Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 02:33

Petit changement de programme,

voici la suite de l'article du 2 septembre,


Equerre 4 texte 2

 

Comme quoi je ne relirai jamais assez le rituel.


Frise Plume sm

 

Bibliographie

Rituel d'apprenti, selon le Régulateur du maçon, Rite français, GLNF, 2004

Blog-Infos :

Suite et fin de La prise de parole en Loge, le 7 septembre.

Résultats du challenge des briseurs d'énigmes pour l'anné 2012-2013, le 9 septembre.

 

Contact G


#585

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 12:37

 

Plus que quelques jours avant la première Assemblée de la nouvelle année maçonnique. Je feuillette le rituel, comme on revoit ses tables - ou le mode d'emploi de sa calculette - avant la rentrée des classes en primaire.

Je tombe sur la page Entrée en cortège...  

Je lis distraitement le premier paragraphe. Soudain je deviens attentif. Je reviens à la première ligne. Stupeur.

Aucun doute, depuis des années je suis dans l'erreur !!

Point de TVF dans le cortège.

Voici ce que dit le rituel :


Equerre 4 texte 01


Frise Plume sm

 

Bibliographie

Rituel d'apprenti, selon le Régulateur du maçon, Rite français, GLNF, 2004

Blog-Infos :

Suite et fin de La prise de parole en Loge, le 4 septembre.

Résultats du challenge des briseurs d'énigmes pour l'anné 2012-2013, le 7 septembre.

Suite de l'article de ce jour, le 9 septembre

 

Contact G


#584


Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 09:35

Ange 600La prise de parole en Loge est toujours un moment délicat.

Elle obéit à des règles simples mais qu'il convient de respecter si l'on veut préserver l'harmonie au sein de l'Atelier.


Voici la suite de la planche sur la prise de parole en Loge


(cf note précédente du 10 juillet dernier)

 

 


 


 


Cas général

1)    Le temps de la parole :

la parole ne peut être demandée qu’à des moments précis prévus par le rituel.

  1. après la lecture de la planche tracée des travaux de l’assemblée précédente,
  2. lorsqu’une question suivie d’un vote est prévue à l’ordre du jour,
  3. pour les affaires ne nécessitant pas d’avis préalable,
  4. au moment de la fermeture des travaux lorsque le V demande aux Frères s'ils n'ont rien à proposer dans l'intérêt de la FM en général ou de notre RL en particulier.…

2)    Le droit de demander la parole :

  1. Les Apprentis ne peuvent pas demander la parole. Un silence absolu doit régner sur le deuxième rang de la colonne du Nord. (parcours initiatique)
  2. Les Compagnons peuvent demander la parole au moment approprié mais ne peuvent pas voter.
  3. Les Maîtres peuvent demander la parole au moment approprié et ont le droit de voter.

3)    La demande de parole

  1. Le Frère qui demande la parole doit lever la main droite en regardant le surveillant de sa colonne.
  2. Le surveillant frappe un léger coup de maillet pour attirer l’attention du V et dit : Très Vénérable, le F :. Spountz demande la parole sur la colonne du N/S
  3. Si plusieurs F :. Demandent la parole, sur les deux colonnes, le deuxième surveillant s’exprime en premier.
  4. A l’Orient le F :. Lève la main droite en regardant le PMI qui doit avertir le V à voix basse.

4)    La prise de parole

  1. Le F :. attend que le V :. Dise : F :. Spountz vous avez la parole
  2. Le F :. se met debout, à l’ordre. Tourné vers le Vénérable, il s’adresse exclusivement à celui-ci, jamais à un autre F :. Et commence son propos par : Très Vénérable
  3. Le Vouvoiement est de rigueur.
  4. Le F :. conclut par : J’ai dit Très Vénérable.
  5. Le V :. remercie le F :. Qui fait alors le signe et se rassoit.
  6. Le F :. ne peut en aucun cas redemander la parole.

5)    Les conclusions de l’Orateur.

  1. a.     Lorsque  plus aucun F :. ne demande la parole et que le V :. s’est lui-même exprimé sur le sujet, ce dernier donne la parole à l’Orateur :  

             F :. Orateur, veuillez nous faire part de vos conclusions.

  1. L’Orateur, peut exprimer son opinion personnelle, mais il doit faire ensuite la synthèse des débats.
  2. Si un vote est prévu, il vérifie que le principe du vote est conforme à la loi maçonnique  il formule une proposition qui doit respectée cette loi et qui sera mise au vote sans commentaire par le V :.
  3. Nul ne peut demander et prendre la parole après les conclusions de l’Orateur. 
  4. Cette Règle s'applique au V :.

 

à suivre...

TVF BB

 

 

TVFBB ©2013

Frise JB600 x

# 581

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 16:35

Ange 600La prise de parole en Loge est toujours un moment délicat.

Elle obéit à des règles simples mais qu'il convient de respecter si l'on veut préserver l'harmonie au sein de l'Atelier.


Voici une planche sur cette prise de parole.

Il n'agit pas d'un travail sur la Parole elle-même, sujet plus vaste, plus difficile, qui fera l'objet d'un article futur.


 


 

 

 

Très Vénérable, mes Bien Aimés Frères,

 

Je voulais évoquer avec vous ce soir la Parole et surtout son usage en Loge.

Ai-je le droit de prendre la parole ?

A quel moment puis-je la prendre ?

Comment dois-je le faire ?

Ce sont des questions que se posent souvent nos jeunes Frères.

L’usage de la parole obéit à des règles précises qui ne sont ni écrites, ni gravées, ni burinées.

Ne les cherchez pas dans le ritue, vous ne trouverez que peu de choses.

Ces règles sont transmises par la tradition orale.

J’ajouterais… Normal ! au premier degré nous ne savons ni lire, ni écrire !

Nous avons appris ces règles, mais les mémoires sont volatiles et nous en avons tous, un jour ou l’autre, oublier les usages et commis quelques impairs.

Moi le premier.

Je crois qu’il est bon de rappeler de temps en temps quelques règles essentielles.

 

Je voudrais insister sur un point qui me parait important.

Nous avons rappelé, il y a peu une définition de la FM :

Une société traditionnelle initiatique

fondée sur des mythes et qui pratique des rites en utilisant des symboles.

Tout ce que nous faisons en Loge, signes, pas, attouchements, batteries, mots, acclamations … s’inscrit dans un ensemble cohérent avec cette définition, respectant les références aux mythes fondateurs, la bonne utilisation des symboles et le déroulement du rite.

 

Il en est ainsi pour l’usage de la parole qui s’appuie sur des principes essentiels.

 

Au sens primitif, le mot parole est un mot très fort, exprimant une pensée morale, une sentence, une idée notable. (aujourd’hui  forte atténuation !!)

Pendant des millénaires la force de la parole et de la mémoire ont assuré la transmission de la culture, de la tradition. L’enseignement des religions s’est voulu longtemps exclusivement oral.

D'où l'importance de cette parole qui vient de la nuit des temps.

 

Au commencement était le Verbe, nous dit Jean l’évangéliste.

La parole est dans le Verbe, comme la lumière et comme elle, participe à la création de l’univers.

 

Alphonse de Lamartine le rappelle dans les premiers vers de son poème Le Désespoir

Lorsque du Créateur la parole féconde,
Dans une heure fatale, eut enfanté le monde
Des germes du chaos,

[…]


La parole est fondatrice. Rappelez-vous du « En Loge », premières paroles prononcées par le V quand il refonde la Loge à chaque assemblée.

Comme la lumière, la parole, en Loge, appartient au V:.

Le V:. est le Maître de la Parole.

D’où la règle fondamentale qui préside à l'usage de la parole :

Nul ne peut prendre la parole en Loge sans que celle-ci ne lui ait été expressément donnée par le V:.

 

Règle simple, et pourtant si souvent enfreinte !

 

à suivre

TVF BB

 

 

TVFBB ©2013

Frise JB600 x

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 08:51

Pierre 000Que peut-on dire à un nouveau Frère qui vient d'être initié ?

J'ai été souvent confronté à cette interrogation.

Voici, en exemple, ma dernière réponse,

prononcée en Loge le 7 décembre 6012

 

***

 

Mon Bien Aimé Frère,

Vous avez fait preuve d'une belle constance pour arriver jusqu'à la porte de notre Loge. Vous avez montré ce soir votre détermination face aux épreuves que nous vous avons fait subir et nous vous en félicitons.

Vous vouliez devenir Franc-maçon, vous voila admis parmi nous et vous êtes, à l'instant, le plus jeune maçon du monde.

Vous êtes certainement un peu troublé, encore sous le coup d'une émotion bien naturelle après votre initiation, mais vous êtes en mesure maintenant de découvrir la Loge de l'intérieur, ses décors, son ordonnancement, ses membres, en tenue de service, costume sombre, chemise blanche, gants immaculés et tablier.

Peut être aviez vous lu quelques ouvrages décrivant le déroulement d'une Tenue, mais la carte n'est pas le territoire et quelques lignes, même bien écrites, ne peuvent jamais rendre compte de la réalité de la vie maçonnique.

Avant de franchir le seuil de notre Loge, nous vous avons fait attendre dans la Chambre de réflexion, seul, dans une pièce sombre vaguement éclairée par une chandelle, entouré d'emblèmes symboliques et pour certains lugubres. Vous êtes resté un long moment, dans un silence absolu, face à vous-même, confronté à des avertissements redoutables. Nous avons voulu vous faire comprendre ainsi que l'engagement que vous alliez devoir prendre ce soir était grave et, si  nous vous avons interrogé sur les obligations de l'Homme, c'est pour vous convaincre qu'un Franc-maçon est avant tout un homme d'honneur et de devoir.

En  acceptant d'entrer à demi vêtu, le pied gauche déchaussé, sans  vos métaux, vous nous avez convaincu de votre caractère modeste et de l'absence d'arrières pensées sonnantes et trébuchantes dans votre démarche.

Après trois voyages et quelques épreuves symbolique vous avez prêté serment le genou dans l'équerre, la pointe du compas sur le cœur, et la main droite posée sur la Bible.

Ce serment vous l'avez prêté par  deux fois, avant et après avoir reçu la Lumière.

C'est un acte grave que de prêter serment et qui plus est sur le Volume de la Sainte Loi, ouvert à la première page du Prologue de l'Evangile de Saint-Jean.

Lors de la prochaine Tenue, et il en sera ainsi à chaque fois, vous entendrez les quatorze premiers verset de ce texte magnifique. Pensez à ce moment là à votre serment. C'est un engagement que vous avez pris. Il faut, bien sûr, savoir aller au-delà de la brutalité des mots... le cœur... les entrailles...  Je vous rassure, il est très rare que nous en arrivions à de telles extrémités. Voyez plutôt dans ce serment l'engagement très fort que vous prenez vis à vis de vos Frères,

Je promets d'aimer mes Frères et de les secourir.

Le cœur de l'obligation est là : Je promets d'aimer mes Frères et de les secourir.

Si je vous ai appelé au début de mon propos, mon Bien Aimé Frère, selon la formule propre à notre rite, c'est pour bien marquer le fait que vous n'avez pas été admis dans une association banale, mais dans une véritable Fraternité. Les liens qui  nous unissent, au sein de la Loge, sont au moins aussi forts que ceux du sang.

Nous sommes les acteurs d'une Fraternité qui a pour objet de transmettre une tradition initiatique, fondée sur des mythes, comme le mythe du Temple de Salomon et de sa destruction (mais il y en a d'autres que vous découvrirez plus tard), en pratiquant des rites et en utilisant la voie symbolique dont la finalité est de participer à la reconstruction du Temple. C'est-à-dire, permettre à chacun d'entre nous de se mettre en chemin pour mieux se connaître et se conformer à l'ordre de l'Univers en lien avec ses Frères.

Soyez convaincu que tout ce que allez voir et entendre à l'occasion des Tenues qui vont se dérouler selon un rituel immuable, a un sens. Il y a une cohérence absolue entre les mythes fondateurs, les symboles et le rituel. Heureusement, sinon nos pérégrinations autour du pavé mosaïque, nos pas, nos gestes, nos paroles, ne seraient que pantomime grotesque et ridicule.

Au cours des Tenues, dans le silence de la colonne du Nord où vous siègerez, sous le regard bienveillant, vigilant et protecteur du F:. deuxième surveillant, soyez attentif, observez bien le déroulement des travaux, imprégniez vous du rituel, laissez vous envahir par l'émotion née du rythme des coups de maillet, à l'ordre tenez vous droit comme le fil à plomb, exécutez le signe avec la précision de l'équerre, tirez les batteries avec force et conviction et  concentrez toute votre attention sur  le tableau de Loge. Et quand viendra le moment de la chaîne d'Union, quand tous les Frères joindront leurs mains nues pour former cette chaine, vous sentirez que vous êtes devenu réellement un maillon de cette Fraternité.

Vous avez été introduit par trois grands coups pour vous rappeler la parole divine rapportée par Mathieu dans l'évangile :  Demandez et vous recevrez ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l'on vous ouvrira.

Vous avez frappé, nous vous avons ouvert. Pour le reste n'hésitez pas à demander et vous trouverez ce que vous êtes venu chercher en Loge.

Quoiqu'il arrive, vous resterez à jamais marqué par ce moment où vous avez été admis dans une fraternité initiatique, une Loge de Saint-Jean appelée Trusatiles.

Voila mon BAF, ce que je voulais vous dire ce soir.

Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons la bienvenue dans notre Respectable Loge qui est maintenant la votre.

J'ai dit Très Vénérable.

 

TVF BB

le 7ème jour du mois de Saint-Jean l'évangéliste,

  Année de la Vraie Lumière  6012

 

TVFBB ©2012

Frise JB600 x

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 16:36

Qui se lève, qui reste assis ?Trusa Jean hiver

 

Nous avons découvert dans le dernier ouvrage d'Hervé Vigier, quelques subtilités.

Je vous en fais part.

 

1 - Santé proposée par les Surveillants et l'Orateur :


Le Vénérable


Frère Premier Surveillant annoncez la Santé que vous voulez proposer.


Tous les Frères feignent la surprise, s'interrogent sur la santé dont il peut s'agir.

(Les plus étonnés sont les Frères Visiteurs qui découvrent notre Rite. Un grand moment. Effet garanti !)


 

Le Premier Surveillant


C'est la votre, Très Vénérable. Debout mes Frères.


Après avoir à nouveau feint (bruyamment !) la surprise Tous les F:. se lèvent,  sauf le Vénérable, qui reste donc assis.

 

Le Premier Surveillant 


Mes Frères, la Santé que le Second Surveillant, le Frère Orateur et moi-même avons [...] pour faire le meilleur Feu possible.

 

En suivant le Premier Surveillant, Tous, excepté le Vénérable.


Feu

 

Ils boivent.


 

2 - Santés qui s'adressent à des Frères, en particulier aux Visiteurs


C'est l'inverse !

Ces Santés se portent en restant assis.

Seuls les Frères auxquels la Santé est adressée se lèvent mais ne boivent pas.

 

à suivre...

 

 

Bibliographie

Vigier, H. Le Rite Français, Ed. Télètes, Paris 2013

 

Agape1.gif

 

Rappel
Ch milieu

 

 


 

Contact G


# 570

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 16:08

Rituel de Table du Rite Français, version abrégéeTrusa Jean hiver

 

A  propos de l'utilisation du drapeau (la serviette)

 

Le Vénérable

Debout mes F:.


Tous les F:. se lèvent,  placent le drapeau (serviette) sur l'avant-bras gauche pour les Apprentis et Compagnons, l'épaule gauche pour les Maîtres, tous tiennent le glaive (couteau) de la main gauche et le canon (verre ) de la main droite.


Cette première santé d'obligation est celle [...]

Je vous invite à faire le meilleur Feu possible.


Tous les F:. suivant le Vénérable, tendent progressivement le bras droit en disant : Feu.


Ils boivent

 

à suivre...

 

Bibliographie

Vigier, H. Le Rite Français, Ed. Télètes, Paris 2013

 

Agape1.gif

 

Frise JBBJ

 

Contact G


# 569

 


Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 18:02

IlustrationLes Trois Grands Chandeliers.

La disposition des trois grands chandeliers est propre au Rite des Modernes qui prendra plus tard le nom de Rite Français.

Les gravures dites de Gabanon, attribuées à Jacques Philippe Le Bas (1745), les illustartions du Régulateur de 1801, montrent très clairement la disposition particulière des trois grands chandeliers, les Trois Grandes Lumières,

Elles sont placées autour du Pavé mosaïque,

La Lune à l'angle N-E, le Soleil au S-0 et le Maître de la Loge au S-E.

 

Planche 05

 

René Désaguliers nous nous fait remarquer :

" Les trois chandeliers dans cette disposition appartiennent, non seulement à la maçonnerie française du XVIIIème, mais aussi à la Grande Loge d'Angleterre de 1717"

 

Note

Illustration TVFBB

Desaguliers, R. Les Trois Grands Piliers de la Franc-Maçonnerie, Editions Vega, 2011

 

Frise JBBJ

# 562

Contact G


Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique et du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories

Liens Sites À Visiter