Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 08:51

Pierre 000Que peut-on dire à un nouveau Frère qui vient d'être initié ?

J'ai été souvent confronté à cette interrogation.

Voici, en exemple, ma dernière réponse,

prononcée en Loge le 7 décembre 6012

 

***

 

Mon Bien Aimé Frère,

Vous avez fait preuve d'une belle constance pour arriver jusqu'à la porte de notre Loge. Vous avez montré ce soir votre détermination face aux épreuves que nous vous avons fait subir et nous vous en félicitons.

Vous vouliez devenir Franc-maçon, vous voila admis parmi nous et vous êtes, à l'instant, le plus jeune maçon du monde.

Vous êtes certainement un peu troublé, encore sous le coup d'une émotion bien naturelle après votre initiation, mais vous êtes en mesure maintenant de découvrir la Loge de l'intérieur, ses décors, son ordonnancement, ses membres, en tenue de service, costume sombre, chemise blanche, gants immaculés et tablier.

Peut être aviez vous lu quelques ouvrages décrivant le déroulement d'une Tenue, mais la carte n'est pas le territoire et quelques lignes, même bien écrites, ne peuvent jamais rendre compte de la réalité de la vie maçonnique.

Avant de franchir le seuil de notre Loge, nous vous avons fait attendre dans la Chambre de réflexion, seul, dans une pièce sombre vaguement éclairée par une chandelle, entouré d'emblèmes symboliques et pour certains lugubres. Vous êtes resté un long moment, dans un silence absolu, face à vous-même, confronté à des avertissements redoutables. Nous avons voulu vous faire comprendre ainsi que l'engagement que vous alliez devoir prendre ce soir était grave et, si  nous vous avons interrogé sur les obligations de l'Homme, c'est pour vous convaincre qu'un Franc-maçon est avant tout un homme d'honneur et de devoir.

En  acceptant d'entrer à demi vêtu, le pied gauche déchaussé, sans  vos métaux, vous nous avez convaincu de votre caractère modeste et de l'absence d'arrières pensées sonnantes et trébuchantes dans votre démarche.

Après trois voyages et quelques épreuves symbolique vous avez prêté serment le genou dans l'équerre, la pointe du compas sur le cœur, et la main droite posée sur la Bible.

Ce serment vous l'avez prêté par  deux fois, avant et après avoir reçu la Lumière.

C'est un acte grave que de prêter serment et qui plus est sur le Volume de la Sainte Loi, ouvert à la première page du Prologue de l'Evangile de Saint-Jean.

Lors de la prochaine Tenue, et il en sera ainsi à chaque fois, vous entendrez les quatorze premiers verset de ce texte magnifique. Pensez à ce moment là à votre serment. C'est un engagement que vous avez pris. Il faut, bien sûr, savoir aller au-delà de la brutalité des mots... le cœur... les entrailles...  Je vous rassure, il est très rare que nous en arrivions à de telles extrémités. Voyez plutôt dans ce serment l'engagement très fort que vous prenez vis à vis de vos Frères,

Je promets d'aimer mes Frères et de les secourir.

Le cœur de l'obligation est là : Je promets d'aimer mes Frères et de les secourir.

Si je vous ai appelé au début de mon propos, mon Bien Aimé Frère, selon la formule propre à notre rite, c'est pour bien marquer le fait que vous n'avez pas été admis dans une association banale, mais dans une véritable Fraternité. Les liens qui  nous unissent, au sein de la Loge, sont au moins aussi forts que ceux du sang.

Nous sommes les acteurs d'une Fraternité qui a pour objet de transmettre une tradition initiatique, fondée sur des mythes, comme le mythe du Temple de Salomon et de sa destruction (mais il y en a d'autres que vous découvrirez plus tard), en pratiquant des rites et en utilisant la voie symbolique dont la finalité est de participer à la reconstruction du Temple. C'est-à-dire, permettre à chacun d'entre nous de se mettre en chemin pour mieux se connaître et se conformer à l'ordre de l'Univers en lien avec ses Frères.

Soyez convaincu que tout ce que allez voir et entendre à l'occasion des Tenues qui vont se dérouler selon un rituel immuable, a un sens. Il y a une cohérence absolue entre les mythes fondateurs, les symboles et le rituel. Heureusement, sinon nos pérégrinations autour du pavé mosaïque, nos pas, nos gestes, nos paroles, ne seraient que pantomime grotesque et ridicule.

Au cours des Tenues, dans le silence de la colonne du Nord où vous siègerez, sous le regard bienveillant, vigilant et protecteur du F:. deuxième surveillant, soyez attentif, observez bien le déroulement des travaux, imprégniez vous du rituel, laissez vous envahir par l'émotion née du rythme des coups de maillet, à l'ordre tenez vous droit comme le fil à plomb, exécutez le signe avec la précision de l'équerre, tirez les batteries avec force et conviction et  concentrez toute votre attention sur  le tableau de Loge. Et quand viendra le moment de la chaîne d'Union, quand tous les Frères joindront leurs mains nues pour former cette chaine, vous sentirez que vous êtes devenu réellement un maillon de cette Fraternité.

Vous avez été introduit par trois grands coups pour vous rappeler la parole divine rapportée par Mathieu dans l'évangile :  Demandez et vous recevrez ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l'on vous ouvrira.

Vous avez frappé, nous vous avons ouvert. Pour le reste n'hésitez pas à demander et vous trouverez ce que vous êtes venu chercher en Loge.

Quoiqu'il arrive, vous resterez à jamais marqué par ce moment où vous avez été admis dans une fraternité initiatique, une Loge de Saint-Jean appelée Trusatiles.

Voila mon BAF, ce que je voulais vous dire ce soir.

Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons la bienvenue dans notre Respectable Loge qui est maintenant la votre.

J'ai dit Très Vénérable.

 

TVF BB

le 7ème jour du mois de Saint-Jean l'évangéliste,

  Année de la Vraie Lumière  6012

 

TVFBB ©2012

Frise JB600 x

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 16:36

Qui se lève, qui reste assis ?Trusa Jean hiver

 

Nous avons découvert dans le dernier ouvrage d'Hervé Vigier, quelques subtilités.

Je vous en fais part.

 

1 - Santé proposée par les Surveillants et l'Orateur :


Le Vénérable


Frère Premier Surveillant annoncez la Santé que vous voulez proposer.


Tous les Frères feignent la surprise, s'interrogent sur la santé dont il peut s'agir.

(Les plus étonnés sont les Frères Visiteurs qui découvrent notre Rite. Un grand moment. Effet garanti !)


 

Le Premier Surveillant


C'est la votre, Très Vénérable. Debout mes Frères.


Après avoir à nouveau feint (bruyamment !) la surprise Tous les F:. se lèvent,  sauf le Vénérable, qui reste donc assis.

 

Le Premier Surveillant 


Mes Frères, la Santé que le Second Surveillant, le Frère Orateur et moi-même avons [...] pour faire le meilleur Feu possible.

 

En suivant le Premier Surveillant, Tous, excepté le Vénérable.


Feu

 

Ils boivent.


 

2 - Santés qui s'adressent à des Frères, en particulier aux Visiteurs


C'est l'inverse !

Ces Santés se portent en restant assis.

Seuls les Frères auxquels la Santé est adressée se lèvent mais ne boivent pas.

 

à suivre...

 

 

Bibliographie

Vigier, H. Le Rite Français, Ed. Télètes, Paris 2013

 

Agape1.gif

 

Rappel
Ch milieu

 

 


 

Contact G


# 570

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 16:08

Rituel de Table du Rite Français, version abrégéeTrusa Jean hiver

 

A  propos de l'utilisation du drapeau (la serviette)

 

Le Vénérable

Debout mes F:.


Tous les F:. se lèvent,  placent le drapeau (serviette) sur l'avant-bras gauche pour les Apprentis et Compagnons, l'épaule gauche pour les Maîtres, tous tiennent le glaive (couteau) de la main gauche et le canon (verre ) de la main droite.


Cette première santé d'obligation est celle [...]

Je vous invite à faire le meilleur Feu possible.


Tous les F:. suivant le Vénérable, tendent progressivement le bras droit en disant : Feu.


Ils boivent

 

à suivre...

 

Bibliographie

Vigier, H. Le Rite Français, Ed. Télètes, Paris 2013

 

Agape1.gif

 

Frise JBBJ

 

Contact G


# 569

 


Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 18:02

IlustrationLes Trois Grands Chandeliers.

La disposition des trois grands chandeliers est propre au Rite des Modernes qui prendra plus tard le nom de Rite Français.

Les gravures dites de Gabanon, attribuées à Jacques Philippe Le Bas (1745), les illustartions du Régulateur de 1801, montrent très clairement la disposition particulière des trois grands chandeliers, les Trois Grandes Lumières,

Elles sont placées autour du Pavé mosaïque,

La Lune à l'angle N-E, le Soleil au S-0 et le Maître de la Loge au S-E.

 

Planche 05

 

René Désaguliers nous nous fait remarquer :

" Les trois chandeliers dans cette disposition appartiennent, non seulement à la maçonnerie française du XVIIIème, mais aussi à la Grande Loge d'Angleterre de 1717"

 

Note

Illustration TVFBB

Desaguliers, R. Les Trois Grands Piliers de la Franc-Maçonnerie, Editions Vega, 2011

 

Frise JBBJ

# 562

Contact G


Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 16:13

Medaille RFQuestion posée par l'un de nos lecteurs

sur les

Fondamentaux du Rite français

 

Chambre des réflexions


Le rituel est précis :

"Il ne doit y avoir dans cette chambre qu'une chaise, une table, un Volume de la Loi Sacrée fermé, un pain, un vase rempli d'eau claire, du sel et du soufre dans deux petits vases, du papier, des plumes et de l'encre". [1]


*

*    *

 

Sachant que le Rite Français ne s'appuie pas sur des principes alchimiques (absence de l'acronyme VITRIOL)

1. - quel sens donner à la présence du sel et du soufre dans la Chambre des réflexions ?


2. - Quelle place donner à ces deux élements par rapport aux autres objets stipulés par le rituel ?

 

Vous avez la parole.

 

[1] Rituel d'Apprenti selon le Régulateur du Maçon - GLNF - Paris 2004

 

 

Frise JBBJ

# 548

Contact G


 

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 16:32

Loge 011

Midi moins cinq, Loge bleue et chaises écossaises

Rite Français - Regulateur 1801

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 17:16

 

Med Trusa 004 transTenue de Table de la Saint-Jean d'Hiver

extraits d'un ancien rituel du Rite Français

 

Les Maçons célèbrent la fête de Saint Jean l’Evangéliste au solstice d’hiver, lorsque le soleil disparaît au dessous de l’horizon et que, dans son éclat, ne restent plus que de pâles et vagues lueurs, qui parviennent à peine à éclairer la terre

 

Le Vénérable :

Mes Frères, depuis que nous avons célébrés la saint Jean d’Eté, la Fête de Saint Jean le Baptiste, la Lumière s’est progressivement affaiblie. Insensiblement, pendant que nous nous trouvions dans l’euphorie des réalisations, les ténèbres ont envahi notre Temple, nos esprits, nos cœurs. Nos œuvres se sont détachées de nous. Nous les avons contemplées d’abord avec une légitime fierté, nous les avons admirés avec vanité, nous abusant sur leur portée. Nous avons perdu le sens du vrai. Tels les juifs qui se sont prosternés devant le Veau d’or, nous devînmes admiratifs de nos créations, souvent même nous avons incité les autres à en louer la grandeur alors qu’elles n’étaient que de petites pierres dans la construction du Temple.

Frères Surveillants, qu’est devenue le Lumière 

 

Le Premier Surveillant :

Très Vénérable, ma colonne disparaît dans les ténèbres qu’aucune lumière ne perce.

Je cherche en vain mes ouvriers….

Auraient-ils, eux aussi, succombé à la tentation profane de dompter le monde, de le plier à leur égoïsme au lieu de s’intégrer dans l’universalité des êtres.

 

Le Second Surveillant :

 Très Vénérable, la lune répand une lueur pâle sur ma colonne. Le soleil a disparu derrière l’horizon, ne nous faisant parvenir indirectement que quelques rayons.

Les Apprentis ne perçoivent plus que faiblement ce à quoi il doivent tendre. Ils restent cependant prêts au travail.

[...]

Trusa Jean hiver

R:. L:. Trusatiles

Tenue de table de la Saint-Jean d'Hiver du 21 décembre 2012

 

[...]

Le Vénérable :

Frère Second Surveillant, nous venons de raviver la Lumière en nous.

Comment pouvons-nous la faire jaillir pour qu’elle éclaire notre Temple.

 

Le Second Surveillant :

Très Vénérable, nous avons découvert que la Lumière de l’Amour brille en tout homme. Mais l’homme ne peut la répandre s’il ne devient complètement lumière lui-même. Il doit faire sienne la parole de Bouddha : « Sois ta propre lampe ». Cette lumière lui fera découvrir son unité profonde de matière et d’esprit. Il prendra conscience aussi que son existence n’est pas une existence isolée mais participe de la substance même de l’univers.

 

Le Vénérable :

Frère Premier Surveillant, que pouvons-nous faire pour que plus de lumière encore éclaire notre Temple ?

 

Le Premier Surveillant :

Très Vénérable, nous avons découvert que le lumière de l’Amour brillant en l’homme n’est pas une flamme perpétuelle. Chaque instant qui passe la remet en question. Celui qui s’arrête à la concrétisation d’un seul idéal risque de s’égarer dans le dogmatisme et la stérilité.

Celui, au contraire, pour qui chaque réalisation appelle une nouvelle idéalisation, pour qui la mort est génératrice d’une vie nouvelle, celui-là poursuivra son ascension vers la connaissance.

 

Le Vénérable :

Frère Orateur, que pouvons-nous faire pour que toute la lumière se fasse dans notre Temple ?

 

L’Orateur :

Très Vénérable, notre Frère Goethe a résumé l’ascension vers la Lumière dans les mots : « Stirb und werde » : « Meurs et deviens ». En effet, la résurrection se fait toujours à partir d’un mort qui paraît définitive. Le nouveau devenir n’est pas étranger à cette mort nécessaire, il en est au contraire la conséquence pleine de problème.

Le « Stirb und werde » de Goethe exprime la Tradition qui nous relie au passé et à l’avenir.

Nous devons être les maillons solides de la Tradition symbolisée par notre Chaîne d’Union.

(Musique)

 

Le Vénérable :

A ce moment de l’année, seule la Lumière de l’Esprit brille dans les ténèbres. Cette Lumière de l’Esprit est faite d’Amour et d’Espoir

Se répandant sur les êtres et les choses, elle génère la Vie. La Saint Jean d’Hiver, la fête de l’Evangéliste apporte la vision d’une Vie nouvelle, d’un renouveau de la Lumière.

 

 

Photo :

V:. M:. Ph:. F:.

Source :

Le blog de MONTALEAU

où vous pourrez trouver le texte intégral

Frise 005

# 522

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 17:22

Medaille RFPréambule

du Régulateur du Maçon :

 


 

"L'Ordre des Francs-Maçons est une association d'hommes sages et vertueux dont l'objet est de vivre dans une parfaite égalité, d'être intimement unis par les liens de l'estime, de la confiance et de l'amitié, sous le dénominateur de Frères".

   

Rappelons que le Régulateur du Maçon de 1801

est à la base du Rite Français

tel que nous le pratiquons

 

Illustration :

médaille du Rite Français - coll. TVFBB

 


 

Flash - Enigme n° 5 : la troisième bonne réponse a été donnée hier soir par notre F:. P.K.

Contact G

# 511

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Rite Français

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique et du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories

Liens Sites À Visiter