Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 09:26

Arnstadt - 1706

De retour à Arnstadt, Johann Sebastian Bach retouva l'orgue de la Neue Kirche et le Consistoire.

Il fut accueilli fraîchement ! Il fut convoqué.

Trois mois d'absence, « Vous avez abusé de notre confiance, Herr Bach ». Mais s'il n'y avait eu que cela, une absence injustifiée. Depuis son retour les fidèles étaient perturbés et se plaignaient de ne pouvoir suivre le culte tranquillement.

« On ne vous demande pas de faire de la musique, on vous demande de combler le silence des âmes.»

Le Consistoire voulait «... une musique tiède.»

Bach était revenu de Lübeck, différent. Les épreuves subies au cours de ce long voyage éprouvant, sa rencontre avec Dietrich Buxtehude, les moments musicaux intenses, l'avait transformé. Il se sentait libéré, laissait son talent s'exprimer dans toute son inventivité et son originalité.

Bach était devenu Bach.

Face à l'incompréhension, à la réprobation des fidèles et du Consistoire, cela ne pouvait durer. En 1707 il quitta Arnstadt, cette ville si glaciale en hiver pour Mühlhausen, une ville douce au printemps où l'on était disposé à entendre sa musique.

Dietrich Buxtehude mourut en mai 1707. Bach fut dévasté par sa disparition. Pour surmonter sa peine, il fit ce qu'il savait faire. « Il écrivit un presque rien de Cantate.»

Gottes Zeit...

Gottes Zeit ist die allerbeste Zeit ! *

 

Je ne pouvais garder pour moi la découverte de ce roman de Simon Berger, Laisse aller ton serviteur. Peu de livres m'ont aussi profondément marqué.

J'ai réellement été fasciné par ce récit où Bach devient Bach ; le récit d'un voyage initiatique.

J'ai été séduit par l'écriture. Maîtrise absolue de la langue française, richesse du vocabulaire, libertés syntaxiques de bon aloi où l'on sent poindre parfois des influences germaniques, nombreuses références bibliques, musicales, précises et parfaitement choisies.

J'ai découvert chez ce très jeune auteur un sens aigu de la formule, avec des fulgurances :

«Il y a eu beaucoup plus de castrés chez les compositeurs que dans les chœurs vaticans.»

«L'autre lui répondit sur un ton de formulaire.»

«Mais dans le silence de son humilité, il faisait au fond de l'église la plonge de Dieu.»

...

J'ai apprécié une belle approche des rapports entre la Foi et la musique.

L'humour n'est jamais absent, avec un véritable morceau d'anthologie sur  «[...] le fardeau que ça peut être , un cul d'électeur de Thuringe.»  p. 39

Un lecteur initié, attentif, découvrira une symbolique omniprésente fort riche.

Quant aux Auvergnats, ils auront le plaisir de lire de jolis paragraphes sur Clermont-Ferrand et sur le doigt d'Urbain II.

Je vous laisse découvrir ce qui est pour moi un vrai joyau.

Bonne lecture.

RFBB

Notes

* Actus tragicus BWV 106

Vignette : console de l'orgue de la Neue Kirche à Arnstadt

Illustration centrale : l'orgue de la Neue Kirche facteur : Johann Friedrich Wender 1703

Bandeau en bas de page : les premières mesures de la Toccata en ré mineur

*  *  *

 

  • Éditeur : José Corti Editions (3 janvier 2020)
  • Broché : 111 pages
  • ISBN-13 : 978-2714312327
  • Dimensions : 13.5 x 1 x 18 cm

 

 

 

 

 

 

 

842ème article

Trois Pas en Loge Bleue  Fondamentaux du Rite Français

Dans ce premier tome consacré à la pratique du Rite Français l'auteur* s'est attaché à mettre à la disposition des jeunes maçons et des moins jeunes, l'ensemble des usages et des fondamentaux indispensables pour trouver sa place en Loge et vivre pleinement chaque Tenue. Les Officiers y trouveront une description précise de chaque office et des conseils pour rendre la Loge "juste et parfaite".

Format 230 x 150 mm ; pages Prix public 22 euros

 

 

Rite Français    Sens et Symbolique

Partant du principe qu'il faut comprendre ce que l'on fait pour bien le faire, l'auteur* nous présente dans ce deuxième tome, les outils nécessaires à la compréhension du Rite et à l'utilisation des symboles. Après avoir donné les clefs pour saisir le sens profond des différents temps d'une Tenue au grade d'apprenti, il aborde ensuite la symbolique maçonnique et en particulier celle de la lumière propre au Rite français, en étudiant les liens qui nous rattachent aux bâtisseurs de cathédrales. Il apporte d'autre part un éclairage symbolique sur le Tableau de Loge et les éléments figurés qui le composent. Une approche symbolique intéressante du Rite français. Ce livre a reçu le  Prix Blaise Pascal Arverna Masonnica, 2019

Format 230 x 150 mm ; 232 pages ; Prix public 22 euros

L'auteur* entré en maçonnerie il y a plus de trente ans, le RF Bernard B. s'est passionné pour le Rite français. Vénérable à plusieurs reprises, il est aujourd'hui Précepteur provincial de ce Rite et se consacre à apporter son aide à l'instruction des jeunes Frères.

Commande soit directement auprès de l'auteur par mail à l'adresse

ou en cliquant  ICI pour le tome I et LA pour le tome II

Pour être averti automatiquement de la parution d'un nouvel article, abonnez-vous (gratuitement et sans obligation) en inscrivant votre adresse mail dans la fenêtre ad-hoc (colonne de droite).

 

Le blog respecte la loi RGPD

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Lectures
1 février 2021 1 01 /02 /février /2021 11:00

Veille de confinement et de la grande fermeture des librairies, rayon roman. Au milieu de la foule qui se presse, je baguenaude, je flâne, je furète et cherche entre les piles de livres à bandeau rouge, la perle rare capable d'occuper les longues soirées qui s'annoncent.

Je tombe soudain en arrêt devant un petit livre à couverture blanche dont le titre m'intrigue, Laisse aller ton serviteur. Le nom de l'auteur m'est inconnu, mais celui de l'éditeur José Corti est pour moi la garantie d'un texte de qualité.

Je soupèse la chose, la retourne, la feuillette. Les citations en exergue – de J.-S. Bach et Martin Luther – m'intriguent : « Mit Fried und Freud ich fahr dahin in Gotts Wille...» Je vais selon la volonté de Dieu, joyeux et serein...

J'entame la première page et dès les premières phrases je sens, je pressens que je vais être accroché. Le soir même je succombe, je tombe sous le charme d'un roman magnifique servi par une très belle écriture.

Laisse aller ton serviteur est devenu depuis mon livre de chevet. Je suis fasciné par les mots, le style, le récit de ce qui est en fait un véritable voyage initiatique.

Cette lecture est un vrai bonheur, bonheur que je retrouve chaque soir en ouvrant cet ouvrage. Un bonheur que j'aimerais vous faire partager.

 

https://image.over-blog.com/gpBgmr5RwJFN3NAq_4N3y_Noekc=/filters:no_upscale()/image%2F1023840%2F20210130%2Fob_fb51ad_arnstadt-012.jpg

Nous sommes à Arnstadt pendant l'hiver 1705.

« Arnstadt est une ville glaciale en hiver. Plus que toutes les autres villes de Thuringe, Arnstadt, en hiver est une ville glaciale.»

L'organiste de l'église luthérienne, die Neue Kirche, un certain Johann Sebastian Bach, à peine âgé de vingt ans, jouait son rôle avec ferveur et discrétion. à la grande satisfaction des fidèles et des pasteurs, sa musique était aussi modeste que sa personne. Pas d’œuvres lui avait-on dit. En jeune homme croyant, bien éduqué, fidèle assidu, respectueux de la hiérarchie religieuse et laïque (consistoire), il obéissait maîtrisant un talent qui le poussait à se surpasser.

Un jour, il apprit qu'une nouvelle partition était arrivée à Arnstadt, une œuvre de Dietrich Buxtehude, le célèbre organiste et compositeur surnommé le Maître de Lübeck. Johann Sebastian découvrit une partition de musique sacrée, sublime,  composé de trois cantates. « Il passa tout le jour à écouter  des yeux...» jouant l'ensemble de l’œuvre dans sa tête. Ce fut un éblouissement. Quand il découvrit qu'on ne lui avait pas tout dit, que l’œuvre comptait en fait sept cantates sur un texte — une méditation sur les plaies du Christ crucifié — écrit en latin, par Bernard de Clairvaux, il entra en transe. Il lui fallait rencontrer, voir, entendre, toucher l'auteur de ce pur chef d’œuvre. Il obtint non sans difficultés, d'un consistoire réticent, l'autorisation  de s'absenter un mois et partit à pied vers l'auteur de cette musique écrite à la gloire de Dieu.

Mais Lübeck est à 100 lieues — quatre cent kilomètres — d'Arnstadt, l'hiver était glacial, la neige abondante. Qu'importe il prit la route et se dirigea vers le Nord

Ce fut un long voyage, difficile, une épreuve physique terrible. Johann Sebastian, découvrit, le silence, la solitude, une nature splendide mais parfois dangereuse. Il avança s'en relâche, guidé par sa foi en Dieu et son amour de la musique. Il fit de belles rencontres qui le réchauffèrent, des mauvaises qui le dépouillèrent. Mais le désir de rencontrer l'auteur des sept cantates le submergeait et l'amenait à se surpasser.

Arrivé à Lübeck, il chercha l'église dont Dietrich Buxtehude était l'organiste. Il le rencontra, le découvrit. Côte à côte à Sainte Marie ils écoutèrent l’œuvre  que le Maître fit exécuter pour eux seuls par des musiciens et des choristes.

« Ce fut beau à en mourir »

à suivre...

840ème article

Trois Pas en Loge Bleue  Fondamentaux du Rite Français

Dans ce premier tome consacré à la pratique du Rite Français l'auteur* s'est attaché à mettre à la disposition des jeunes maçons et des moins jeunes, l'ensemble des usages et des fondamentaux indispensables pour trouver sa place en Loge et vivre pleinement chaque Tenue. Les Officiers y trouveront une description précise de chaque office et des conseils pour rendre la Loge "juste et parfaite".

Format 230 x 150 mm ; pages Prix public 22 euros

 

 

Rite Français    Sens et Symbolique

Partant du principe qu'il faut comprendre ce que l'on fait pour bien le faire, l'auteur* nous présente dans ce deuxième tome, les outils nécessaires à la compréhension du Rite et à l'utilisation des symboles. Après avoir donné les clefs pour saisir le sens profond des différents temps d'une Tenue au grade d'apprenti, il aborde ensuite la symbolique maçonnique et en particulier celle de la lumière propre au Rite français, en étudiant les liens qui nous rattachent aux bâtisseurs de cathédrales. Il apporte d'autre part un éclairage symbolique sur le Tableau de Loge et les éléments figurés qui le composent. Une approche symbolique intéressante du Rite français. Ce livre a reçu le  Prix Blaise Pascal Arverna Masonnica, 2019

Format 230 x 150 mm ; 232 pages ; Prix public 22 euros

L'auteur* entré en maçonnerie il y a plus de trente ans, le RF Bernard B. s'est passionné pour le Rite français. Vénérable à plusieurs reprises, il est aujourd'hui Précepteur provincial de ce Rite et se consacre à apporter son aide à l'instruction des jeunes Frères.

Commande soit directement auprès de l'auteur par mail à l'adresse

ou en cliquant  ICI pour le tome I et LA pour le tome II

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Lectures
19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 18:58

La première bulle contre la Franc-maçonnerie a  été émise le 24 avril 1738 par le le Pape Clément XII sous le titre "In eminenti apostolatus specula", dénonçant le multi confessionnalisme et le caractère secret des loges créées en Grande Bretagne par des anti papistes. Cette bulle ne sera pas enregistrée par le Parlement de Paris et ne sera donc jamais publiée en France.
La seconde condamnation de l'ordre maçonnique fut prononcée par le pape Benoit XIV le 18 mai 1751, dans l'encyclique "Providas romanorum pontificum".
Pie VII met en garde les fidèles contre la F:. M:. le 13 septembre 1821 dans son encyclique "Ecclesiam a Jesu Christo".
Le 13 mars 1826 Léon XII publie "Quo graviora".
Pie VIII fait éditer "Traduti humilitati" le 21 mai 1829.
Grégoire XVI, le 15 août 1832, dans son encyclique "Mirari Vos" ne mentionne pas formellement la franc-maçonnerie, mais son texte fut interprété comme anti-maçonnique...  par les anti-maçons !
Le Pape Pie IX est plus virulent. Le 9 novembre 1846, dans "Qui Pluribus" et surtout, le 25 septembre 1865, dans "Multiplices inter" il condamne fermement la franc-maçonnerie :
" [...] il faut sans doute compter cette société perverse d’hommes, vulgairement appelée maçonnique, qui, contenue d’abord dans les ténèbres et l’obscurité, a fini par se faire jour ensuite, pour la ruine commune de la religion et de la société humaine".
Le pape Léon XIII dans l'encyclique "Humanus genus" datée du 20 avril 1884 écrit : "les sociétés secrètes en général et la Franc-maçonnerie en particulier, comme les ennemis de la Religion, de la famille, de l'ordre social et invite tous les Pasteurs en communion avec Lui, à prémunir le peuple chrétien contre le danger toujours croissant de ces sectes qui ne cachent plus leurs perfides desseins".

817ème article

______________________________________________________________________________

Pour bien connaître les usages et les fondamentaux du rite français

"Trois Pas en Loge bleue"

Pour commander cet ouvrage, envoyer un mail à l'adresse ci-dessus

Pour nous envoyer un message (commentaire, question, remarque, etc.), merci de ne jamais utiliser le lien " contact " figurant en bas de la page ou dans la colonne de droite, il ne fonctionne pas. Veuillez tout simplement envoyer un mail à l'adresse de tvfbb figurant sur le bandeau.

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Lectures
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 15:42

Alors qu'il marche dans le Hoggar, en route vers l'Assekrem pour retrouver les traces de Charles de Foucauld, Eric Emmanuel Schmitt s'égare en redescendant du Mont Tahat. Il ne retrouve ni son groupe, ni le guide qui les accompagne.

Il réalise soudain, alors que le paysage disparait dans l'obscurité, l'extrême gravité de sa situation. Seul, sans eau, sans nourriture, sans rien pour se protéger du froid glacial de la nuit saharienne, il s'apprête à vivre une nuit d'angoisse, à l'issue incertaine.

La nuit fut toute autre. Il vivra au sein des ténèbres et du froid, une expérience étonnante qui va le marquer à jamais.

Athée au crépuscule, il deviendra croyant au lever du soleil.

Eric E. Scmitt nous raconte dans ce livre très condensé (190 pages), ce qu'il a ressenti et connu au cours de cette nuit.

Dans une langue belle, souple, fluide, sans fioriture, sans pathos, sans cliché, il nous transmet une parcelle de l'indicible qu'il a connu au cours de cette nuit qu'il qualifie “de feu”, en référence à celle que Blaise Pascal vécut en novembre 1654 à Port-Royal.

Magnifique.

La nuit de feu - note de lecture

718ème article

La nuit de feu - note de lecture
Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 13:42

... ou comment bien connaître les usages et les fondamentaux afin d'éviter de se prendre les pieds dans le tapis de Loge.

Tel est le but de cet ouvrage qui reprend en détail les règles du savoir vivre en Loge et les bases essentielles – indispensables – pour goûter le temps passé sur les Colonnes et vivre pleinement la Chaîne d'union.

L’auteur, ancien Vénérable, passionné par le Rite Français qu'il pratique  depuis 25 ans, en a étudié avec une patiente minutie les principes fondamentaux, ainsi que les us et coutumes, pour retrouver le savoir-vivre maçonnique, comprendre ce que l’on vient faire en Loge et transmettre la Tradition à ceux qui arrivent sur les colonnes.

Prix de l'ouvrage 20 euros + frais de port 4 euros

Dédicace par l'auteur sur demande. 

Dernière minute .... Trois pas en Loge bleue

Pour commander cet ouvrage il suffit d'envoyer un e-mail à son auteur (tvfbb)

à l'adresse habituelle :

 

Dernière minute .... Trois pas en Loge bleue
Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 15:45

L'année se termine. Vous voici libres de ne plus travailler de midi à minuit et de profiter d'un repos bien mérité à l'ombre de votre acacia préféré, bercé par le bruit du ressac et le chant des cigales.

Je viens de terminer la lecture d'un livre qui m'a fasciné. Une histoire d'architecte, de maître et d'apprenti...

Un livre pour les vacances

C'est l'extraordinaire  et extravagante trajectoire d'un jeune garçon, Jahan, malmené par la vie, qui se retrouve par hasard à Istanbul, en compagnie de Chota un éléphanteau blanc offert au Sultan Soliman le magnifique. Jahan deviendra cornac au palais du Sultan et rencontrera celui qui va orienter sa vie et sera son Maître, Sinan, l'architecte impérial, dont il deviendra l'apprenti.

C'est l'histoire d'un très long apprentissage auprès d'un des plus grands architectes de l'empire Ottoman, Mimar Sinan (1489-1588) fondateur de l'architecture classique ottomane, à qui l'on doit, entre autres, la  Mosquée Süleymaniye.

C'est l'histoire de la transmission du savoir et des secrets des bâtisseurs, en particulier pour concevoir et construire les dômes et autres immenses coupoles.

Vous découvrirez Istanbul au XVIème siècle. La vie du palais, du harem et l'influence de certaines femmes sur les Sultans, de Soliman le magnifique à Mourad III. Vous assisterez aux grands chantiers architecturaux malgré les épidémies de peste, les incendies, les tremblements de terre et les guerres.

Un livre vivant, particulièrement bien documenté, écrit par une grande écrivaine turque Elif Shafak (voir article du 1er avril 2015, Compas), née en 1971 en France, professeure à l'Université d'Arizona (Département des études du Proche-Orient), auteure de "La Bâtarde d'Istanbul", "Bonbon Palace", "Lait noir", "Crime d'honneur",...

Bonne lecture.

Broché: 464 pages

Editeur : Flammarion (22 avril 2015)

Langue : Français

ISBN-10: 2081353776

ISBN-13: 978-2081353770

Dimensions 24,3 x 2,9 x 15,4 cm  

Un livre pour les vacances
Un livre pour les vacances
Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 07:53
Le livre du mois

Voici un ouvrage, fort court, une vingtaine de pages, un texte clair, lumineux rédigé dans une langue parfaite, à lire un jour de mai, froid, gris et pluvieux au coin de la cheminée.

Il s'agit du texte de la conférence prononcée par Ernest Renan à la Sorbonne le 11 mars 1882, sous le titre "Qu'est-ce qu'une Nation ?".

Ernest Renan, écrivain, philosophe, philologue, historien, esprit brillant, un des grands maîtres à penser du XIXème n'est plus, depuis longtemps, à la mode et pourtant son texte reste très... actuel.

Ernest Renan  développe son argumentaire de façon rigoureuse en trois parties :

# Analyse historique du concept " Nation",

# Analyse des bases fondatrices possibles d'une Nation,

# Les seuls vrais principes fondateurs.

Sa conclusion est sans appel, en opposition totale avec la thèse développée par le philosophe Strauss en Allemagne.

" l'Homme n'appartient ni à sa langue ni à sa race : il n'appartient qu'à lui-même, car c'est un être libre, c'est un être moral ".

La langue est parfaite, le style souple, au service d'un discours limpide mettant en valeur un argumentaire précis d'une rigueur saisissante.

Ernest Renan considérait ce texte comme son testament philosophique :

" J'en ai pesé chaque mot avec le plus grand soin. C'est ma profession de foi en ce qui touche les choses humaines ".

 

Ernest Renan

Qu'est-ce qu'une Nation ?

Édition Le Mot et le Reste

 

Prochain article : L'Harmonie par J.-M. D:.

 

courrier : tvfbb[arobas]trusatiles[point]org

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 17:45

Pilate 03 judasJe ne connaissais pas Eric-Emmanuel Schmitt.

Désolé.

Je viens de le découvrir avec son dernier roman "Les perroquets de la place d'Arezzo".  Magnifique et jubilatoire.

Conquis par le style et la verve de cet auteur, j'ai cherché d'autres écrits. J'en ai trouvé plusieurs, dont  "L'Evangile selon Pilate". Je viens d'en terminer la lecture et je ne résiste pas au plaisir de vous dire quelques mots de ce roman étonnant, passionnant, dans lequel Eric-Emmanuel Schmitt nous livre sa vision de la passion et de la résurrection du Christ.

 

L'ouvrage comporte deux parties.

1. — Un prologue intitulé : Confession d'un condamné à mort le soir de son arrestation. Schmitt02

Yéchoua [Jésus] est sur le mont des Oliviers, accompagné de ses disciples qui se sont endormis. Il attend que les soldats romains viennent l'arrêter pour le conduire chez Ponce Pilate, le procurateur  responsable de l'ordre romain à Jérusalem. Il raconte sa vie, ses interrogations. Longtemps Yéchoua a douté qu'il puisse être le messie annoncé par les écritures et encore plus de sa filiation divine.

"Je ne sais pas qui je suis" avait-il dit à Judas.

Ce soir, il sait qu'il est le fils de Dieu mais qu'il ne pourra le prouver que par l'épreuve de la crucifixion et de la résurrection.

"Dans quelques heures, ils viendront me chercher. Ils croiront me surprendre... Je les attends. Ils cherchent un accusé, ils trouveront un complice."

Yéchoua a choisi son destin, il a demandé à Judas de le dénoncer auprès des Romains. Judas n'est pas un traître, il agit à la demande de Jésus.

 

La seconde partie constitue l'Evangile selon Pilate.

2. — Ponce Pilate est le procurateur romain de Judée, en poste à Jérusalem. Responsable du maintien de l'ordre public, il rend la justice, celle de Rome, ordonne les arrestations et les exécutions. La crucifixion de Yéchoua l'a troublé. Il pense avoir été manipulé : "J'ai débarrassé ces juifs d'un juif qui les contredisait".

Quand il apprend que le corps du supplicié a disparu et que la rumeur évoque une résurrection, il s'interroge.    

Jésus est-il ressuscité ou s'agit-il d'un stratagème ? Dans ce cas qui en est l'auteur ? Hérode ? Joseph ?

S'il s'agit d'une résurrection, quel sens donner à celle-ci ?

Ponce Pilate raconte son enquête minutieuse pour connaître la vérité. Ses doutes. Ses interrogations.  D'autant que sa femme, dont il est follement amoureux, Claudia Procula est proche de Yéchoua et croit en sa résurrection.

C'est un Ponce Pilate humain, intime, qu'Eric E. Schmitt nous fait découvrir.

L'auteur a choisi la forme épistolaire. Ponce Pilate écrit chaque jour à son frère Titus pour lui raconter minutieusement tout ce qu'il voit, vit, subit à Jérusalem et exposer ses interrogations.

Pilate comprend peu à peu qu'il s'agit d'une résurrection. L'idée de Foi apparait.

 

C'est un livre lumineux et bouleversant. L'écriture alerte et vive, le style fluide, font que la  lecture en est facile.

 

Bonne lecture.

Pilate 01

 

  • Poche: 241 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (18 janvier 2006)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253116041
  • ISBN-13: 978-2253116042
  • Dimensions du produit: 1,3 x 11,1 x 17,8 cm

Illustrations :

Vignette, la mort de Judas (chapiteau Autun)

Ecce homo, Pilate présentant Jésus au peuple, tableau d'Antonio Ciseri (1871)

Frise Plume sm

# 618

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique et du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories