Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 11:19

Sphinx xx400Voila un curieux "bijou" qui en a intrigué plus d'un !

Il s'agit en fait d'un insigne, prestigieux, quasi mythique, mais très officiel, des spécialistes du Chiffre dans l'Armée française de 1946 à 1990.


Mais quel rapport avec l'Art royal ?

Un peu de patience mes Bien Aimés Frères, je vais y venir, et vous expliquer pourquoi j'ai utilisé cet insigne pour concevoir les illustrations de la rubrique Enigme (vignettes, bandeau et autres frises...)


Le Chiffre

La cryptographie est la science qui permet de transformer un texte clair en un autre incompréhensible pour ceux qui ne possèdent pas la Clef ou Chiffre.

Littré nous explique que :

"le Chiffre est le vocabulaire servant à la correspondance secrète".

Chiffrer c'est donc cacher le sens réel d'un texte, c'est transformer un texte en une énigme insoluble pour le non initié. D'où les mots de Pierre Lorain :

Le Chiffre, un lien ésotérique

Déchiffrer c'est retrouver le sens réel d'un texte. Seul l'initié connait la clef qui permet d'y accéder.

 

L'insigne et son usage

Cet insigne fut conçu en 1946 et homologué officiellement le 26 février 1947 sous la référence H 276.

Il était strictement réservé aux spécialistes du Chiffre, titulaire du brevet ad hoc et seulement après deux ans d'ancienneté dans la spécialité.

Cet insigne faisait l'objet d'une autorisation de port.

Chaque insigne était numéroté. Le numéro étant celui du brevet (voir le bandeau à la fin de l'article).

L'insigne n° 1 fut délivré au Lt-colonel J. Léger en 1946. L' insigne n° 8993 fut  attribué le 15 mars 1990 au Sergent E. Deliencourt. Ce fut le dernier. L'insigne fut définitivement retiré cette année là.


Description héraldiqueEcu d'armes

Ecu d'armes ancien [voir ci-contre], de sable chargé d'un sphinx d'or assis devant une grille du même ;

le tout sur une paire de clés croisés d'argent.

 Précisons que le sable en héraldique représente le noir avec lequel il partage la symbolique.

Le sphinx a une tête de pharaon.

Le concepteur aurait pris comme modèle la statue d'un roi de la IIIème dynastie, Djéser, dont le règne se situe entre 2700 et 2600 avant JC.

Il est d'or ainsi que la grille placée derrière lui


Symbolique

La lecture symbolique de cet insigne est un bel exercice.

Je vous livre quelques... clefs

  • L'écu d'armes, arme de défense mais aussi le support d'un message à l'adresse de celui auquel on fait face. D'où une signification des émaux (couleurs, ici le sable), des métaux (or ou argent, ici l'or), des figures (le sphinx), des meubles (la grille)
  • De sable : La terre, d’après Vulson de La Colombière, les chevaliers auraient donné le nom de sable au noir « pour ce qu’il vient de la terre, et de sa qualité froide et sèche, étant la première des couleurs en la nature, et la dernière en l’art ». Les ténèbres, le noir révèle le blanc, la lumière. Sans ténèbres nous n’aurions pas conscience de la lumière. Le noir est symbole de résurrection (ne pas confondre avec naissance dont la couleur est le blanc).
  • D'or : L’or est le métal précieux inaltérable donc éternel.  Il représente la pureté, la majesté. Dans la Grèce antique, il représente la raison et l’Immortalité. C'est la couleur du soleil dont il est le reflet. « Ceux qui portent de l’Or dans leurs armes sont les plus obligés de défendre le bien, l’honneur et la querelle de leurs Princes, et de combattre pour eux et leur patrie, jusqu’à la dernière goutte de leur sang, qui sert bien souvent de couleur pour leur peindre des armes glorieuses, qui dureront jusqu’à la fin du monde. »
  • Le Sphinx : ll représente l'initié par excellence. Il est intelligence et  raison, possède la clef des énigmes. Il est force et puissance (pattes de lion). Il est le "couvreur" gardien des secrets.
  • La grille : c'est la porte qui interdit l'accès à ceux qui ne connaissent pas les réponses aux questions du sphinx, à ceux qui ne possèdent pas les clefs.
  • Les deux Clefs : Elles sont d'argent. Elles sont les outils qui permettent de chiffrer et déchiffrer. Les outils qui aident à forcer le Chiffre que l'on ne connait pas. Les clefs ferment et ouvrent les portes de la connaissance. Celui qui a la clef, a la mission d'ouvrir le chemin pour accéder à l'objet de la quête.

 

J'arrête là.

Je crois que vous avez compris mon choix.

Mais je reste à votre disposition pour en parler bien sûr.

 

Bibliographie :

Lorain Pierre, Armement clandestins, Paris 1972

Vulson de La Colombière (de), Marc, La Science héroïque, Paris, 1644

Turlan, Patrick (Capitaine), Les Transmissions d'Indochine Historique et insignes, CFA 2007

Ronnberg, A., Le Livre des Symboles, Editions Taschen, Köln, 2011


 


Sphinx RV

# 494

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Symbolique
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 10:08

Jung

 

 

Contact

# 405

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Symbolique
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 08:02

Propos 2

 

ilustration : symbole solaire indien du XVIIème, broderie en fil d'or

 

Contact

 

400 ème article du blog !

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Symbolique
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 19:08

FaPSi les symboles maçonniques n'ont pas été créés délibérément, ils ont cependant été agencés délibérément et ont acquis avec l'usage une signification symbolique profonde. En quelque sorte, on peut dire que c'est la tradition qui, servant ici de caisse de résonnance, magnifie et amplifie ce que quelques frères ont, un jour, couché sur le papier.

 

Thérèse Willekens

Le Fil à plomb

2004

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Symbolique
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 14:13

Pierre 000Au détour d'une phrase,

je découvre ces vers, qui pourraient être un beau sujet de planche :

 

Je frappe à la porte de la pierre.
- C'est moi, laisse-moi entrer.
 

- Je n'ai pas de porte, dit la pierre.

 

Après quelques recherches je découvre le poème en entier et l'auteur

Wisława Szymborska

1923 - 2012

Prix Nobel de littérature 1996

 

Je vous promets de mettre le poème "Conversation avec la Pierre", en entier, dans la rubrique Souffle des mots et de vous présenter l'auteur dès demain.

 

Contact

# 391


Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Symbolique
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 22:09

Oyez, oyez !

En ce jour anniversaire

— du couronnement de l'empereur Justinien,

— du mariage de Marie-Louise d'Autriche et de Napoléon,

— de l'invention du yo-yo par Louis Marx à New York (1929),

— du record du monde du 200 m nage libre en 1 min 43 sec 28/100 par Ian Thorpe,

— du passage de la TVA de 20,6 à 19,6 %,

douzième jour de Germinal (1) ,

quatre-vingt onzième jour du calendrier grégorien (2),

Aprilscherz à Salzbourg,

bref, comme le dit un vieux dicton c’est le jour d'avril où l'esprit doit se montrer subtil, (3)

après de très longues — et fort difficiles — recherches, semées d'embûches,

et parce que nous sommes les gardiens d'une longue et belle tradition,

nous sommes en mesure de vous faire découvrir...

un secret,

le secret,

...

le dessin original de la couverture…

du régulateur, réalisé et aquarellé, en 1801 !

Chapeaux bas, mes BAF, avant de le découvrir, en cliquant sur   .ici

 

 

Notes :

(1) calendrier républicain

(2) et non pas quatre-vingt douzième comme le pensent certains qui s’imaginent que 6011 est une année bissextile, ce qui n’est d’ailleurs que partie remise !,

(3) j’en connais qui vont me rétorquer in petto, comme d’habitude, que le rituel nous dit qu’en ce jour il faut que le pinson boive au buisson, ce qui n’est, à mon avis, qu’une interprétation fallacieuse, voire iconoclaste, du rituel des Joyeux Sansonnets nouveaux et réfutés.

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Symbolique
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 15:31

ABocchiCelui qui sait se tait

Le sage sait se taire

.........

 

Paradoxe propre à l'homme

 

C'est ce paradoxe qui est illustré par l'emblème présenté par A. Bocchi dans son Symbolicarum quaestionum... (cf article du 6mars).

 

Je laisse à un spécialiste, A. Faivre*, le soin de décrire cet emblème :

"Nu, tenant de la main gauche un chandelier à sept branches, il met à ses lèvres l'index de la main droite. Par ce dernier geste, Bocchi a voulu attribuer à ce dieu du verbe, du discours, de l'échange, le geste même d'Harpocrate. Une tension herméneutique s'établit, entre voilement et dévoilement, silence et parole, occultation et révélation, par le truchement d'une image suggestive qu'aucune explication conceptuelle ne saurait égaler".**

 

Références bibliographiques :

Secrets, Initiations et sociétés modernes, in Politica Hermetica N°5, Ed. l'Age d'Homme, 1991

Faivre, Antoine, Accès de l'ésotérisme occidental, Tome I, 2ème édition, Bibliothèque des sciences humaines, Ed. Gallimard, Paris, 1996.

 

Notes :

* Antoine Faivre : directeur d'études émérite de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, Section des sciences religieuses

** L'interprétation n'est possible qu'à partir de l'ensemble titre-gravure-épigramme

 

Illustration : Portrait de Bocchi, page de couverture de l'ouvrage d'Elizabeth See Watson

 

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Symbolique
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 15:54

Achille B1

L'énigme proposée le 6 mars a été résolue par Alex Matheu qui a parfaitement identifié l'origine de la gravure et donné une interprétation de l'image. Une mention pour Luis de Toulouse qui était sur la piste.

 

La gravure représentant Hermès tenant un chandelier à sept branches et faisant le signe du silence, est issue d'un livre d'emblèmes intitulé :

Symbolicarum quaestionum de universo genese

Cet ouvrage, réalisé par Achille Bocchi (Achilles Bocchius) de Bologne (portrait ci-contre) a été publié la première fois en 1555.

 

Le livre d’emblèmes est un genre littéraire apparu en 1531 avec la publication d’un ouvrage intitulé Emblemata créé par Andrea Alciato (André Alciat, Andreas Alciatus) de Milan.

Le succès fut immédiat dans toute l’Europe du XVIème et Emblemata fut réédité une centaine de fois.

Le livre d'emblèmes répond à des règles précises qui résultent d’une conception trinitaire :

  1. un titre,
  2. une illustration, gravure sur bois ou sur cuivre, représentant une mise en scène allégorique, dont  le sens est souvent ambigu, voire obscur,
  3.  un épigramme, sous la forme d’un court texte en vers, en latin, le plus souvent, difficile à déchiffrer, mystérieux, aussi ambigu que l’image.

Ambigüités, obscurités, mystères sont volontairement créés par l’auteur avec la complicité du graveur. En effet, le sens du message de l’emblème n’est perceptible qu’en associant les trois éléments. Le lecteur est  obligé, en les étudiant simultanément, de s'engager dans une démarche d’interprétation.

Pour l'aider, à la suite de l’épigramme, nettement séparé de l’ensemble, figure un commentaire explicatif, comportant des références documentaires (sources littéraires et iconographiques). Ce commentaire est destiné à guider cette démarche interprétative et à faciliter la mémorisation.

La finalité de cette démarche est d’ordre spirituel. Il s’agit d’un véritable exercice, pour passer de la compréhension d’une image, à la compréhension du monde  et amener le lecteur à découvrir une vérité générale qu’il ne peut percevoir d’emblée.

 

Vous avez dit voie symbolique ?

 

A suivre...


Un lecteur m'a fait remarquer, à juste titre, que je ne donnais que rarement mes sources Voici les références bibliographiques des documents que j'ai utilisés pour rédiger cet article.

  • Adams Alison, La conception et l’édition des livres d’emblèmes dans la France du XVIème  siècle. In Littérature, N°145, mars 2007, pp.10-22
  • Rollet Anne, La pluie de fleurs dans les Symbolicae quaestionnes d'Achille Bocchi, Flore au paradis, Glasgow Emblem Studies, Department of French, Vol. IX, 2006
  • Weber Henri, J-M Châtelain, Scènes d’emblèmes et de devises, une anthologie (1531-1735). In : Bulletin de l’Association d’étude sur l’humanisme, la réforme et la renaissance. N°37, 1993, pp. 106-107.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Symbolique

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique et du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories