Il symbolise donc le néant "préexistant". Il n’y avait rien ou si peu, cette mince tête d’épingle dont je vous ai déjà entretenu et qui contenait Tout. C'est donc une non-Lumière et aussi une non-Vie.

               De là, son utilisation pour symboliser la mort, le deuil, l'affliction et la tristesse dans de nombreuses civilisations (pas toutes cependant).

               C'est la couleur de la face cachée du tablier de M.M. dans certains rites, ce tablier qui est retourné en signe de deuil lors du passage à l’Orient Éternel d’un F.  à l’occasion de la batterie de deuil.

               Le Noir, c'est aussi ce dans quoi se meut la vie entière celui qui naît aveugle et où nous-mêmes nous nous déplaçons dans la profondeur de la nuit. Dans ces conditions pour tous, les reliefs s'effacent et disparaissent. C'est le néant, le chaos, l'impossibilité de prendre conscience de l'environnement et cela qui vaut pour l'absence de lumière physique peut être transposé à l'absence de lumière morale et spirituelle.

               C'est encore le froid qui confine au zéro absolu de l'intense noirceur des confins de l'infini de l'univers, là où toute vie - tout au moins celle du type que nous connaissons - est impossible car le mouvement moléculaire tend également au zéro.

               Puisque nous sommes dans l'astronomie, il faut dire un mot des trous "noirs", zones de matière hyperdense qui empêchent toute lumière et toute matière qui y entre, de s'en échapper ce qui tempère ce que je viens de dire un peu plus haut, cette densité étant aux antipodes du néant comme quoi les extrêmes peuvent se rattraper.

               C'est également la couleur de ce qui est obscur et donc de l'obscurantisme, cette doctrine qui refuse la raison et le progrès.

               Les anarchistes et les pirates l'ont choisi comme couleur de leur drapeau : elle est ainsi liée aussi au désordre, à la confusion et à la volonté d'anéantir.

               Avec le rouge du feu, le noir symbolise le Diable et les Enfers auxquels sont promis les mauvais.

               En héraldique, la couleur noire d'un blason, se nomme sable comme cette terre stérile où rien ne peut se développer normalement.

               C'est enfin la couleur intérieure dans laquelle est plongé le Temple avant l'ouverture des Travaux dans certains rites, ce qui contribue au recueillement des F.F. avant la Cérémonie et nous fait sentir que nous allons passer du niveau profane humain au niveau divin dans lequel nous pénétrons progressivement par l'allumage successif des lumières sur les plateaux du V.M et de ses S.S et sur les piliers Sagesse, Force et Beauté.

               De tout cela il ressort que le noir a, plus généralement, un côté négatif certain, d’où la couleur des boules que nous utilisons pour signifier un vote défavorable.

               Mais peut-être, nous faut-il atténuer ce jugement un peu trop rapide, trop global et se rappeler que le noir peut aussi être propice à la réflexion et à la méditation. C'est ce que nous retrouvons lors de notre passage dans le "cabinet de réflexion", où il est demandé aux candidats de méditer sur les inscriptions et les différents symboles qu'il contient et, dans certains rites dont le nôtre, de faire son testament philosophique.

 

à suivre...

 

 843ème article

Trois Pas en Loge Bleue  Fondamentaux du Rite Français

Dans ce premier tome consacré à la pratique du Rite Français l'auteur* s'est attaché à mettre à la disposition des jeunes maçons et des moins jeunes, l'ensemble des usages et des fondamentaux indispensables pour trouver sa place en Loge et vivre pleinement chaque Tenue. Les Officiers y trouveront une description précise de chaque office et des conseils pour rendre la Loge "juste et parfaite".

Format 230 x 150 mm ; pages Prix public 22 euros

 

 

Rite Français    Sens et Symbolique

Partant du principe qu'il faut comprendre ce que l'on fait pour bien le faire, l'auteur* nous présente dans ce deuxième tome, les outils nécessaires à la compréhension du Rite et à l'utilisation des symboles. Après avoir donné les clefs pour saisir le sens profond des différents temps d'une Tenue au grade d'apprenti, il aborde ensuite la symbolique maçonnique et en particulier celle de la lumière propre au Rite français, en étudiant les liens qui nous rattachent aux bâtisseurs de cathédrales. Il apporte d'autre part un éclairage symbolique sur le Tableau de Loge et les éléments figurés qui le composent. Une approche symbolique intéressante du Rite français. Ce livre a reçu le  Prix Blaise Pascal Arverna Masonnica, 2019

Format 230 x 150 mm ; 232 pages ; Prix public 22 euros

L'auteur* entré en maçonnerie il y a plus de trente ans, le RF Bernard B. s'est passionné pour le Rite français. Vénérable à plusieurs reprises, il est aujourd'hui Précepteur provincial de ce Rite et se consacre à apporter son aide à l'instruction des jeunes Frères.

Commande soit directement auprès de l'auteur par mail à l'adresse

ou en cliquant  ICI pour le tome I et LA pour le tome II

Pour être averti automatiquement de la parution d'un nouvel article, abonnez-vous (gratuitement et sans obligation) en inscrivant votre adresse mail dans la fenêtre ad-hoc (colonne de droite).

Le blog respecte la loi RGPD

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Planches
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 09:26

Arnstadt - 1706

De retour à Arnstadt, Johann Sebastian Bach retouva l'orgue de la Neue Kirche et le Consistoire.

Il fut accueilli fraîchement ! Il fut convoqué.

Trois mois d'absence, « Vous avez abusé de notre confiance, Herr Bach ». Mais s'il n'y avait eu que cela, une absence injustifiée. Depuis son retour les fidèles étaient perturbés et se plaignaient de ne pouvoir suivre le culte tranquillement.

« On ne vous demande pas de faire de la musique, on vous demande de combler le silence des âmes.»

Le Consistoire voulait «... une musique tiède.»

Bach était revenu de Lübeck, différent. Les épreuves subies au cours de ce long voyage éprouvant, sa rencontre avec Dietrich Buxtehude, les moments musicaux intenses, l'avait transformé. Il se sentait libéré, laissait son talent s'exprimer dans toute son inventivité et son originalité.

Bach était devenu Bach.

Face à l'incompréhension, à la réprobation des fidèles et du Consistoire, cela ne pouvait durer. En 1707 il quitta Arnstadt, cette ville si glaciale en hiver pour Mühlhausen, une ville douce au printemps où l'on était disposé à entendre sa musique.

Dietrich Buxtehude mourut en mai 1707. Bach fut dévasté par sa disparition. Pour surmonter sa peine, il fit ce qu'il savait faire. « Il écrivit un presque rien de Cantate.»

Gottes Zeit...

Gottes Zeit ist die allerbeste Zeit ! *

 

Je ne pouvais garder pour moi la découverte de ce roman de Simon Berger, Laisse aller ton serviteur. Peu de livres m'ont aussi profondément marqué.

J'ai réellement été fasciné par ce récit où Bach devient Bach ; le récit d'un voyage initiatique.

J'ai été séduit par l'écriture. Maîtrise absolue de la langue française, richesse du vocabulaire, libertés syntaxiques de bon aloi où l'on sent poindre parfois des influences germaniques, nombreuses références bibliques, musicales, précises et parfaitement choisies.

J'ai découvert chez ce très jeune auteur un sens aigu de la formule, avec des fulgurances :

«Il y a eu beaucoup plus de castrés chez les compositeurs que dans les chœurs vaticans.»

«L'autre lui répondit sur un ton de formulaire.»

«Mais dans le silence de son humilité, il faisait au fond de l'église la plonge de Dieu.»

...

J'ai apprécié une belle approche des rapports entre la Foi et la musique.

L'humour n'est jamais absent, avec un véritable morceau d'anthologie sur  «[...] le fardeau que ça peut être , un cul d'électeur de Thuringe.»  p. 39

Un lecteur initié, attentif, découvrira une symbolique omniprésente fort riche.

Quant aux Auvergnats, ils auront le plaisir de lire de jolis paragraphes sur Clermont-Ferrand et sur le doigt d'Urbain II.

Je vous laisse découvrir ce qui est pour moi un vrai joyau.

Bonne lecture.

RFBB

Notes

* Actus tragicus BWV 106

Vignette : console de l'orgue de la Neue Kirche à Arnstadt

Illustration centrale : l'orgue de la Neue Kirche facteur : Johann Friedrich Wender 1703

Bandeau en bas de page : les premières mesures de la Toccata en ré mineur

*  *  *

 

  • Éditeur : José Corti Editions (3 janvier 2020)
  • Broché : 111 pages
  • ISBN-13 : 978-2714312327
  • Dimensions : 13.5 x 1 x 18 cm

 

 

 

 

 

 

 

842ème article

Trois Pas en Loge Bleue  Fondamentaux du Rite Français

Dans ce premier tome consacré à la pratique du Rite Français l'auteur* s'est attaché à mettre à la disposition des jeunes maçons et des moins jeunes, l'ensemble des usages et des fondamentaux indispensables pour trouver sa place en Loge et vivre pleinement chaque Tenue. Les Officiers y trouveront une description précise de chaque office et des conseils pour rendre la Loge "juste et parfaite".

Format 230 x 150 mm ; pages Prix public 22 euros

 

 

Rite Français    Sens et Symbolique

Partant du principe qu'il faut comprendre ce que l'on fait pour bien le faire, l'auteur* nous présente dans ce deuxième tome, les outils nécessaires à la compréhension du Rite et à l'utilisation des symboles. Après avoir donné les clefs pour saisir le sens profond des différents temps d'une Tenue au grade d'apprenti, il aborde ensuite la symbolique maçonnique et en particulier celle de la lumière propre au Rite français, en étudiant les liens qui nous rattachent aux bâtisseurs de cathédrales. Il apporte d'autre part un éclairage symbolique sur le Tableau de Loge et les éléments figurés qui le composent. Une approche symbolique intéressante du Rite français. Ce livre a reçu le  Prix Blaise Pascal Arverna Masonnica, 2019

Format 230 x 150 mm ; 232 pages ; Prix public 22 euros

L'auteur* entré en maçonnerie il y a plus de trente ans, le RF Bernard B. s'est passionné pour le Rite français. Vénérable à plusieurs reprises, il est aujourd'hui Précepteur provincial de ce Rite et se consacre à apporter son aide à l'instruction des jeunes Frères.

Commande soit directement auprès de l'auteur par mail à l'adresse

ou en cliquant  ICI pour le tome I et LA pour le tome II

Pour être averti automatiquement de la parution d'un nouvel article, abonnez-vous (gratuitement et sans obligation) en inscrivant votre adresse mail dans la fenêtre ad-hoc (colonne de droite).

 

Le blog respecte la loi RGPD

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Lectures
8 février 2021 1 08 /02 /février /2021 15:18

Lübeck - Avent 1705

 

Johann Sebastian Bach rencontra le premier soir de son arrivée, à la Marienkirche*, Dietrich Buxtehude. Il découvrit enfin les sept cantates, Membra Jesu nostri, qui l'avaient bouleversé au point de lui faire parcourir à pied malgré le froid et la neige, les cent lieues** qui séparaient Arnstadt de Lübeck.

Dietrich Buxtehude était un vieil homme «Il avait quelque chose d'un vieux Christ [...] qui aurait vieilli.» Un personnage modeste, humble. Humilité d'un serviteur de Dieu. Humilité d'un immense génie pour qui la musique est un jeu. Un jeu, certes, mais « Un jeu du Moyen Âge.  C'est-à-dire un mystère en transe.»

Humble Buxtehude devant Dieu, mais intransigeant, inflexible Buxtehude face aux «fonctionnaires» des consistoires. Personne ne pouvait se permettre de lui ordonner Pas d’œuvres !

Il demanda à Bach de jouer. Bach joua. «L'église Sainte-Marie de Lübeck dut résonner sous les doigts de Bach, et sous le silence attentif de Buxtehude.»

Bach fut l'hôte de la famille Buxtehude pendant plusieurs semaines.

Buxtehude reconnut Bach comme son futur égal. Il y eut transmission de Maître à Disciple. Le Maître de Lübeck qui aurait aimé que Bach fut son fils — il imaginera en faire son gendre et son successeur — l'adouba.

« Ils échangèrent un regard complice. Par ce regard, l'un était augmenté, l'autre était confirmé. Lequel était augmenté ? Lequel était confirmé ? Trois cents ans après, on ne saurait plus dire. Quelle importance ? »

Après plusieurs semaines, Bach reprit le chemin du retour. A pied. A pied, « C'est la stricte définition de l'humilité.»

Il retrouva les paysages enneigés, la nature austère, le froid glacial, la solitude et le silence. Mais, si à l'aller il avait connu le doute, la tentation de renoncer, son retour se fit dans la joie et la sérénité, porté par sa foi en Dieu, sa passion pour la musique et le souvenir de Buxtehude.

Dix jours plus tard il arrivait à Arnstadt.

à suivre....
 

Notes

*   L'église luthérienne Sainte-Marie

** Quatre cent kilomètres

La vignette en début d'article, représente la plaque commémorative de la visite de Bach à Buxtehude en 1705. Église luthérienne Sainte Marie de Lübeck.

Les citations en italique sont extraites de l'ouvrage de Simon Berger  "Laisse aller ton serviteur".

841ème article

Trois Pas en Loge Bleue  Fondamentaux du Rite Français

Dans ce premier tome consacré à la pratique du Rite Français l'auteur* s'est attaché à mettre à la disposition des jeunes maçons et des moins jeunes, l'ensemble des usages et des fondamentaux indispensables pour trouver sa place en Loge et vivre pleinement chaque Tenue. Les Officiers y trouveront une description précise de chaque office et des conseils pour rendre la Loge "juste et parfaite".

Format 230 x 150 mm ; pages Prix public 22 euros

 

 

Rite Français    Sens et Symbolique

Partant du principe qu'il faut comprendre ce que l'on fait pour bien le faire, l'auteur* nous présente dans ce deuxième tome, les outils nécessaires à la compréhension du Rite et à l'utilisation des symboles. Après avoir donné les clefs pour saisir le sens profond des différents temps d'une Tenue au grade d'apprenti, il aborde ensuite la symbolique maçonnique et en particulier celle de la lumière propre au Rite français, en étudiant les liens qui nous rattachent aux bâtisseurs de cathédrales. Il apporte d'autre part un éclairage symbolique sur le Tableau de Loge et les éléments figurés qui le composent. Une approche symbolique intéressante du Rite français. Ce livre a reçu le  Prix Blaise Pascal Arverna Masonnica, 2019

Format 230 x 150 mm ; 232 pages ; Prix public 22 euros

L'auteur* entré en maçonnerie il y a plus de trente ans, le RF Bernard B. s'est passionné pour le Rite français. Vénérable à plusieurs reprises, il est aujourd'hui Précepteur provincial de ce Rite et se consacre à apporter son aide à l'instruction des jeunes Frères.

Commande soit directement auprès de l'auteur par mail à l'adresse

ou en cliquant  ICI pour le tome I et LA pour le tome II

Pour être averti automatiquement de la parution d'un nouvel article, abonnez-vous (gratuitement et sans obligation) en inscrivant votre adresse mail dans la fenêtre ad-hoc (colonne de droite).

 

Le blog respecte la loi RGPD

 

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique et du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories