Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 16:02
Tablier de Vénérable au Rite Français, pourquoi ces coins arrondis...

Hier soir, vendredi , Tenue d'initiation.

La Loge est bondée. Le PMdC gère les dernières places libres sur les Colonnes et à l'Orient. De nombreuses Loges, de rites différents (REAA, RER, Français, Standard d'Ecosse, Emulation...) sont représentées ainsi que la Grande Loge provinciale.

Je balaie la Loge du regard, observant les décors propres à chaque rite et en particulier les tabliers des Vénérables. Ces derniers sont différents selon les rites, mais ont trois points communs : les trois Taus, le ruban lisse qui les borde et des coins inférieurs droits.

Tous ? Non ! les tabliers des Vénérables du Rite Français sont bordés d'un ruban plissé et les coins inférieurs sont arrondis (cf illustration ci-dessous).

D'où ma question :

Pourquoi ce ruban plissé et ces coins arrondis ?  

Tablier de Vénérable au Rite Français, pourquoi ces coins arrondis...

Trois Pas en Loge Bleue fait l'objet d'un article de Yonnel G. sur le site national de la GLNF, cliquer sur le lien :

http://www.regius-glnf.fr/article.php?id=1530

Tablier de Vénérable au Rite Français, pourquoi ces coins arrondis...

731ème article

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 15:05
Entrer en Loge, la terreur des Apprentis et de quelques autres (suite et fin)

II.– Entrer dans la Loge au cours des travaux, deux cas possibles

2ème cas – Retour en Loge après avoir participé à l'ouverture des travaux. Par exemple, retour d'un Maître sorti pour accompagner les Apprentis et assurer leur instruction pendant que la Loge travaille au grade de Compagnon.

Les travaux reprenant au premier grade, le PMdC vient chercher le Maître et les Apprentis à la demande du Vénérable.

Les Apprentis entrent en premier, le Maître en dernier.

1.– Entrée des Apprentis :

Dès le seuil franchi, les Apprentis se mettent à l'ordre, les pieds formant une équerre simple, talons joints. Ils font ensuite les trois pas, les deux premiers pas se terminent par la double équerre. Au troisième et dernier pas les pieds forment une équerre simple, talons joints. Face à l'Orient, ils saluent le Vénérable en faisant le signe puis, restant à l'ordre, ils se mettent en ligne derrière le PMdC qui les attend du coté Nord.

2.– Entrée du Maître accompagnateur/formateur. Il fait son entrée en dernier, effectue exactement les mêmes pas, salue le Vénérable et reste à l'ordre, sans bouger. Il ne prend pas spontanément la parole, celle-ci ne lui ayant pas été donnée. Il attend que le Vénérable l'interroge sur le travail effectué avec les Apprentis pour répondre et rejoindra le PMdC quand le Vénérable donnera l'ordre à ce dernier de reconduire les Apprentis sur la colonne du Nord et le Maître à sa place.

Entrer en Loge, la terreur des Apprentis et de quelques autres (suite et fin)

Recension de Trois Pas en Loge Bleue sur le site national de la GLNF, cliquer sur le lien :

http://www.regius-glnf.fr/article.php?id=1530

Entrer en Loge, la terreur des Apprentis et de quelques autres (suite et fin)

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 20:08

En ligne depuis ce soir sur le site de la GLNF, onglet Culture / rubrique Livres, une présentation du livre Trois Pas en Loge Bleue (Tome 1)

[...]

« Ce premier tome prouve comment un passionné de rite, du Rite Français, peut, faisant œuvre  de Transmission, donner à  ses Frères une synthèse des fondamentaux de ce très beau rite, apparu au tout début du XVIIIe siècle, amené par les francs-maçons britanniques qui y importent le « rite des Moderns ».

Cet ouvrage est un vade-mecum tant pour l’Apprenti que pour les Frères Compagnons et Maîtres Maçons, ainsi que pour les différents Officiers de la Loge. On y trouve aussi, tant dans les annexes que dans le corps de l’ouvrage même, plein d’astuces et de conseils : comment entrer en Loge, prendre la parole, se comporter en cas de retard, etc.

Ce livre, des plus utiles, sera votre bon compagnon. »

[...]

Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le lien  http://www.regius-glnf.fr/article.php?id=1530

Merci fraternel à  notre BAF Yonnel G.

Dans la rubrique Livres de la GLNF... Trois Pas en Loge Bleue

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 14:32
 Entrer en Loge, la terreur des Apprentis et de quelques autres

II.– Entrer dans la Loge au cours des travaux, deux cas possibles

1er cas – Vous êtes en retard, vous n'avez donc pas assisté à l'ouverture des travaux (au premier grade).

Frappez à la porte de la Loge en Apprenti. Lorsque le Couvreur entrebâillera celle-ci, annoncez-vous à voix basse et faîtes vous reconnaître si besoin. Le Couvreur refermera la porte pour en informer le Vénérable (via le deuxième et le premier Surveillants bien sûr). Attendez patiemment ! l'entrée de la Loge étant interdite pendant toute la durée de l'ouverture des travaux, le Couvreur ne vous donnera l'entrée, sur l'ordre du Vénérable, que lorsque ceux-ci seront ouverts.

Quand le Couvreur vous fera entrer, dès le seuil franchi, mettez-vous à l'ordre, les pieds formant une équerre simple, talons joints. Faites alors les trois pas d'Apprenti en veillant à ce que le troisième et dernier pas vous amène à la hauteur des deux Surveillants. Pas au-delà ! Vous êtes alors à l'ordre, les pieds formant une équerre simple, talons joints, face à l'Orient. Saluez le Vénérable en faisant le signe, puis en pivotant légèrement le torse vers la droite, sans bouger les pieds, saluer le premier Surveillant. Revenez face à l'Orient, puis de la même façon, en pivotant à gauche, saluer les deuxième Surveillant. Remettez vous face à l'Orient en restant à l'Ordre et ne bougez plus.

N'oubliez pas que vous venez de faire irruption dans un espace sacré !

Ne prenez pas la parole tant que le Vénérable ne vous l'a pas donnée. S'il vous demande d'où vous venez, répondez : « D'une Loge de Saint-Jean Très Vénérable ». (Trois Pas en Loge bleue, p. 202 et suivantes).

Attendez que le PMdC vienne vous chercher sur l'ordre du Vénérable et vous conduise à votre place, ne protestez pas si ce n'est celle que vous vouliez.

A suivre...

 Entrer en Loge, la terreur des Apprentis et de quelques autres

Treizième jour du premier mois de l'A:.V:.L:. 6016 – 728ème article

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 15:03
Entrer, sortir, la terreur des Apprentis et parfois de quelques autres

Quelques conseils simples pour éviter les angoisses :

I.– Sortir de la Loge au cours des travaux,

1– Sortie des Apprentis avant l'ouverture au deuxième grade.

Le PMdC va, à la demande du Vénérable, quérir les Frères Apprentis sur la colonne du Nord. Ceux-ci se lèvent, se mettent à l'ordre et suivent le PMdC, en restant à l'Ordre. Un Maître, désigné par le Vénérable, les suit, à l'ordre et ferme le cortège. Arrivés à l'Occident, le PMdC s'écarte et chaque Apprenti, face à l'Orient, au bord du pavé mosaïque (sans marcher dessus !), les pieds en équerre, fait le signe de son grade, salue le Vénérable, fait un demi tour par la droite et quitte la Loge à pas libres, le Couvreur ayant ouvert la porte de celle-ci. Le Maître qui les suit salue de la même façon le Vénérable et rejoint les Apprentis sur le Parvis où il leur fera une séance d'instruction.

2– Sortie des Compagnons avant l'ouverture au troisième grade.

Le PMdC va, à la demande du Vénérable, quérir les Frères Compagnons sur la colonne du Midi. Ceux-ci se lèvent, se mettent à l'ordre de Compagnon et suivent le PMdC, en restant à l'Ordre. Arrivé à l'Occident, le PMdC s'écarte et chaque Compagnon, face à l'Orient, au bord du pavé mosaïque (sans marcher dessus !), les pieds en équerre, fait le signe de son grade, salue le Vénérable, fait un demi tour par la droite et quitte la Loge à pas libres, le Couvreur ayant ouvert la porte de celle-ci. Ils rejoignent le Maître et les Apprentis qui les ont précédés.

 

N. B.

Petit rappel pour exécuter un signe (au 1er ou au 2ème) élégant, propre et précis : la position de départ de la main étant celle de l'ordre, les signes se font toujours en deux temps, le premier temps est celui d'une horizontale, le deuxième celui d'une verticale.

Les battements de bras du type moulin à vent, ne sont pas acceptés même chez les Meuniers de la Tiretaine. Qu'on se le dise !

A suivre

Entrer, sortir, la terreur des Apprentis et parfois de quelques autres
A propos de la gravure représentant le Duc d'Antin l'épée à la main (article du 21 février), quatre lecteurs ont donné la bonne réponse. Chaleureuses félicitations.
Quand le 14 septembre 1737 le commissaire Delespinay se présente chez Chapelot marchand de vin à la Rapée au cabaret à l'enseigne de Saint Bonnet, le Duc d'Antin faisait office de couvreur et défendait l'entrée de la Loge en tenant, comme il se doit pour un officier armé, son épée de la main droite.
 
Merci à notre BAF Yonnel G. pour les précisions apportées.
Entrer, sortir, la terreur des Apprentis et parfois de quelques autres

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 18:18

Le Franc-maçon célèbre :

Jean-Jacques Régis de Cambacérès 1753 - 1824

Magistrat à la Cour des Comptes. Président du Conseil des Cinq cents sous le Directoire.

Deuxième Consul en remplacement de Sieyès, sous le Consulat.

Prieur des Pénitents blancs à Montpellier à partir de 1763.

Initié en 1772, Loge Saint Jean du Secret et de l'Harmonie à Montpellier.

Rencontre Choderlos de Laclos, Loge la Candeur à Paris et Condorcet à la Loge des Neuf Sœurs.

Grand Maître du GODF de 1806 à 1814...

Félicitations chaleureuses et fraternelles aux trois lecteurs qui ont identifié Cambacérès.

 

 

Un initié célèbre... Cambacérès !

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 14:22

Louis de Pardaillan de Gondrin, deuxième Duc d'Antin, s'oppose à l'irruption des ténèbres, en l'occurence le Commissaire Delespinay accompagné des forces de police, dans la Loge (Saint Thomas II ?) chez Chapelot au Cabaret Saint Bonnet, quai de la Rapée.

Le Duc d'Antin, initié en 1734, est le premier Grand Maître général et perpétuel de la Grande Loge de France lors de sa création le 24 juin 1738.

 

 

La Loge est-elle couverte ?

Pourquoi le Duc d'Antin tient-il son épée avec sa main droite ?

 

Cet article est le 725ème

La Loge est-elle couverte ?

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 21:39

Je fus le premier des Cinq-Cents.

Quatre ans plus tard je fus Un des Trois.

A propos de mon immortalité... elle fut contestée et je redevins un simple mortel !

 

Un Franc-maçon célèbre, derniers indices !

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Enigme

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique, du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories