Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 16:31

Nous vous présentons tous nos vœux, les plus chaleureux, de bonne santé et de bonheur. Nous vous souhaitons paix, sagesse et sérénité. Nous espérons une année 2021... meilleure.

Merci de votre fidélité et de votre soutien.

R. F. Bernard B.

__________________________________

Pour ouvrir les travaux de cette nouvelle année, nous vous présentons, ci-dessous, le travail du T. V. F. Jean-Paul B. de la R. L. Michel de l'Hospital :

 

Un rituel, mais pour quoi faire ?

 

Nos plus vifs remerciements à notre F.  J.P. B.

 

 

UN RITUEL, MAIS POUR QUOI FAIRE ?

 

        Le 21 janvier 1989, vers 21 heures 30, le V.M de la Pierre Volcanique, qui présidait à la cérémonie de mon initiation, m’invitait, après m’avoir rendu la Lumière, à monter les trois marches qui nous séparaient pour le rejoindre afin qu’il me communique le mot et l’attouchement d’apprenti. Il m’a aussi ceint du tablier immaculé de l’apprenti franc-maçon, m’a donné une paire de gants également blancs et un Rituel du Grade d’Apprenti qu’il m’a conseillé de lire attentivement car il allait m’accompagner tout au long de mon parcours maçonnique.

        Je vous ai déjà parlé des décors comme la Voute Etoilée et le Pavé Mosaïque que j’avais découverts et dont la présence m’avait, s’il le fallait encore car j’avais fait une totale confiance à mon parrain, pleinement rassuré.

        Alors, en plus, apprendre que nos Tenues se dérouleront selon un Rituel, compte tenu de ce que ce mot signifiait déjà pour moi qui aimait avant cette date les choses « d’équerre », avait fini de me confirmer que je n’avais pas fait fausse route.

        Qu’est-ce que le rituel ? qu’est-ce qu’un rituel ?

               - s’agissant d’un nom, ce peut-être

                       . un livre liturgique

                       . un recueil des rites d’un culte

                       . un code de comportement et de communication (gestes, paroles, déplacements, attitudes) en ce sens il provoque une rupture avec le monde profane.

                       . un ensemble de règles et habitudes fixé par la tradition

               - s’agissant d’un adjectif, cela signifie

                       . qui constitue un rite

                       . qui a rapport aux rites

        C’est donc :

               - la mise en œuvre des rites d'une religion (gestes, symboles, prières)

               - mais également l'ensemble de comportements codifiés fondés sur la croyance de l'efficacité constamment accrue de leurs efforts grâce à leur répétition

               - et enfin l'ensemble des règles et des habitudes fixées par la tradition.

        Qu’est-ce qu’un rite ? ce mot a quatre acceptions :

               - c'est un ensemble des règles (qui se définissent comme un principe de conduite, une loi, un ensemble de statuts imposés par son fondateur à un ordre religieux - chez nous la règle en 12 points) et de cérémonies qui se pratiquent dans une Eglise, une communauté à vocation religieuse ou autre,

               - c'est également un ensemble de règles fixant le déroulement d'un cérémonial quelconque, religieux, maçonnique…

               - c'est aussi un acte accompli conformément à des règles et faisant partie d'un cérémonial précis (mais l'adjectif précis est-il utile puisque la précision, c'est le fait d'un cérémonial)

               - c'est enfin une manière d'agir propre à quelqu'un ou à un groupe social et revêtant un caractère invariable.

        C'est ce caractère invariable qui me paraissait le plus important quitte à paraître rétrograde mais je ne considère pas que cela soit incompatible avec une évolution raisonnée, humaine.

        Un mot de l’origine du mot "rite" : il dérive du sanscrit "rita" qui signifie "ce qui est semblable à l'univers". Ainsi, les rituels se veulent-ils le plus souvent des "copies, voire des mimes de l'univers". Le temps du rituel, l'homme devient, en quelque sorte, un dieu qui régit le monde.

        Nos rites en franc-maçonnerie se déroulent selon des règles proposées il y a bientôt 200 ans par les loges anglaises ce qui a eu pour effet de préserver, de façon immuable et intégrale - nous verrons plus loin ce qu’il en est, le déroulement des cérémonies aux 3 grades.

        Ce rituel réglait non seulement les cérémonies mais elles prescrivaient que le passage d'un poste d'officiant à un autre, se faisait par une pratique parfaite de son « rôle », selon le respect strict du rituel, pendant l'année maçonnique passée.

        Ainsi pour atteindre cette perfection, la cérémonie d'une loge doit être "jouée" par les officiants sinon par cœur, en tout état de cause sans ânonner.

        Concernant la pratique maçonnique dans la G.L.N.F sont apparus successivement différents rites que je citerai sans ordre chronologique, d’ailleurs je ne suis pas certain que cet ordre ait été clairement établi : Rite Ecossais Ancien et Accepté, Rite Ecossais Rectifié, Rite Français, Rite Emulation, Rite Standard d’Ecosse, Rite d’York… chacun d’eux ayant un Rituel qui lui est propre.

        Il n’est pas question de dire quel est le meilleur encore moins d’oser les opposer, et si meilleur il y a, cet avis ne peut qu'être personnel et de toute évidence, pour chacun, il est celui qui correspond le mieux à sa personnalité et à ses capacités.

        Dans la plupart de ces rites, les officiers lisent leur texte et les F.F progressent par la rédaction de planches symboliques ou philosophiques et l’écoute des travaux des autres.

        Dans d’autres, c’est le texte du rituel, récité par cœur, qui sert de système propre de transformation.

        En tout état de cause, la façon de travailler de chacun des officiants fait que, dans son "rôle", le V.M ne devrait rien apporter au rituel relevant de sa personnalité, de son métier, puisqu'il se doit d’assumer une fonction bien définie et un rôle à la pureté et l'intégralité irréprochable. Il est le chef d'un orchestre dont chacun des officiers doit jouer sa propre partition, peut-être, mais en se référant sans y déroger à un livret commun - le Rituel - sauf à délivrer une sensation de cacophonie difficilement supportable. Tel serait le cas d’un collège au rite Emulation dont les officiers liraient leur texte au lieu de le réciter par cœur ou de tout collège d’autres rites dont un officier, en lisant son texte, sauterait des lignes, voire une page (c’est du vécu).

        En ce sens le V.M en chair n'est qu'un des chaînons, certes le plus important, d'une lignée qui doit recevoir du précédent V.M ce qu'il devra transmettre à son successeur, sans altération aucune, sans en changer un iota.

        En effet, la transmission ce n’est pas seulement dispenser un savoir, c’est aussi et surtout de travailler à sa propre amélioration. C’est pour cela que la Franc Maçonnerie nous confie ses outils symboliques. On peut ainsi affirmer que le Rituel est l’élément par excellence de la transmission qui permet la communication de vérités essentielles appartenant à la Tradition. Et qu’est-ce que la Tradition si ce n’est un ensemble de vérités tant d’origine humaine que suprahumaine que l’on retrouve dans les différentes cultures, religions, légendes, mythes…, et que l’on transmet. La transmission est donc l’ensemble des processus par lesquels cette Tradition se transmet de générations en générations, soit oralement, comme c’était le cas autrefois voir les constructeurs des cathédrales dont d’aucuns se veulent les descendants, soit par écrit ce qui est devenu la règle, restant entendu que ce n’est pas la connaissance qui se transmet mais seulement la méthode. Cette connaissance, synonyme de Vérité vers laquelle l’initié progresse sans cesse sans jamais la posséder pleinement, raison pour laquelle il serait plus logique de parler de "voies de la connaissance".

        Le mot transmission, qui vient des mots latins "trans" qui signifie "au-delà" et "miterre" qui signifie laisser "aller". Ainsi, transmettre signifie "envoyer au-delà", au-delà de la mort pour se survivre, au-delà de soi pour communiquer des idées (pas ses idées) et au-delà des générations pour la pérennisation de la Tradition. Or ce mot tradition dérive directement du latin "traditio" qui signifie l'action de transmettre. La boucle est bouclée.

        Le mode de transmission, oral et gestuel, était celui qu'utilisaient les compagnons bâtisseurs qui ont construit nos cathédrales qui parsèment aujourd'hui l'Europe et qui ont été édifiées en seulement quelques deux siècles, à la gloire de notre créateur.

        Ces bâtisseurs se transmettaient leurs secrets oralement dans un local clos bâti à cet effet jouxtant l’édifice en construction, et qui s’appelait une "loge" dont l’accès était interdit aux profanes.

        Le savoir transmis devait l'être de façon immuable car il n'existait qu'une seule façon de bâtir beau - en l’honneur du créateur - et solide - pour les générations à venir - puisque la pierre brute était souvent dégrossie et taillée dans des carrières parfois lointaines, avant d'être amenée sur le chantier où elle devait s'adapter sans problème aucun à celle sur laquelle elle reposerait et à celle qui allait être placée par-dessus.

        Ce savoir devait donc être transmis avec la plus extrême précision afin que soit édifié ce modèle de Beauté, faisant référence à la Force du très haut et à sa Sagesse immense. On comprend alors le pourquoi de l’obligation de l’immuabilité de ce qui est à transmettre. Reste à comprendre pourquoi cela est également valable pour nos rituels ?

        En effet, c'est cela qui doit se passer dans nos loges.

à suivre...

vos questions et commentaires par mail à l'adresse tvfbb..., voir ci-dessous

836ème article

Deux ouvrages sur le Rite Français que vous pouvez vous procurer en vous adressant directement à l'auteur (adresse habituelle tvfbb.... voir l'encadré ci-dessous) ou en cliquant ici pour le Tome 1 et pour le Tome 2 

 

       

 

 

 

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Rite Français

Le Rite Français

  • : Le Blog du Rite Français
  • : Des fondamentaux, des usages, de la symbolique, du sens du premier Rite maçonnique
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories