Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 00:02

En attendant la suite Des Officiers (IV - les Experts),Eucl

voici un plat d'attente...

 

Oyez, Oyez Apprentis,

soyez attentifs Compagnons,

méditez futurs Maîtres,

voici les sept sciences que fonda le noble Euclide,

les sept sciences qui permettent de gagner le ciel :


— la grammaire est la première,

— la dialectique, par Dieu, est la deuxième,

— la rhétorique est, sans nul doute, la troisième,

— la musique est la quatrième, je vous le dis,

— l'astronomie est, par ma barbe, la cinquième,

— l'arithmétique, foi de Meunier, est la sixième,

— la Géométrie, enfin, science humble et serviable, sublime présent du GA DLU, est la septième.

 

d'après le Regius, 1390 - (auteur inconnu)

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Textes
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 11:12

Harmonie000

Il n'est pas d'harmonie sans conflit...

 

Dans la mythologie grecque, on trouve un personnage important la déesse Harmonie ; elle est la fille d'Arès (dieu de la guerre) et d'Aphrodite (déesse de l'Amour). Elle est le symbole de deux sentiments incompatibles : l'Amour et la Haine.

 

 

Un morceau d'architecture de notre BAF Philippe H que vous pouvez lire ICI

Partager cet article
Repost0
RF BB T.V.F.B.B. - dans Textes
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 13:32

Main justiceDeuxième vertu cardinale

La Justice

 

Justice nous vient directement du mot latin justitia « la justice », dérivé du mot justus, « conformité avec le droit », lui-même dérivé de jus , « le droit ».

 

La justice est définie par Platon comme un état de l'âme :
Une âme juste est guidée par sa connaissance du Bien ;  cette disposition consiste à se gouverner suivant la raison ;  par suite, une âme juste maîtrise ses passions ;
enfin, une telle âme peut être dite harmonieuse, belle, forte et en bonne santé, parce qu'elle se tient à l'écart du dérèglement des passions.

 

Pour Cicéron :

La justice émane d'une société hiérarchisée, elle est la « reine de toute vertu » (De Officiis, III, 6); par ailleurs, elle coïncide strictement avec l'équité (Rhetorica ad Hernnium, III, 2), enfin, elle est la vocation naturelle de l'homme (De Legibus, I, 10, 28).


Une vertu surnaturelle :

La Justice dispose l'Homme à accomplir, avec le secours de la grâce, ses devoirs envers Dieu et envers son prochain.

Dans l’Ancien Testament, les hommes vertueux sont appelés « justes », la justice consistant pour les Juifs dans la fidélité à tous les préceptes de la Loi.


Une Vertu naturelle de par sa dimension sociale, avec :

- une fonction commutative : donner à l'autre ce qui lui est du et ne lui causer aucun préjudice,

- une fonction distributive : ce qui est du à chacun est fonction de son mérite et de sa valeur.

 

La Justice est la vertu qui fait que l'on respecte le droit d'autrui

 

et que l'on rend à chacun ce qui lui est du.


 

 

Partager cet article
Repost0
RF BB TVFBB - dans Textes
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 19:56

Cite.jpg

« Si la vertu est le chemin du bonheur, que peut être la vertu sinon amour souverain pour Dieu ?

Quand donc on dit qu'elle est quadruple, je crois qu'on l'entend des divers états de cet amour. Ces quatre vertus, plaise à Dieu que leur efficacité soit dans tous les Cœurs, comme leurs noms sont dans toutes les bouches !

Voici comme je les définis sans hésiter :

La tempérance, c'est l'amour se donnant tout entier à l'objet aimé ;

la force, c'est l'amour supportant tous les maux à cause de l'objet aimé ;

la justice, l'amour soumis au seul objet aimé, et par suite régnant sur tout le reste avec droiture;

enfin, la prudence, c'est l'amour faisant un choix judicieux de ce qui peut lui être utile à l'exclusion de ce qui peut lui être nuisible. Et cet amour, nous avons dit que ce n'est pas l'amour de n'importe quel objet, mais uniquement l'amour de Dieu, c'est-à-dire l'amour du souverain bien, de la souveraine sagesse, de la concorde souveraine.

Je pourrais donc encore définir ces vertus: la tempérance c'est l'amour de Dieu, se conservant intègre et incorruptible ; la force, c'est l'amour supportant facilement tout à cause de Dieu ; la justice, c'est l'amour ne servant que Dieu seul et par suite régissant avec droiture tout ce qui est soumis à l'homme; la prudence, c'est l'amour discernant judicieusement ce qui peut nous aider à arriver à Dieu ou ce qui peut nous détourner de lui. »


"Des mœurs de l'église catholique et des mœurs manichéens" ,  XV Saint-Augustin

Partager cet article
Repost0
RF BB TVFBB - dans Textes
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 15:51

Comme promis voici le morceau d'architecture du V.M. Al  Ecker

cliquer sur...Le Mahâbhârata

Partager cet article
Repost0
RF BB l'Orateur - dans Textes
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 21:13

Souffle mots

 

Gérard de NervalNotre V.M. nous envoie pour inaugurer cette nouvelle rubrique, un poème de Gérard de Nerval, Le Christ aux Oliviers .

Considéré comme un des précurseurs des surréalistes, Gérard de Nerval écrivait, peu de temps avant de disparaître, dans Aurélia :

"Le Rêve est une seconde vie. Je n'ai pu percer sans frémir ces portes d'ivoire ou de corne qui nous séparent du monde invisible."


Le poème Le Christ aux Oliviers a été inspiré à Nerval par le Discours du Christ mort, du poète allemand Jean-Paul Richter, qui y exprima son angoisse devant la pensée d'un univers sans Dieu.

 

Pour lire le texte intégral de ce poème, aller dans la rubrique Le souffle des mots (colonne à droite) ou cliquer sur  Gérard de Nerval, le Christ aux Oliviers

Partager cet article
Repost0
RF BB l'Orateur - dans Textes
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 10:29

Souffle mots

 

Vous venez de lire un texte qui vous a séduit, voire bouleversé.

Vous êtes sous le charme d'un poème, d'une chanson.

Vous voulez faire partager votre découverte, vos émotions...

Nous vous proposons de constituer, sur ce blog-notes, un recueil des mots remarquables et des plus beaux textes, bref un véritable florilège à la disposition de tous les lecteurs de ce site avec la rubrique Le souffle des mots.

 

Merci d'envoyer par mail vos textes, sous format word (fichier.doc), à l'adresse habituelle :


adresse.jpg

Partager cet article
Repost0
RF BB l'Orateur - dans Textes
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 09:02

Tenebre 2A la suite de cette narration de Jean, je voudrais vous faire part d'une homélie, subjectivement lumineuse, entendue il y a quelques années, et qui en dit long sur la manière de savoir lire et utiliser un texte.

En effet, sans prêchi-prêcha, vous allez voir que cette homélie donne le sens de l'Ecriture, (ce qu'en termes savants on nomme l'exégèse biblique ou l'herméneutique sacrée). C'est-à-dire qu'en quelques lignes le prédicateur a su tirer de "cette leçon des ténèbres", qu'est la mort de Jésus pour les Chrétiens, un enseignement utile pour affronter notre quotidien. En même temps, il donne l'exemple de ce qu'est une clé de lecture de la symbolique des textes.

Ainsi, peut-être, les plus jeunes et moins expérimentés d'entre nous, mais sans doute les autres aussi, trouveront-ils ici une aide pour s'atteler au déchiffrage personnel de certains signes ou symboles dont ils ont à connaitre. Voici en tout cas, une manière d'exprimer la vérité des choses cachées derrière l'apparence des choses, autrement dit, de faire surgir l'intelligence profonde d'un texte qui, à travers le temps et l'espace, continue de nous parler et d'exister dans sa pleine puissance.

Le V.M. de Trusatiles


Pour accéder au texte intégral de cette homélie, cliquez sur Homélie

Partager cet article
Repost0
RF BB l'Orateur - dans Textes

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique, du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories