Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 09:42

Mardi dernier, sous le porche d'une cathédrale au pays de d'Artagnan, un apprenti au travail, les mêmes gestes séculaires.

L'Apprenti
Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 14:30

L'article précédent – du 12 septembre – nous a valu la réaction de trois lecteurs qui ont parfaitement identifié la citation. Deux d'entre eux nous ont adressé en outre les propos du philosophe Emile Chartier plus connu sous son pseudonyme "Alain".

Voici ce que disait Alain, alors qu'il était professeur de philosophie au Lycée Corneille, en 1902, dans un discours qu'il prononça pour la distribution des prix.

Que nul n'entre ici...

Merci à Jérémie, J.L.B et S de L. pour leur participation.

Vous avez la parole, par mail, toujours à la même adresse, voir article précédent, ou via la zone commentaire.

Que nul n'entre ici...
Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 14:54
Que nul n'entre ici...

Ceci est le 701ème article du blog des Meuniers.

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 12:37
Reprise des travaux

Août est le mois des vacances, du farniente et n'incite pas au tavail. Ce qui explique qu'aucun lecteur n'a proposé de solution sérieuse au problème posé dans l'article précédent, le 2 août dernier.

Le problème reste posé. Pour trouver la solution, il suffit de savoir ce que l'on peut dessiner sur le sable de la plage – ou n'importe quel sol plan – en utilisant une corde et trois piquets, sachant qu'un des piquets sert de traceur...

*

*         *

La reprise des travaux se fera ce soir avec l'installation du nouveau Maître de la Loge. Profitons de cette reprise pour rappeler un usage celui du vote en Loge

Apparemment certains s'interrogent toujours :

– Le vote doit-il se faire à bulletin secret ?

– Qui peut voter ?

– Comment se déroule le vote ?

Principes du scrutin secret

Le vote au scrutin secret est obligatoire :

— lorsque le vote concerne une personne, un F:. ou un profane : élection, admission, réintégration, régularisation, sanction,...

— lorsqu'un F:. de la Loge le demande, quelque soit l'objet du vote.

Seuls les MM:. de la Loge participent au vote sauf à l'occasion du vote sur le montant des cotisations où les CC:. et les AA:.  sont invités à donner leurs avis.

Le vote s'exprime par oui ou par non sur une proposition faite obligatoirement par le F:. Orateur.

Les votants sont obligés de s'exprimer, l'abstention n'existe pas en Loge.

Traditionnellement, le vote au scrutin secret s'effectue par boules ce qui ne permet pas l'abstention.

Chaque votant dispose d'une boule blanche et d'une boule noire. La boule blanche correspond à oui (pour la proposition du F:. Orateur), la boule noire à non (contre la proposition du F:. Orateur). Pour voter chaque votant met dans l'urne blanche la boule correspondant à sa décision et dans l'urne noire l'autre boule.

Déroulement des opérations :

Le vote étant prévu à l'ordre du jour, après avoir entendu les observations des FF:. sur les colonnes et à l'Orient, le Vénérable demande au F:. Orateur de conclure et de formuler la proposition qui sera soumise au vote.

Cela étant fait, le Vénérable demande au(x) Maître(s) des Cérémonies de distribuer les boules aux seuls votants et de noter le nombre de ces derniers.

Les boules étant distribuées, le Vénérable demande au(x) Frère(s) Expert(s) de présenter à chaque votant les urnes destinées à recueillir les votes. Le(s) Expert(s) remettent ensuite les urnes au Vénérable.

Le Vénérable demande au F:. Orateur et au F:. Secrétaire de l'assister pour le dépouillement.  Il compte, en silence, les boules de l'urne blanche et demande au Maître des Cérémonies le nombre de votants. Si le nombre de boules ne correspond pas, il déclare le vote nul.

Il vérifie le nombre de boules blanches   ( oui ) et de boules noires ( non ). Il contrôle ensuite l'urne noire dont le contenu de doit être conforme aux résultats de l'urne blanche.

Annonce des résultats :

Le résultat est annoncé simplement sous la forme favorable ou défavorable, sans autres précisions. Le F:. Secrétaire notera le résultats sous la même forme, dans le compte rendu (planche tracée). Les FF:. Orateur et Secrétaire sont tenus au secret et ne doivent en aucun cas évoquer le détail du scrutin.

 

Reprise des travaux

699ème article

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 14:44

L'article du 22 mai, Le Vénérable reçoit de midi à minuit, nous a valu un abondant courrier. De nombreux lecteurs ont marqué leur étonnement après avoir découvert la phrase suivante :

[En visite dans une Loge] ... si vous êtes un Vénérable en exercice, n'oubliez pas d'enlever l'équerre de votre sautoir et de la mettre dans la poche de votre tablier.

 

Explication...

 

Le Vénérable reçoit de midi à minuit (suite)

L'équerre, dite de Pythagore, portée en sautoir, est le symbole de l'autorité souveraine du Vénérable sur la Loge qu'il préside et dont il dirige les travaux. Au cours de ceux-ci  Il ne peut donc y avoir, ni à l'Orient, et encore moins sur les Colonnes,  sous aucun prétexte, une autre équerre accrochée à un sautoir.

Les Vénérables en exercice, en visite dans une Loge, doivent donc veiller à ne pas revêtir leur sautoir et à laisser leur équerre au vestiaire.

Bien sûr, ceux-ci revêtent leur tablier de Vénérable, tablier bordé d'un galon plissé bleu azur, aux coins inférieurs arrondis et arborant le triple Tau (pour le rite français).

Faut-il préciser que les tabliers, dits provinciaux, ne peuvent être portés en Loge par les TVF et RF (la question ne se pose pas pour les TRF), que si et seulement si, ils participent à la Tenue en temps que représentants officiels de la Province.  Ils siègent alors à l'Orient, coté Nord (Lune)

NB : lorsque le Vénérable propose son maillet et sa place en chaire à un dignitaire, il garde son sautoir et son bijou, car il conserve sa qualité de Maître de la Loge.

 

Le Vénérable reçoit de midi à minuit (suite)

Courrier à l'adresse habituelle : tvfbb.. cf ci-dessous.

Le Vénérable reçoit de midi à minuit (suite)
Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 10:10
Le Vénérable reçoit de midi à minuit

Recevoir des visiteurs est, pour les Frères d'une Loge, un immense plaisir et un grand honneur. Le Maître de la Loge ne peut être qu'heureux d'accueillir des Frères étrangers de qualité, qui vont illuminer par leur présence l'Orient et les colonnes. Mais toujours soucieux de la parfaite harmonie des travaux, il doit veiller à ce que les Visiteurs se sentent parfaitement à l'aise et surtout ne soient jamais mis dans l'embarras.

Pour lui faciliter la tache et lui éviter tout stress, nous nous permettons de vous susurrez quelques conseils fort simples qui ne font que reprendre des règles élémentaires (nous ne doutons pas un instant de votre parfaite connaissance des usages, mais il peut être bon de les rappeler) dont le respect vous évitera d'ajouter des nœuds dans la houppe dentelée et d'être le cafouilleux de service avec tous les désagréments que cela peut entrainer.

Le voussoiement étant de rigueur en Loge, nous vous dirons donc "vous" dans les propos qui suivent.

Mini guide du visiteur chez les Meuniers de la Tiretaine.

— Donnez au Maître des cérémonies, avant l'entrée en Loge, votre nom, votre qualité, votre grade, le nom de votre Loge. Le MdC en a besoin pour la suite et le Secrétaire vous remerciera de lui faciliter la rédaction de sa planche.

— Rappelez-vous, à chaque instant, que nul ne peut prendre la parole en Loge sans l'avoir demandée et que seul le Maître de la Loge a le pouvoir de vous la donner.

— Mettez vous, sans barguigner, à la place que vous indique le Maître des Cérémonies. C'est sa mission, vous le mettriez dans un grand embarras en ne respectant pas sa consigne.

— Si le Vénérable demande au Maitre des cérémonies de vous conduire à l'Orient. Respectez sa demande, sans manifester, vous le désobligeriez gravement en refusant. De toutes façons vous ne pouvez rien dire puisque la parole ne vous a pas été donnée !.

— Si vous êtes un Vénérable en exercice, n'oubliez pas d'enlever l'équerre de votre sautoir et de la mettre dans la poche de votre tablier. (Problème de symbolique, nous en reparlons quand vous voudrez).

— Si vous portez les attributs d'un dignitaire de l'Ordre votre place est à l'Orient, coté Nord, sous la Lune et nulle part ailleurs.

— Au moment des Honneurs maçonniques, le maître des cérémonies va annoncer à haute et intelligible voix les visiteurs. A l'énoncé de votre nom, levez-vous, mettez-vous à l'ordre et rasseyez-vous en faisant le signe (celui de votre rite). Ne dites-rien. Le Vénérable ne vous a pas donné la parole.

— Si les Honneurs maçonniques se déroulent différemment (c'est dommage!), suivez les consignes données par le Vénérable.

— Si vous constatez une anomalie, une erreur, une bourde pendant la Tenue, n'en dites rien, ne faites aucune remarque, même à voix basse (attention certains jeunes Vénérables ont l'ouïe fine !). Mettez votre remarque dans la poche de votre tablier et n'y pensez-plus.

— Au tout début de la fermeture des travaux, le Maître de la Loge demande si "les Frères n'ont rien à proposer..", c'est le moment de solliciter l'autorisation de prendre la parole. Levez la main en regardant le Surveillant de votre colonne, c'est lui qui la demandera au Vénérable. Lorsque celui-ci vous la donnera, levez-vous, mettez-vous à l'ordre (de votre rite) et commencez votre intervention par "Très Vénérable". Présentez les salutations (chaleureuses, fraternelles...) de votre Loge et de son Vénérable maître. Si vous le désirez, vous pouvez faire quelques commentaires (agréables de préférence) sur les travaux auxquels vous venez de participer et inviter le Vénérable à visiter votre Atelier.

A suivre...

 

Le Vénérable reçoit de midi à minuit

Pour tout courrier, merci de l'adresser à l'auteur du blog à l'adresse suivante :

 

Le Vénérable reçoit de midi à minuit
Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 11:32
Rituel - IV ... aujourd'hui   (fin)

Le livret,

édition de décembre 2013

Cette dernière édition, seule autorisée dans notre obédience se réfère au Régulateur de 1801 mais a été reprécisée par la Loge d'instruction Philibert de l'Orme, d'après les textes historiques.

Comme pour toute pièce de théâtre ce livret comprend le texte des dialogues, accompagné de nombreux commentaires en italiques qui correspondent aux didascalies, ces notes que les auteurs de pièce de théâtre ajoutent à leur texte pour donner des indications de décor et de mise en scène. (Feydeau)

Le livret comporte en outre des annexes sur les déplacements en Loge, la prise de parole, l'entrée en Loge,  la liste du matériel nécessaire pour l'ouverture et la fermeture des travaux. La préparation de la Loge fait l'objet d'un chapitre particulier abondamment illustré ainsi que les préliminaires à la réception et une description détaillée de la chambre des réflexions.

Le régulateur de 1801 comporte les mêmes dispositions, la décoration de la Loge faisant l'objet d'un fascicule séparé intitulé "Cahier de l'Architecte-préparateur".

 

La comparaison de notre dernier rituel et du Régulateur de 1801est intéressante, je me limiterai à quelques remarques :

—  Les éléments fondamentaux de notre rite, les invariants, sont strictement respectés, c'est l'essentiel et justifie la référence au Régulateur.

— les écarts portent sur la mise en œuvre, la forme, jamais le fond. Il faut garder à l'esprit que deux siècles séparent la rédaction des deux textes,

— dans la version 2013, il existe quelques incohérences qui ne sont pas dramatiques (exemple : entrée en Loge). Elles sont seulement regrettables et mettent à mal l'harmonie des travaux, mais aucun risque de recevoir la voute étoilée sur le coin de la figure.

— par contre, il existe une différence notable sur l'importance donnée à la procédure d'admission.

Nos Frères, au XVIIIème étaient apparemment très soucieux de ne pas recruter n'importe qui.

Voici ce que dit le Régulateur de 1801 dans son Avant-propos :

 

L'Ordre des Francs-Maçons est une association d'hommes sages et vertueux, dont l'objet est de vivre dans une parfaite égalité, d'être intimement unis par les liens de l'estime, de la confiance et de l'amitié, sous la dénomination de Frères, et de s'exciter les uns et les autres à la pratique des vertus.

[...] Il est de la sagesse et de l'intérêt de toutes les Loges de n'admettre à la participation de nos mystères, que des sujets dignes de partager tous ces avantages, capables d'atteindre le but proposé, et dont elle n'aient point à rougir aux yeux des Maçons de tout l'Univers.

[...] la Loge se rendant, par l'admission du sujet, moralement garante, envers tous les Maçons, des qualités que cette admission doit faire présumer en lui.

 

Le premier chapitre qui fait suite à l'avant-propos, intitulé "Section première -Des Préalables", décrit de façon précise, minutieuse, sur huit pages !, selon une logique rigoureuse, la procédure de recrutement et d'admission d'un profane.

 

A la lecture de ce texte, nous comprenons mieux, la vocation et l'usage du sac aux propositions, le rôle actif des membres de la Loge, la gestion et l'usage des enquêtes, le rôle de l'Orateur, etc.

 

Il serait peut-être intéressant, c'est une simple suggestion, que ce sujet fasse l'objet un jour d'une étude par la Loge et ce sans contrevenir bien sûr à notre rituel qui de toutes façons est bien peu disert sur le sujet.

 

****

 

Né au début du XVIIIème siècle des pratiques de la première Grande Loge maçonnique qui a été créée en Angleterre, le rite que nous pratiquons est arrivé jusqu'à nous sans subir les influences d'autres rites apparus par la suite, préservant ainsi les éléments symboliques fondamentaux.

 

Ce qui a fait dire, à juste titre, au F:. Edmond Mazet :

Il est [le rite français] pour ainsi dire la Maçonnerie à l'état chimiquement pur.

 

Ce rite que nous pratiquons sous la dénomination de Rite Français après avoir porté le nom de Rite Moderne, est le rite maçonnique le plus ancien.

En le pratiquant, nous portons la grande responsabilité de préserver ce patrimoine symbolique qui nous a été transmis  en veillant à ne jamais l'altérer.

Rituel - IV ... aujourd'hui   (fin)
Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 11:44

Après avoir étudié l'origine de notre Rituel, voyons ce que nous dit ce dernier à propos du déroulement de nos Assemblées.

Rituel - III... une pièce de théâtre ?

La Tenue est une cérémonie ordonnancée avec une extrême précision comme une pièce de théâtre, une tragédie antique, je dirais même une tragédie grecque, avec un texte, des acteurs, des costumes, un décor, une mise en scène, une scénographie.

 

La pièce que nous allons jouer ce soir

La Tenue va se dérouler en trois actes.

Avant le lever de rideau, la Loge est dans la pénombre.

Sur l'autel du Vénérable brille une veilleuse rouge  (élément fondamental du rite).

 

Acte ICréation de la Loge, sa sacralisation :

— premier tableau : fondation de la Loge par le premier coup de maillet accompagné de la formule "En Loge", illumination de celle-ci à partir de la veilleuse (moment symbolique fort) ; l'espace sacré est délimité par la déambulation du M. de C. ; le tableau de Loge est dévoilé ; le Volume de la Sainte Loi ouvert.

— deuxième tableau : les ténèbres sont maintenus hors de la Loge arme au poing (Loge couverte), vérification de l'absence de profane, d'intrus dans la Loge.

— troisième tableau : le temps devient sacré (à quelle heure..., quelle heure... ?), les travaux sont ouverts à la gloire du GADLU.

On y applaudit ! l'acte I s'achève par des acclamations (batterie, vivat...).

La Loge est devenue un espace sacré.

 

Acte II

1) admission d'un profane, moment majeur dans la vie maçonnique, cérémonie de passage des ténèbres à un espace sacré où règne la lumière :

— premier tableau : préparation du profane hors Loge, préparation de la Loge, ultime consentement de la Loge,

— deuxième tableau : introduction brutale du profane aveugle dans la Loge, passage sous le bandeau (1er temps), révélation du nom du parrain.

— troisième tableau : les trois voyages, purification par l'eau (2ème voyage), par le feu (3ème voyage).

— quatrième  tableau : passage sous le bandeau (2ème temps), question éthique (où est le bien ?), épreuve du sang, épreuve du calice d'amertume.

— cinquième tableau : obligation, sur le Volume de la Loi sacrée, devant le GADLU. Garder les secrets. Aimer ses frères

— sixième tableau : la fin des épreuves, la Lumière enfin accordée au Néophyte.

— septième tableau : remise du tablier (l'homme est condamné au travail), des gants blancs (honnêteté, pureté des actions), révélation des premiers secrets, le mot du maçon, les signes et attouchements, l'utilisation des premiers outils.

— huitième tableau, la Loge applaudit le nouvel Apprenti (acclamation), réponse de celui-ci, adresse de l'Orateur au nouvel Apprenti.

— neuvième tableau, instruction du grade, explication, par le deuxième Surveillant du Tableau de Loge.

 

Le nouvel Apprenti est alors placé au premier rang en tête de la colonne du Nord, place la plus proche de la pierre brute du pavé mosaïque.

Mais la cérémonie d'initiation n'est pas terminée, elle ne le sera qu'après l'intégration du nouvel Apprenti au sein de la Loge au troisième acte.

2) En l'absence d'une cérémonie de passage, lecture de l'instruction au grade d'apprenti et/ou présentation de travaux à la gloire du GADLU.

 

Acte III

Fin de la phase d'initiation par l'intégration du nouvel Apprenti, fermeture des travaux.

— premier tableau : point culminant de la Tenue avec la chaine d'union à mains nues, manifestation tangible de l'amour fraternel qui nous unit (phase spirituelle). Le nouvel Apprenti est  intégré dans la chaîne.

— deuxième tableau : circulation du tronc de bienfaisance, amour fraternel sous la forme d'espèces sonnantes et trébuchantes (phase matérielle).

— troisième tableau, arrêt du temps sacré, de ce fait l'espace de la Loge perd immédiatement son caractère sacré, déclaration de la fermeture des travaux.

On y applaudit par trois fois, extinction des feux, le tableau de Loge est caché aux regards de tous.

— sortie en cortège vers la Salle humide.

 

Rideau

La Loge est à nouveau dans la pénombre.

La veilleuse brille toujours.

 

à suivre...

Rituel - III... une pièce de théâtre ?

Enigme : Un Frère célèbre... difficile à identifier (une seule bonne réponse à ce jour)..

Voici quelques indices supplémentaires :

— où l'on découvre que la mer est... salée,

— mes œuvres sont exposées dans plusieurs très grands musées (Paris, Rome, Venise,...),

— Woody Allen, Paolo Conte, Tim Burton, Umberto Eco étaient de mes amis,

— J'ai vécu, entre autres, en Argentine; à Londres, en Suisse,...

— de l'Inutilité !

Rituel - III... une pièce de théâtre ?

685ème article

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique et du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories

Liens Sites À Visiter