Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 10:49
Pas d'Apprenti

Notre F. Vincent nous pose la question suivante :

A la relecture du rituel et de votre article, je reste encore incertain sur le troisième pas, à aucun moment n'est mentionné l'équerre simple, si ce n'est au rituel de Compagnon, qui précise que c'est le pas du repos. Il serait donc plutôt logique -de mon humble point de vue- de terminer en double équerre.

Question pertinente, car il est fréquent de voir des FF. hésiter pour effectuer le dernier pas.

En fait il faut se souvenir, et c'est valable pour les trois grades, qu'avant de faire les pas, nous sommes à l'ordre, les pieds formant une équerre simple.

A la fin du troisième pas nous devons nous retrouver très exactement dans la même position qu'au départ, celle de l'ordre. La position d'arrivée du troisième pas est directement l'équerre simple, sans passer par la double équerre pour éviter toute contorsion ou demi pas supplémentaire.

article n° 754

Pas d'Apprenti

"Trois Pas en Loge bleue"

Les fondamentaux et les usages du Rite Français

Le livre est disponible chez son auteur au prix de 20 € + frais de port. Pour le commander merci d'envoyer un mail à l'adresse ci-dessous :

Êtes vous Maître? -3-

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 15:16
La parole et l'Harmonie...

Vendredi 7 octobre 2016, présentation d'un morceau d'architecture intitulé :

« La Parole et l'Harmonie »

Rappelons en attendant, les dix règles qui président à la prise de parole en Loge :

  1. en Loge on ne prend pas la parole, on la demande,
  2. seul le Vénérable de la Loge détient le pouvoir de donner la parole,
  3. la parole ne peut jamais être demandée directement au Vénérable, mais par l'intermédiaire des Surveillants,
  4. la parole ne peut être demandée qu'une seule fois, toute reprise de parole est interdite (sur un même sujet bien sûr),
  5. la parole ne peut être demandée que lorsque le temps de celle-ci est ouvert par le Vénérable (les "fenêtres" de prise de parole sont prévues dans le rituel),
  6. celui qui a la parole ne s'adresse qu'au Vénérable, jamais aux autres Frères et encore moins à un Frère en particulier,
  7. celui qui a la parole ne peut être interrompu, même pas par le Vénérable, sauf si ses propos étaient contraires à la loi maçonnique,
  8. la demande et la prise de parole s'accompagnent d'une gestuelle précise,
  9. la parole elle-même est codifiée dans sa forme (appellations, formules),
  10.  les Apprentis, soumis à la loi du silence ne peuvent demander la Parole.

 

Attention :

— Les présentation de travaux d'Apprentis, de planches de Compagnons et de morceaux d'architecture de Maître obéissent à des règles différentes.

 

 

La parole et l'Harmonie...

"Trois Pas en Loge bleue"

Les fondamentaux et les usages du Rite Français

Le livre est disponible chez son auteur au prix de 20 € + frais de port. Pour le commander merci d'envoyer un mail à l'adresse ci-dessous :

Êtes vous Maître? -3-

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 16:15
Du boutefeu à la LED, quel(s) effet(s) sur le rituel ? (suite)

A la suite de la question posée par notre F. Régis, voici quelques réflexions, sachant que notre F. Philippe C. a donné dans son commentaire l'argument essentiel permettant de résoudre le problème posé.

En effet, la symbolique qui préside à l'allumage des feux dans une loge travaillant au rite français est celle de la lumière et non de la flamme. La nature physique de la source lumineuse importe peu ! donc si cette source est une LED (diode électro-luminescente) cela ne modifie pas le sens symbolique de ce temps majeur de l'ouverture des travaux.

Par contre il convient de respecter les règles qui régissent cette allumage des "feux".

1) la veilleuse est  rouge, sa lumière brille avant l'entrée en Loge, pendant toute la Tenue et après la sortie des FF. de la Loge.

2) la veilleuse est placée sur l'autel du Vénérable, à sa gauche, et ne doit être ni manipulée ni déplacée,

3) le boutefeu sert à transmettre la lumière de la veilleuse aux trois branches du chandelier puis est remis par le Vénérable au PMdC qui va procéder à l'allumage des trois grands chandeliers en respectant le sens et l'ordre rituel. Si les bougies sont remplacées par des LEDs, le "boutefeu à queue de rat" doit  être remplacé par un "boutefeu à LED" qui sera utilisé strictement de la même façon par le Vénérable et qui le remettra au PMdC.  Pour le Vénérable et le PMdC, il leur faudra seulement veiller à basculer l'interrupteur de chaque LED au bon moment pour donner l'illusion que la lumière passe instantanément du boutefeu aux LEDs des différents chandeliers.

C'est plus long à écrire qu'à faire.

Avantages : grande sécurité d'utilisation,  terminés les incidents du type mèche récalcitrante, queue de rat qui s'éteint au mauvais moment, etc.

Par contre il faudra penser aux piles de rechange.

Pour les très anciens, dont je fais partie, cela n'aura certainement plus le même charme !

Du boutefeu à la LED, quel(s) effet(s) sur le rituel ? (suite)

"Trois Pas en Loge bleue"

Les fondamentaux et les usages au Rite Français.

Le livre est disponible chez son auteur au prix de 20 € + frais de port. Pour le commander merci d'envoyer un mail à l'adresse ci-dessous :

Êtes vous Maître? -3-

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 08:12

Notre F. Régis pose la question de l'adaptation du rituel au remplacement des bougies par des LEDs. En effet les services de sécurité sont vigilants et peuvent exiger la suppression de toute flamme dans une Loge pour éliminer un risque possible d'incendie.

Voici  la question de notre F. Régis. La réponse sera publiée avant la fin de la semaine.

Du boutefeu à la LED, quel(s) effet(s) sur le rituel ?

Une remarque à propos du texte sur le boute-feu *, que je viens de relire :
Nous utilisions auparavant pour nos tenues des bougies, et donc un boute-feu et un éteignoir.
Mais à la suite de deux visites de contrôle de sécurité de notre temple (par l'agence Securitas et par les pompiers) voici plusieurs années, l'utilisation de bougies à flamme nous a formellement été interdite, en conséquence de quoi nous utilisons depuis des bougies électriques à LED.
Cela ampute certes nos tenues de la symbolique de l'allumage et de l'extinction des bougies à flamme, que nous avons dû substituer par une nouvelle symbolique.
Sur le plan purement "technique", l'usage du boute-feu et de l'éteignoir a donc disparu.
Une question se pose à nous dès lors, dont nous n'avons pas la réponse:
La bougie rouge, à laquelle le boutefeu s'allumait pour transmettre sa flamme aux autres bougies de la loge, étant désormais une bougie rouge à LED, le VM doit-il s'en saisir pour allumer les trois bougies LED de son chandelier, et doit-il la transmettre au PMdC pour que celui-ci aille allumer les autres bougies de la loge ?
D'autres estiment que la bougie rouge LED doit servir pour allumer une autre bougie (blanche) LEd qui fera office de boute-feu, la bougie rouge ne quittant pas le plateau du Vénérable.
Merci de vos "lumières" !

Régis

* voir article du 18 juin "De l'art d'utiliser un boutfeu"

... à suivre

 

Du boutefeu à la LED, quel(s) effet(s) sur le rituel ?

"Trois Pas en Loge bleue"

Les fondamentaux et les usages au Rite Français.

Le livre est disponible chez son auteur au prix de 20 € + frais de port. Pour le commander merci d'envoyer un mail à l'adresse ci-dessous :

Êtes vous Maître? -3-

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 07:16
Maîtres des Cérémonies et fermeture des travaux

Séminaire de formation des Officiers du 30 août dernier

 

Extinction des Lumières

Dès que le Vénérable ferme le Volume de la Loi Sacrée, sans attendre, le Premier Maître des Cérémonies quitte sa place, contourne le pavé mosaïque par l’Occident et le Nord (déambulation dans le sens rituel), pour venir se placer devant l’autel du Vénérable face à l’Orient et attend, la canne parallèle au corps (les travaux sont fermés) que le Vénérable lui donne l’éteignoir.

Muni de celui-ci, le PMdC déambule autour du pavé mosaïque (dans le bon sens) et procède à l’extinction des trois grands chandeliers : 

— celui du Sud-Ouest, le Soleil,

— celui du Nord-Est, la Lune,

— celui du Sud-Est, le Maître de la Loge.

Il poursuit sa déambulation autour du pavé mosaïque. Au moment où il passe devant le plateau du  Premier Surveillant celui-ci éteint sa chandelle. A ce moment là, le premier Expert se place  derrière le PMdC et le suit. Lorsque le PMdC passe devant le plateau du Deuxième Surveillant, celui-ci éteint sa chandelle. PMdC et Premier Expert s’arrêtent coté Nord du pavé mosaïque afin que l’Expert recouvre le Tableau de Loge. Le PMdC reconduit ensuite le Premier Expert à sa place, revient vers l’Orient,  redonne  au Vénérable l’éteignoir et attend que le Vénérable soit prêt pour le cortège de sortie.

Pendant l’extinction des lumières le Maître de la Colonne d’Harmonie met progressivement la Loge dans la pénombre.

 

Sortie en Cortège

Le Maître de la Colonne d’Harmonie fait entendre une musique adaptée.

Les deux Experts quittent leur place l’épée à la main, pointe en haut et ouvrent, dans un même mouvement, les deux battants de la porte.

Le PMdC, mène le cortège, suivi par le Vénérable, le PMI, les FF. siégeant à l’Orient coté Lune, les FF. siégeant à l’Orient coté Soleil. Le DMdC  ferme le cortège.

Arrivé au niveau des deux Surveillants, le PMI s’arrête afin que le Premier Surveillant puis le Deuxième Surveillant se placent derrière le Vénérable.

Maîtres des Cérémonies et fermeture des travaux

"Trois Pas en Loge bleue"

Lire l'article de Yonnel G. en cliquant sur le lien http://www.regius-glnf.fr/article.php?id=1530

Le livre est disponible chez son auteur au prix de 20 € + frais de port. Pour le commander merci d'envoyer un mail à l'adresse ci-dessous :

Êtes vous Maître? -3-

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 10:24
Reprise des travaux de blog, à propos de quelques usages...

Pour bien démarrer la nouvelle année maçonnique, nous avons rappeler en introduction du Séminaire "Officiers" du 30 août, quelques usages.

*

*     *

Places

Les places sont symboliques et non hiérarchiques. La loge est une représentation de l’Univers et de ce fait un espace orienté, ordonné et cohérent (microcosme). Le non respect de la bonne position des Frères dans cet espace rend ce dernier incohérent et désordonné. D’où l'impérieuse nécessité d’être à la bonne place.
Un des rôles des MdC est d’indiquer à chacun sa place (Trois pas en Loge bleue, plan de la p. 84) et de vérifier avant l'entrée du Vénérable que tout est en ordre.

Déambulation

    A partir du moment où, après le premier coup de maillet, le Vénérable a fondé la Loge en disant : « En Loge, mes Frères »
    — nul ne peut plus se déplacer en Loge sans être précédé, conduit, par le PMdC ou le DMdC,
    — tout déplacement se fait à l’ordre,
   — obligatoirement dans le sens dextrogyre, l’épaule droite est toujours du coté du pavé mosaïque,
    — tout déplacement en sens inverse est interdit, même d’un seul pas,
    — la marche est continue, sans temps d’arrêt au moment du changement de direction, c’est-à-dire sans marquer les angles.

Ordre

    — Nul  ne se met à l’orde en Loge tant que le Vénérable ne l’a pas ordonné au cours de l’ouverture des travaux (RA p. 23).
    Aller et retour des Surveillants le long de leurs colonnes :
    — Au premier grade : tous les FF. se mettent à l’ordre et restent à l’ordre à l’aller et au retour des Surveillants, ils ne doivent pas faire le signe.
    — Au deuxième grade : les FF. ne se mettent pas à l’ordre mais exécutent le signe au passage du Surveillant (à l’aller) et ne restent pas à l’ordre,
    — Au troisième grade : les FF. ne se mettent pas à l’ordre mais exécutent le signe au passage du Surveillant (à l’aller) et ne restent pas à l’ordre,

A suivre...

Solution de l'énigme du 19 août dans le prochain article

 

"Trois Pas en Loge bleue"

Lire l'article de Yonnel G. en cliquant sur le lien http://www.regius-glnf.fr/article.php?id=1530

Le livre est disponible chez son auteur au prix de 20 € + frais de port. Pour le commander merci d'envoyer un mail à l'adresse ci-dessous :

Êtes vous Maître? -3-
Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 08:04
Des Surveillants et de leurs maillets

Dans le courrier des lecteurs une question est devenue récurrente  depuis peu :

« Pourquoi les Surveillants parcourent-ils les colonnes au début des travaux en tenant leur maillet sur la poitrine alors qu'ils devraient être à l'ordre comme l'a commandé le Vénérable ? »

Reprenons le rituel (p. 23)

Le Vénérable : — Debout et à l'ordre mes Frères.

Tous les FF. se lèvent et se mettent à l'ordre.

Il s'agit de l'ultime contrôle pour vérifier si la Loge est bien couverte intérieurement c'est-à-dire que nul profane (ou athée stupide, voire libertin irréligieux ! ) ne se cache parmi les Frères. Les Surveillants vont  ainsi vérifier, en remontant les colonnes dont ils ont la charge, la mise à l'ordre de chaque F.

Pour que cette étape ait un sens (principe de cohérence) il ne faut pas que les Surveillants, ni le Vénérable soient à l'ordre.

Mais surtout, les Surveillants exercent à ce moment là une inspection prévue par leur office. En effet, lors de leur investiture, le Vénérable leur a dit, en leur tendant leur maillet :

« Je place dans votre main ce maillet, emblème du pouvoir, pour vous habiliter à m'assister [...] pour faire régner l'ordre dans la Loge [...]. »

C'est pourquoi, les deux Surveillants doivent impérativement faire leur inspection avec leur maillet qu'ils tiennent dans la main droite, posé sur la poitrine, le bras droit étant vertical, parallèle au corps, et l'avant bras droit faisant un angle droit avec le bras.

N.B. Le Vénérable devrait tenir son maillet de la même façon pendant ce temps là, puisqu'il doit vérifier lui-même que les FF. à l'Orient sont à l'ordre.

Des Surveillants et de leurs maillets

"Trois Pas en Loge bleue"

 

Lire l'article de Yonnel G. en cliquant sur le lien http://www.regius-glnf.fr/article.php?id=1530

Le livre est disponible chez son auteur au prix de 20 € + frais de port. Pour le commander merci d'envoyer un mail à l'adresse ci-dessous :

Êtes vous Maître? -3-
Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 13:55
De l'art d'utiliser un boutefeu en Loge

Tous les PMdC ont eu, un jour ou l'autre, maille à partir avec un boutefeu et y ont laissé parfois (souvent) leur paire de gants... Quelques conseils pour éviter de rompre l'harmonie de la Tenue à cause d'un boutefeu récalcitrant.

.

Boute-feu ou boutefeu :

Bâton garni à son extrémité d'une mèche pour mettre le feu au canon. (Littré)

Par extension, en franc-maçonnerie, l'outil utilisé par le Vénérable et le Premier Maître des Cérémonies pour transmettre la flamme de la veilleuse au chandelier à trois branches, aux trois grands chandeliers et aux chandelles des Surveillants lors de l'illumination de la Loge.

C'est un outil constitué d'un tube en laiton, le porte-mèche, dans lequel coulisse une mèche de coton imprégnée de cire ou de stéarine, appelée aussi queue-de-rat ou rat-de-cave. Le boutefeu comporte une poignée au dessus de laquelle est enroulée le surplus de mèche. Le porte-mèche peut-être fermé par un cabochon que l'on ne retrouve  jamais après la première Tenue.

L'outil est munie d'une petit cloche de laiton utilisée comme éteignoir, pour étouffer la flamme des bougies. Illustration ci-dessous.

Quelques suggestions à destination du PMdC :

– La mèche doit émerger du porte-mèche d'un bon centimètre, trop longue c'est une torchère, trop courte elle s'éteindra au cours de la déambulation.

– Toujours faire un essai d'allumage et d'extinction au cours de l'installation de la Loge.

– Si la flamme s'éteint avant la fin de l'illumination revenir vers le Vénérable en respectant le sens rituel. Le Vénérable rallumera le boutefeu à la veilleuse avant de vous le donner.  Reprendre sa déambulation. Dans le bon sens bien sûr. C'est certes une perte de temps, mais la cohérence symbolique l'exige.

– En fin de parcours, éteindre le boutefeu avant de le redonner au Vénérable en tirant la mèche en arrière. Ne jamais éteindre la flamme entre deux doigts sous peine de ruiner sa paire de gants. Ne jamais éteindre la flamme en soufflant dessus, la symbolique ne s'en remettrait pas.

De l'art d'utiliser un boutefeu en Loge

"Trois Pas en Loge bleue"

 

Lire l'article de Yonnel G. en cliquant sur le lien http://www.regius-glnf.fr/article.php?id=1530

Le livre est disponible chez son auteur au prix de 20 € + frais de port. Pour le commander merci d'envoyer un mail à l'adresse ci-dessous :

Êtes vous Maître? -3-

Partager cet article
Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique et du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories

Liens Sites À Visiter