Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


Orient de C:. le 5 sept. 6008

 


Mes Bien-Aimés FF:.


 


Pour tout V:.M:. nouvellement installé dans cette mythique Chaire du Roi Salomon, parler pour la première fois sous le regard qu'il sait plutôt bienveillant et fraternel des membres de sa Loge lui pose néanmoins un dilemme redoutable. Tout dire sur sa façon d'envisager l'avenir et se lancer dans un descriptif touffus et rebutant, en espérant qu'il en restera finalement quelque chose, ou se contenter d'un exercice académique d'évocations personnelles et de remerciement des uns et des autres tout en omettant forcément l'essentiel.

Et puis, à la réflexion, en dehors de l'hommage dédicatoire que je m'empresse de rendre ici aux 17 V:.M:. qui m'ont précédé, et ont œuvré, à la hauteur de leur talent, pour faire de Trusatiles ce qu'elle est aujourd'hui, je me demande effectivement pourquoi je romprais le silence de mes pensées intimes, quand ma parole serait impuissante à décrire clairement leur incandescence.

Aussi vais-je tâcher d'aller à l'essentiel en m'efforçant d'être bref.

 

Disons simplement qu'en cet instant précis, où j'entre dans la chaîne symbolique des Chefs de l'Ordre, je me pose davantage la question non pas de la fierté d'y être, mais de la capacité constante à m'en montrer digne.

Ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

Mais je sais pouvoir compter sur chacun d'entre vous pour m'y aider, et le Passé Maître est là pour me guider et me conseiller.

En effet, je ne conçois pas le Vénéralat comme un exercice solitaire, sorte de marchepied sur je ne sais quelle frustration, ou point de départ d'une course illusoire aux honneurs, sauf quand honneur prend son sens premier d'Office, car avoir la responsabilité d'une charge élective n'est rien moins qu'une exigence permanente de probité et d'altruisme, au service de la Communauté toute entière. Et croyez bien que je m'efforcerai d'y rester seulement le "Primus inter pares", c'est à dire le premier parmi ses égaux, celui dont la seule grandeur est de porter le chapeau, dans tous les sens du terme, et particulièrement dans les moments difficiles, sans dérobade ni renoncement.

 

Etre Maçon, c'est d'abord être debout, lucide, fidèle à ses serments pris sans contrainte et sur ce qu'il y a de plus sacré pour l'Homme, sa Parole, sa Parole devant lui-même, devant ses FF et devant Dieu.

Et si ce n'est pas cela, alors c'est que je n'ai rien compris.

Mais si être F M est, pour vous aussi, une discipline de tous les instants, aussi bien dans les entours du Temple, ce qui est somme toute la moindre des choses, que dans ce qu'il est convenu d'appeler la vie profane, c'est à dire durant les 99% de notre quotidien, alors sachez que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que nous puissions continuer, en pleine fraternité mais sans compromission, de monter encore un peu plus haut sur l'impitoyable chemin de la Perfection, et faire de notre Respectable Loge Trusatiles, une Loge dont on continue de parler avec respect, teinté, pourquoi pas, d'une touche d'admiration.

Pour cela, j'aurai besoin de tous, et notamment de ceux qui ont accepté les charges d'Officier, et auxquels je demanderai d'être encore plus exemplaires que les autres. Ils devront veiller sans relâche à bien remplir leur Office, gage de considération envers leurs Frères et envers leurs engagements.

 

Rendez-vous mensuel, et moment privilégié de la vie d'un FM, j'attacherai beaucoup de prix à l'atmosphère générale de nos Tenues, et c'est la raison pour laquelle j'ai demandé au F Maître des Cérémonies et au F Maître d'Harmonie d'être particulièrement attentifs à leur charge. En effet, une fois les travaux ouverts, un nouveau monde s'offre à nous, un microcosme, sans autre temps ni espace que l'arrangement symbolique et rituel de l'ordre cosmique, éternel et infini. Or, ce sont d'abord des perceptions sensorielles qui nous conduisent ou non vers le sentiment d'un Ailleurs, c'est pourquoi tout doit participer à favoriser la méditation, à inciter à la profondeur de la pensée et à l'élévation de l'âme.

Aussi tout devra-il être en ordre, au sens cosmogonique du terme, pour que nous puissions réduire les problèmes administratifs et domestiques à leur plus simple expression possible, en réservant leur discussion approfondie aux Agapes, lesquelles, je le rappelle, font partie intégrante de la Tenue et doivent en être le prolongement, seulement plus convivial et moins formel. Dès lors, puisqu'il "faut tout un village pour élever un enfant", ceci devrait permettre à tous et aux FF Apprentis en particulier, quand ils estimeront que leur parole est plus riche que leur silence, de poser des questions et de s'exprimer sur la vie de l'Atelier, sans que la tâche pédagogique de leur répondre ne soit dévolue qu'au seul 2nd Surveillant.

Ainsi garderons-nous le plus de temps possible pour les travaux purement spirituels au cœur de la Loge, travaux qui commenceront impérativement à 19h30 et se termineront à 22 heures, permettant au plus grand nombre, pour ne pas dire à tous, d'assister aux Agapes et d'être chez eux, si tel est leur désir, aux environs de minuit.

 

Le Vénérable doit aussi montrer l'exemple, c'est pourquoi tout au long de l'année, en collaboration avec notre F Orateur, je vous proposerai 9 rendez-vous mensuels, sous le titre générique des "Racines du Ciel", au cours desquels, à travers des textes fondamentaux, qui nous feront parcourir 5000 ans d'écriture spéculative, nous essaierons de faire le lien entre l'Histoire de l'Humanité et nos aspirations maçonniques.

 

Pour ce qui est de la musique, Rite Français oblige, pour accompagner les trois temps forts de la Tenue j'ai pris le parti de choisir au moins deux compositeurs français, et habituellement peu sollicités par nos Ateliers. Pour le reste notre F d'Harmonie choisira en liberté les œuvres les plus propices à maintenir la spiritualité de notre rituel.

Nous entendrons, tout au long de nos neuf séances restantes:

(les amateurs de numérologie auront bien sûr remarqué qu'étant le 18ème Vénérable, et dans la 21ème année de Trusatiles il me fallait placer cette mandature sous l'action bénéfique et mystérieuse du nombre trois).




 

A ce propos, conformément aux points 4 et 11 de la règle en 12 points, je souhaite que chacun d'entre nous, en tant que FM porteur de valeurs positives, aussi modeste que puisse être son rôle, participe à la vie de sa cité, au mieux-être de ses concitoyens, adhère à des associations caritatives ou milite au sein d'œuvres humanistes ou de préservation de l'environnement.

Soyons convaincus, et convaincants, de paix et de fraternité authentiques et opératives.

Il n'est rien de pire que l'indifférence et le repli sur soi. Certes nous ne changerons le monde qu'imperceptiblement, mais tout océan n'est qu'une multitude de gouttes d'eau. Encore faut-il être exemplaire tant sur le plan moral et le sens de l'existence, que vis à vis de notre vision de l'Homme dans son environnement planétaire. Nous devons convaincre par nos attitudes et notre empathie que ce n'est que par l'amour du prochain, la lucidité et le courage de la remise en cause que nous trouverons une issue favorable à la survie de l'espèce, et à la tranquillité de l'âme.

Soyons tous persuadés que l'avenir sera fraternel et respectueux des écosystèmes ou qu'il n'y aura pas d'autre avenir que celui de notre rejet par notre propre Planète, et de la barbarie inévitable qui s'en suivra, et contre laquelle la gentillette valeur de tolérance et nos pusillanimes démocraties ne pèseront pas bien lourd.

 

Mais soyons aussi persuadés que tout ce que je dis là restera lettre morte et futile gesticulation mondaine, dès lors que le 1er devoir d'un FM n'est même pas rempli, à savoir, assister régulièrement aux Tenues.

C'est pourquoi, j'estime que le refus chronique du minuscule sacrifice de trois ou quatre petites heures par mois ne peut faire l'objet d'aucun marchandage ou d'une excuse permanente, aussi fraternelle que puisse en être l'intention. Aussi je ferai en sorte, avec l'aide de notre F Secrétaire et avec votre assentiment, de mettre en conformité les exigences de l'Ordre avec les manquements des absents.

Quelle serait donc cette société idéale que nous rêvons de bâtir, où moins de la moitié de ses membres se lèverait le matin, pour seulement justifier en permanence la désinvolture, l'égoïsme ou l'indifférence des autres?.... Les grandes douleurs sont muettes, dit-on, et j'en connais parmi vous qui, un jour ou l'autre, se sont fait violence et devoir d'être présent chaque mois, quoiqu'il leur en coûtât, plutôt que de succomber aux tentations de la mollesse du temps et de la pesanteur des corps. La F Mie n'a rien d'une danseuse que l'on montrerait à certains et que l'on cacherait à d'autres, pas plus qu'elle ne doit s'assimiler à une quelconque assurance à droits de tirage périodique et unilatéral.

 

Enfin, mais nous aurons à y revenir au cours de l'année, je demanderai aux deux FF Surveillants d'être attentifs à la formation, et de veiller à ce que chacun des FF dont ils ont la charge comprenne au minimum ce qu'il vient faire en Loge, loin de tout salmigondis hermético-illuministe qui trouble davantage qu'il n'enseigne. "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement…" Vous connaissez la suite. Aussi mes FF Surveillants vous ferez en sorte de transmettre les rudiments essentiels pour bien se conduire ici, et ailleurs, conformément à notre Espérance, et de répondre aux perplexités de nos FF les plus novices ou les plus curieux, sans les renvoyer aux calendes des grades supérieurs. Et de grâce, ici encore, ouvrez-vous au monde, ne vous contentez pas des seuls ouvrages maçonniques qui risquent, à force de retour sur eux-mêmes, d'autoalimenter en rond nos raisonnements circulaires.

 

Voici assez rapidement exprimés les points essentiels sur lesquels je voulais vous faire réfléchir et qui annoncent le registre sur lequel nous essaierons ensemble de travailler, avec rigueur sans rigorisme, sérieux et humour, fraternité mais sans relâchement, spiritualité et implication au temps présent.

 

Et pour conclure je voudrais vous lire ces quelques lignes :

 

"…Il n’y a qu’un problème, un seul de par le monde : rendre aux hommes une signification spirituelle, des inquiétudes spirituelles, faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien. On ne peut vivre de frigidaires, de politique, de bilans et de mots croisés, voyez-vous ! On ne peut plus vivre sans poésie, couleur ni amour. Rien qu’à entendre un chant villageois du quinzième siècle, on mesure la pente descendue.

Il n’y a qu’un problème, un seul : redécouvrir qu’il est une vie de l’esprit plus haute encore que la vie de l’intelligence. Et la vie de l’esprit commence là où un être est conçu au-dessus des matériaux qui le composent….

Que peut-on, que faut-il dire aux hommes pour qu'ils comprennent, qu'il n’y a qu’un problème, un seul de par le monde : rendre aux hommes une signification spirituelle, des inquiétudes spirituelles, faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien.?..."

 

Ces lignes sont extraites d'une lettre datée du 30 Juillet 1944, elle est signée :

 

Antoine de Saint-Exupéry.

 

Le lendemain matin, il disparaissait en vol, et rejoignait son "Petit Prince"…

 

il y a de cela 64 ans.

 

Musique grégorienne pendant 1 minute



Partager cette page

Repost 0
TVF BB

Les Meuniers De La Tiretaine

  • : Royale Confrèrie des Meuniers de la Tiretaine
  • Royale Confrèrie des Meuniers de la Tiretaine
  • : Espace de dialogue des Meuniers de la Tiretaine (branche française) et de leurs amis bâtisseurs et géomètres, tous de bonne compagnie, libres et de bonnes mœurs.
  • Contact

Trois Pas en Loge Bleue

Un guide indispensable pour comprendre les usages en Loge et les fondamentaux du rite français

Disponible chez l'auteur TVF BB.

Pour commander ce livre, envoyer un mail à l'adresse : tvfbb[at]vt4c.ovh

Rechercher

Pages

Catégories