Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2019 1 11 /03 /mars /2019 14:46

Morceau d'architecture présenté par le T.V.F. Michel L. devant les FF. de la R.L. Trusatiles

Le morceau d’architecture que je vais vous présenter ce soir est « la lumière rouge ». J’en ai eu l’idée un soir à Hanoï en passant devant un marchand de Temples miniatures où le rouge était très présent et cela m’a fait penser à notre veilleuse, le rouge que l’on retrouve également dans nos églises.
Le rouge, cette couleur qui est si souvent associée au feu, au sang, aux martyrs, à la force et au courage, est pour moi avant tout, la couleur du Sacré.
Le rouge est donc la couleur de l’énergie vitale, de la vie, de la puissance. En Chine, le rouge est associé au Yang, principe céleste. C’est au demeurant pour cela que Mao l’avait choisi.
Mais plutôt que d’évoquer le rouge révolutionnaire, je vais vous parler du rouge spirituel, nous sommes des Frères pas des camarades.
Je ne vais également pas parler de son aspect matériel car aujourd’hui, y compris dans beaucoup d’églises, ce n’est plus une vraie flamme, c’est un symbole animé par la fée électricité. L’important c’est le symbole et l’idée qui en découle, il est fondamental pour nous Maçons de toujours chercher à découvrir avec notre cœur, l’idée derrière un symbole.

Je pense qu’un jour, vous vous êtes comme moi posés la question de la présence sur l’autel du VM d’une veilleuse rouge, veilleuse qui au demeurant n’existe pas dans les autres rites.
Veilleuse qui doit impérativement être allumée avant le début de la tenue et éteinte après la fin, de sorte qu’elle paraisse être le signe d’un temps qui s’est arrêté, d’un temps divin, toujours de midi à minuit. Elle semble être là de façon intemporelle, incréée et divine. Nous sommes bien dans un espace Sacré. La lumière Sacrée, du Divin est donc pour nous qui sommes au Rite Français représentée par notre veilleuse rouge et non pas comme dans les autres rites par le Delta Lumineux. C’est pour cette raison que nous ne l’allumons pas.
Notre TVF Bernard l’a très bien résumé « C'est la veilleuse rouge qui au rite français remplace le Delta lumineux. Son symbolisme est capital dans ce rite ; elle est l'emblème de la toute puissance créatrice, créant et organisant le Temps et l'Espace de la Loge ». Les lumières de la Loge viennent de la lumière rouge, elle est garante de la diffusion de la lumière sacrée, auprès de tous les Frères.

Dans nos églises, la lumière rouge est toujours présente, universelle, immortelle, rien ne peut l’atteindre, elle est protégée par les forces divines. Elle rassure, elle sacralise, à travers elle, nous ressentons la présence du Très Haut qui veille sur nous avec bienveillance. Elle est proche du Tabernacle, du Saint des Saint, elle vit et donne la vie. Elle témoigne de la présence du Seigneur, elle nous incite à la prière.

Le rouge est également très présent dans la Bible, dans l’ancien testament, quand Dieu se manifeste à Moise sur le Mont Sinaï au travers d’un buisson ardent, le rouge couleur de feu. Il est également présent dans le Temple de Salomon.
Avant que ce dernier ne soit construit, le peuple d’Israël, pendant son exode et ses errances dans le désert, priait dans le Tabernacle.
Les Lévites avaient en charge, ce que nous appellerions aujourd’hui, la logistique de ce Temple itinérant. Le Tabernacle comportait 4 voiles de couleur différentes symbolisant les 4 éléments.
Chaque couleur est emblématique ; le bleu pour l’amitié et la spiritualité ; le pourpre pour l’union et la Fraternité ; l’écarlate pour la ferveur, le zèle et surtout la Foi et enfin le blanc pour la pureté.

Nous retrouvons bien dans le Tabernacle, la couleur rouge de notre veilleuse, qui est la couleur de la Foi et de la passion. Cela doit nous rappeler que c'est par la passion et la résurrection que le Christ nous a permis de vivre dans les pas de Dieu, le Grand Architecte de l’Univers.

Le rouge est également la couleur du Saint Esprit qui descendit sur les Apôtres sous la forme d’une langue de Feu « ils virent apparaître des langues qu’on eût dites de feu, elles se partageaient et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent alors remplis de l’Esprit Saint et commencèrent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer » Les Actes des Apôtres 2-3 Bible de Jérusalem. Si j’osais un raccourci très audacieux, je dirais que la Franc Maçonnerie est universelle comme l’était les langues des Apôtres. L’universalité pour les Apôtres, s’est manifestée par des flammes et leurs lumières. La lumière rouge des flammes. Pour nous, cette universalité est représentée par notre veilleuse rouge.

Dans le prologue selon Saint Jean, où tout est dit « La vie était la lumière des hommes, et la lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas saisie ». Mais nous, nous avons reçu la lumière ! Alors est-ce suffisant pour l’avoir saisie complétement ? Non car nous devons sans cesse travailler cette flamme qui brille en nous, cette étincelle divine que nous avons reçue lorsque le verbe s’est fait chair. Cette étincelle que nous ravivons à chaque tenue.

Deux autres passages de la Bible évoquent bien la lumière du cœur et de l’esprit que nous devons maintenir. « Vous êtes la lumière du monde. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire, où elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. Ainsi votre lumière doit-elle briller devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres » Evangile selon Saint Mathieu 5-14 Bible de Jérusalem.

Dans l’Epître aux Ephésiens, Saint Paul, dit « Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière ».

Ces 2 citations sur la lumière, s’appliquent totalement à nous qui sommes Maçons, quelquefois appelés « fils de la lumière ». Cette lumière est intérieure, elle nous guide dans la construction de notre Temple Intérieur. La veilleuse rouge est là pour raviver notre Lumière, la régénérer, c’est pour cela que l’assiduité et le travail sont fondamentaux pour maintenir cette flamme.
Cette lumière éloigne de nous les vices, les ténèbres et les travers des hommes.

Lors de l’instruction du Grade d’Apprenti, le Vénérable pose la question au Frère 2eme Surveillant « Pourquoi vous êtes-vous fait recevoir Maçon, Frère Second Surveillant ? » Ce dernier lui répond « Parce que j’étais dans les ténèbres et que j’ai désiré voir la lumière ».
 

Cette petite lumière que nous avons reçu le jour de notre initiation, notre admission comme il est dit dans le Régulateur du Maçon de 1801, c’est à nous de la faire grandir dans nos cœurs, au fur et à mesure que nous travaillons dans la recherche de la vérité en repoussant l’obscurantisme.

La lumière que nous avons reçue est le lien indestructible entre tous les Francs-Maçons passés, présents et futurs, elle est la clef de notre langage et de son universalité.

Lors de nos Saint Jean d’Hiver grâce au rituel du 18eme siècle qu’à retrouvé notre TVF Bernard, nous cheminons sur le chemin conduisant à la lumière, les Frères passent de l’obscurité à la lumière grâce à leur travail et à l’amour fraternel, qui habite nos cœurs. Sans cet amour fraternel, les ténèbres reviendront, nous ne pourrons plus nous améliorer et faire rayonner nos valeurs dans un monde où l’individualisme et la matérialité règnent.
La source de cet amour fraternel pour notre Rite, est la flamme de la veilleuse allumée à l’Orient et dans les flammes des bougies des Surveillants allumées grâce à cette flamme.

Le rouge de la veilleuse est fédérateur, un catalyseur au niveau spirituel, il assure la cohésion, la force et l’élévation de tous les Frères présent physiquement et par l’esprit. « Jean l’Evangéliste a apporté au monde un message d’amour ». Rituel de la Saint Jean d’Hiver

C’est ensuite la Lumière qui brille dans les cœurs et dans les esprits de tous les Frères qui va éclairer la Loge. Cette lumière est celle de la renaissance, d’une vie nouvelle, elle va illuminer le monde à la gloire du Grand Architecte de l’Univers. La flamme de la lumière rouge enflamme nos cœurs de l’amour des autres en général et de nos BAF en particulier.

Mais cette lumière céleste ne ravive pas que les nôtres, en abritant la Lumière perpétuelle, elle nous permet de s’imprégner des autres lumières présentes dans la Loge en particulier de la voûte étoilée.
Cette voûte étoilée, cet Univers infini, est constitué d’une multitude d’étoiles lumineuses.
Notre imagination, notre vécu, et notre personnalité influencent notre regard et notre vision de ces étoiles, Saint-Exupéry dans le Petit Prince a écrit « les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes ».
Nous avons coutume de dire qu’un Frère apporte sa lumière à la Loge, par extension, de façon simpliste, nous pourrions dire que chaque étoile symbolise la lumière d’un Très Cher Frère passé à l’Orient Eternel.

La voûte serait ainsi la lumière propagée par la Grande Loge d’en haut, lumière éternelle de la connaissance. De la même façon que la lumière des étoiles vient du passé, la lumière de nos Frères, nous aide à construire notre avenir et à transmettre. Lorsque nous sommes en tenue, le temps maçonnique n’est pas le temps de la terre, il est le temps divin.

Cette voûte sépare la terre où nous vivons dans notre enveloppe corporelle et le ciel où se trouve le Grand Architecte De L’univers. Elle sépare, le matériel de l’immatériel, le visible de l’invisible, les ténèbres de la lumière, le chaos de l’ordre, « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre » (La Genèse 1-1). Le Grand Architecte De L’Univers a créé le monde avec son compas.

Une autre façon d’aborder la veilleuse rouge est sa position géographique, elle est à l’Orient comme celle des églises, elle nous donne l’orientation vers la Jérusalem Céleste. La symbolique est la même, elle nous guide et nous éclaire sur notre chemin intérieur vers notre Temple, elle est notre phare.

La lumière rouge est notre fil conducteur, elle n’est pas celle rectiligne et parfaite d’un laser, elle brille avec ses hauts et ses bas comme celle vacillante d’une bougie. Pour la maintenir, la faire croître et la propager autour de nous, nous avons besoin de notre veilleuse rouge, veilleuse divine.

En résumé, je vous invite mes BAF, à porter une attention très particulière à notre veilleuse, à la protéger, à la regarder autrement qu’un simple décor et à garder en mémoire sa beauté et sa puissance spirituelle.
Elle est la représentation de la Lumière du Grand Architecte de l’Univers, l’Éternel, le Très Haut.

J’ai dit Très Vénérable.

816ème article

______________________________________________________________________________

Nous contacter :

Pour nous envoyer un message (commentaire, question, remarque, etc.), merci de ne jamais utiliser le lien " contact " figurant en bas de la page ou dans la colonne de droite, il ne fonctionne pas.

Veuillez tout simplement envoyer un mail à l'adresse de tvfbb figurant sur le bandeau ci-dessous : 

Le vade-mecum du Rite Français : 

"Trois Pas en Loge bleue"

Pour commander cet ouvrage, envoyer un mail à l'adresse ci-dessus

*

 

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Symbolique

Le Rite Français

  • : Le Blog-Notes du Rite
  • : Pour sa plus grande gloire
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories