Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 06:00

Jonathan 00Le poème concernant la tentative de visite de l'intérieur de la pierre, de Mme "Atchoumskaia", que nous a fait découvrir récemment notre Orateur, m'a fait penser à un petit roman d'une centaine de pages, que j'ai lu il y a bien longtemps, et qui contient un passage proche de ce thème.


Ce bouquin s'intitule en français "Jonathan le Goéland" ("Jonathan Livingstone Seagull" en anglais ) et contient quelques préceptes qui ne sont pas étrangers à nos communautés spiritualistes.


Il a servi aussi dans les milieux du "coaching" moderne et du développement personnel, milieux qui savent recycler à leur usage tout ce qui peut "motiver" le contremaître, pardon, le moderne manageur en mal de légitimité et de sens.


La lecture de ce récit symbolique prend moins d'une heure, et je le conseille à ceux qui auraient besoin de retrouver quelques fondamentaux simples pour poursuivre leur quête.

Ce roman, qui pourrait s'apparenter à une sorte de Petit Prince anglo-saxon, mais à mon avis sans jamais l'égaler réellement, date déjà d'environ 40 ans puisqu'il a été traduit en français vers 1973. Il faut dire que son auteur, Richard Bach, a des points communs avec notre Saint-Ex national, puisqu'il fut lui-même un ancien pilote de l'armée de l'air US.

 

Le récit :

            Il s'agit de l'histoire d'un goéland qui a le grand défaut de ne pas ressembler aux autres, cherchant toujours à comprendre, à se dépasser, à voler plus haut, plus vite, c'est-à-dire de "vivre pour vivre", de voler pour voler et non pour seulement trouver sa pitance. Et c'est ce chemin de solitude qui lui vaudra quelques difficultés avec son clan, et l'engagera, presque malgré lui, dans une démarche initiatique. Je ne vous en dis pas plus, mais je voudrais vous citer le passage (que j'ai résumé) où l'un des protagonistes, à la suite d'un accident de voltige aérienne vient percuter à plus de 300 kilomètres/heure un rocher de granit :


"Pour lui ce fut comme si ce roc était la porte massive et solide s'ouvrant brutalement sur un autre monde… C'est alors qu'une voix se fit entendre en lui…

-          Mon vieux, la bonne méthode consiste à n'essayer de transcender nos limites que l'une après l'autre, avec patience. Tu ne devais entamer l'étude du vol dans la pierre brute qu'après avoir franchi d'autres stades d'apprentissage… Et voici que tu viens tout d'un coup, et trop brutalement, de passer d'un niveau de connaissance à un autre. Or maintenant tu as le choix, soit tu demeures où tu es, et tu poursuis ton étude à ce niveau, lequel est considérablement au-dessus du niveau que tu viens de quitter; soit tu reviens en arrière et tu continues ton instruction avec tes copains.

-          Oui je veux retourner m'entrainer avec les miens….

Et c'est alors qu'il revint au présent, à la plus grande joie de ses coéquipiers….

 

Il avait donc trouvé la porte d'entrée de la pierre, mais il n'avait pas la bonne clé pour l'ouvrir vraiment.

 

La symbolique :

Jonathan est une sorte de parangon de la liberté, de l'anticonformisme, du dépassement de soi pour s'élever au-dessus du niveau purement matériel de la vie. Au cours de ses aventures Jonathan, loin d'être seul, rencontrera de nombreux condisciples et des maîtres spirituels qui l'aideront à mener à bien sa quête d'absolu. Il est aussi, et ceci parlera sans doute un peu mieux à ceux qui ont suivi les "sacrées histoires" une sorte de prolongement du mythe antique de Prométhée qui défie les limites de sa race pour s'élever très nettement au-dessus de sa condition. Il est aussi celui qui ose sortir de la caverne des illusions platoniciennes pour vivre dans la connaissance de la vérité.

 

 

« Il y a mieux à faire dans la vie que de se battre, à l'arrière des bateaux de pêche ou dans les décharges publiques, pour une misérable tête de poisson. »

 

 Deux extraits de musique pour mieux comprendre l'atmosphère :

 http://youtu.be/mgkk0Hdwmo8  http://youtu.be/8clrOQ_6QKE

 

Al Ecker

Broché: 123 pages
Editeur : Editions 84 (22 février 2000)
Collection : J'ai lu
Langue : Français
I SBN-10: 2290215627
ISBN-13: 978-2290215623

 

Illustrations : photos tvfbb


Frise Jonath

Partager cet article
Repost0
RF BB Al Ecker - dans Lectures
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 12:19

W SzymborskaNée le 2 juillet 1923 en Pologne, Wisława Szymborska a étudié les lettres et la sociologie à l’Université de Cracovie. Ecrivain, poétesse, elle devient célèbre avec la publication d'un recueil "Le Cas où" en 1972, ouvrage considéré comme un tournant décisif de la poésie polonaise.

Sa maîtrise de la langue française  et sa passion pour notre littérature l'ont amenée à tradure en polonais plusieurs œuvres françaises. En 1996, elle reçoit le prix Nobel de littérature.

Une anthologie de son œuvre est parue enFrance en 1996 « De la mort sans exagérer ».

Elle est décédée en février 2012.


Cliquer sur le lien pour découvrir  Conversation avec la Pierre 

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 21:13

Morin philoEn 2011, Edgar Morin publia  un ouvrage intitulé "Mes philosophes" .

Il y évoque les philosophes qui l'ont marqué et accompagné dans ses interrogations.

Un voyage qui nous mène d'Héraclite à Ivan Illitch en passant, entre autres, par Bouddha, Jésus, Montaigne, Pascal, Hegel, le surréalisme...


Je n'ai pas fait une note de lecture. J'ai préféré vous livrer un extrait du premier chapître où l'auteur explique sa démarche beaucoup mieux que je ne saurais le faire.


Pour lire cet extrait, cliquez sur le lien ci-dessous :

Les Philosophes d'E. Morin

 

Ne manquez surtout pas le dernier chapître sur... Beethoven.

 

Editions Germina

Paris 2011

#377

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 10:15

Affiche-Saumane-500Jean-Michel Mathonière est un historien des compagnonnages. Ce Montluçonnais d'origine est le fondateur, et aujourd'hui le directeur, du Centre d'étude des compagnonnages.

Depuis 2006 il organise régulièrement des expositions sur la stéréotomie [1] et les compagnons tailleurs de pierre.

 

Jean-Michel Mathonière vient de réaliser une rétrospective de ces expositions de 2006 à 2011, sous la forme d'un livret passionnant qui permet de découvrir l''univers fascinant des Compagnons, inscrit depuis novembre 2010 par l’UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.


Vous pouvez télécharger ce livret en cliquant directement sur le lien ci-dessous :

Livret

 

n.d.w.m. [1] Stéréotomie : n.f. Science traditionnelle de la coupe des matériaux employés à la construction (taille des pierres ; art du trait en charpenterie). Petit Larousse illustré

Au sens premier du terme, la stéréotomie est l'art de découper différents volumes en vue de leur assemblage ; en architecture, elle désigne plus spécifiquement l'art de la coupe des pierres en vue de la construction des voûtes, trompes, coupoles ou volées d'escaliers. Encyclopaedia universalis


Illustration : Affiche de l'exposition « Stéréotomique ! », dédiée aux Compagnons tailleurs de pierre, qui s'est déroulée au château de Saumane-de-Vaucluse (84), du 18 juillet au 18 septembre 2011.

# 376

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 20:30

LJ2Je vous ai déjà parlé de Lucien Jerphagnon ici-même.

Je ne résiste pas au plaisir de récidiver. pour vous présenter son ultime ouvrage dont je viens de terminer la lecture.

 

______

 

Ce sage, philosophe, historien de la pensée, grand spécialiste de l'Antiquité, en particulier de la Grèce et de Rome, fasciné par Saint-Augustin et admirateur de Vladimir Jankélévitch, nous a laissé un dernier ouvrage, paru le premier septembre 2011, quinze jours avant son dernier matin :

jerphagnon


De l'amour, de la mort,

de Dieu et autres bagatelles

 



Le plus grand étonnement de Lucien Jerphagnon était d'exister. Il en eut conscience brutalement, alors qu'il n'était qu'un enfant.


"Et tout d'un coup, les choses se mirent à être là. [...] et je voyais tout pour la première fois. Tout, et moi qui tout soudain me voyais voyant."  "L'étonnement devant le fait qu'il y ait un monde [...] et moi même dedans".

 

D'où ces questions qui vont le hanter :

"Comment cela se fait ? D'où ça vient ? Où ça va ? Et moi, qu'est-ce que je fous là-dedans, tout çà pour mourir ?"

 

C'est un livre testament, écrit au soir de sa vie, sous la forme d'un dialogue avec Christiane Rancé [1], où l'auteur fait le point sur sa vision du monde, à l'issue d'un étonnant parcours et de multiples rencontres, de Sartre à Jankélévitch.

Vous ne trouverez pas de réponses définitives aux questions posées, Lucien Jerphagnon s'est toujours refusé à agir comme le maître d'une école de pensée. Mais au fil d'anecdotes assorties de quelques clins d'œil, de souvenirs heureux, douloureux ou malheureux, de longues réflexions, vous découvrirez la vision d'un sage sur Dieu, la  mort, la philosophie, la politique, l'amour, le monde,... la vie. Vous côtoierez Blaise Pascal, Jankélévitch, Julien dit l'Apostat, Jean Orcibal,... et bien sûr Saint-Augustin.


Déporté pendant deux ans, il avait vu la mort de trop près. Par réaction il avait en lui une intense joie de vivre. Cela se ressent dans son écriture. Lucien Jerphagnon est un philosophe mais c'est aussi un grand écrivain. Le style est vif, alerte, au service d'une érudition stupéfiante. Sa parfaite maîtrise de la langue française (la belle langue), la clarté de son esprit, malgré son grand âge (90 ans ), font que son écriture est d'une rare limpidité et donne au lecteur l'exquise sensation d'être soudain, au fil des chapitres, très intelligent.


J'allais oublier de vous dire mon émotion en découvrant quelques pages délicieuses sur la ville bien-aimée de son enfance, Bordeaux.


Un livre admirable, passionnant et jubilatoire.


TVF B.B.


[1]Christiane Rancé, journaliste, essayiste, écrivain, éditrice. Auteur de Jésus ; Léon Tolstoï ; Simone Weil

 

Broché : 263 pages

Editeur : Editions Albin Michel (31 août 2011)

Collection : LITT.GENERALE

Langue : Français

ISBN-10: 2226229833

ISBN-13: 978-2226229830

 

Biblio-FM1

#375   

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 18:33

Charite 0

 

Le souffle des mots...

 

Notre T:.V:.F:. Al Ecker

nous envoie

une célèbre complainte

qui fait partie

des Poèmes de l'infortune

composés

par Rutebeuf

au XIIIème siècle.

 

Pour accéder au texte

cliquer sur...

Que sont mes amis devenus

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 17:44

Moment F 1Note de lecture

 

Liberté, égalité, fraternité : « Les trois marches du perron suprême », disait Victor Hugo.

Mais comment, dans un monde fondé sur l’individualité,  où règne sans partage  le moi-je, accéder à la marche d'en haut ? Comment passer du je au nous ?

 

Régis Debray répond à ces questions dans un magnifique essai :

« Le moment Fraternité ».


S’appuyant sur deux idées fortes, la nécessité du sacré et le crépuscule  de la religion civile des Droits de l’Homme, l’auteur présente les conditions suffisantes et nécessaires à l’émergence et au bon fonctionnement de la Fraternité.

 

Cet essai comporte trois parties, trois  Livres :

Livre I – Du bon usage du sacré

Deux citations résument la thèse de l’auteur sur le lien fraternité-sacralité  « Un "nous" se noue par un acte, délibéré ou non, de sacralisation », « Le sacré, c'est un bien de première nécessité, c'est le plus sûr moyen de mise en commun dont dispose un ensemble flou pour faire corps et se perpétuer ».

Pour bâtir sa thèse, Régis Debray s’appuie sur des idées fortes qu’il développe :
— Là où il y a du sacré, il y a une enceinte, quand elle s’efface le sacré disparaît,
— Là où il y a un "nous", il y a une sacralité, quand le "nous" se disloque, le sacré s'estompe,
— Il n'y a pas de sacralité sans lever les yeux vers le sublime,
— Le sacré déverrouille le temps.

 

Livre II – Crépuscule d’une religion, les Droits de l’Homme

Il qualifie les Droits de l’Homme de Religion contemporaine de l'Occident, religion dont « La liturgie est à la charge des gouvernants, la dogmatique incombe aux juristes, la didactique à l'éducation nationale, le catéchèse et l'apologétique au journalisme » et qui a pris le relais après Dieu, la Nation, le Progrès.

Les effets pervers des Droits de l’Homme dans le monde contemporain ont fait disparaître la sacralité qui a pu, un temps, faire illusion.

 

Livre III – Le Travail de Fraternité

Régis Debray donne les clefs d’un renouveau fraternel :
Quatre conditions favorisant les moments fraternels : la fête, le banquet, le chant, le serment.
Quatre règles permettant à la fraternité de fonctionner : avoir un « prieur » à sa tête, identifier une adversité, se séparer du monde profane, retrouver des valeurs perdues.

Quatre mesures : réapprendre le temps et sa patience, réapprendre les rites, réapprendre les frontières.

 

Un livre dense, fort qui ne peut laisser indifférent. Un livre qui peut nous aider à retrouver le nous pour affronter un avenir qui s’annonce « carnassier » comme le dit l’Auteur.

 

Editions Gallimard, Paris 2009

ISBN 978-2-07-043826-6

Collection Folio Essais

Fraternité 2

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 10:58

PP homme

Patrice P. sera au Salon du Livre de Brive, cliquer sur

Presses de la Cité

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Lectures

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique, du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories