Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2018 3 14 /11 /novembre /2018 21:25

I - Nombre 3

Traçons un segment de droite à la limite occidentale des 2 colonnes coupant l'enceinte extérieure du temple en A et C ;
Complétons ce triangle équilatéral, et nous obtenons B : c'est le milieu de la 3° marche, centre du cercle de l'Orient.
 

à suivre ...

Merci à notre F:. Ch. O. T.

_______________________________

Nous contacter :

Pour nous envoyer un message (commentaire, question, remarque, etc.), merci de ne jamais utiliser le lien " contact " figurant en bas de la page, il ne fonctionne pas.

Veuillez tout simplement envoyer un mail à l'adresse de tvfbb figurant sur le bandeau ci-dessous : 

Pour connaître les usages et les fondamentaux du Rite Français : 

"Trois Pas en Loge bleue"

Pour commander cet ouvrage, envoyer un mail à l'adresse ci-dessus

*

809ème article

 

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Symbolique
14 novembre 2018 3 14 /11 /novembre /2018 20:50

Pour nous envoyer un message (commentaire, question, remarque, etc.), merci de ne jamais utiliser le lien " contact " figurant en bas de la page, il ne fonctionne pas.

Veuillez tout simplement envoyer un mail à l'adresse de tvfbb figurant sur le bandeau ci-dessous : 

Merci à vous

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 18:55

Dessin original réalisé à l'encre de chine par un Frère sous le Premier Empire.

 

*

Commentaires par mail à l'adresse habituelle  (cf bandeau ci-dessous)

Pour connaître les usages et les fondamentaux du Rite Français : 

"Trois Pas en Loge bleue"

Pour commander cet ouvrage, envoyer un mail à l'adresse :

808ème article

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 11:18

À la gloire du grand architecte de l’Univers,

Très vénérable,

Et vous tous mes biens aimés frères,

Il y a 3 ans, je devenais le plus jeune maçon du monde et recevais la lumière lors de mon initiation qui restera à jamais comme un moment émotionnellement fort et inoubliable, vous tous face à moi, épée en main, pointe en avant.

Ces 3 années passées dans le silence à l’ombre de la colonne du Nord accompagné de mes frères apprentis, ont été fort enrichissantes. Dans l’instruction de l’apprenti, il est fait référence aux 3 coups de maillet dont leur signification est « demandez, vous recevrez, cherchez, vous trouverez et frappez, on vous ouvrira». Je vais donc vous avancer dès à présent l’étendue de mon travail dont le sujet fait référence aux 3 voyages matérialisant entre autres les épreuves indispensables, mystérieuses et emblématiques auxquelles l’apprenti est livré lors de son initiation.

Quelques minutes avant mon initiation, je me présentais sans trop d’appréhension à l’entrée du temple paré tout de noir vêtu en ressassant ce que je suis venu chercher en Maçonnerie. Tout se précipite, je suis introduis par notre frère préparateur dans ce cachot peu engageant «la chambre des réflexions ». Quelque peu décontenancé par cet accueil froid et pour le moins déroutant, je me remémorais les dernières paroles de mon parrain : «fais-moi confiance ».

Sans le savoir, je m’apprête à vivre un beau voyage et même 3 beaux voyages puisque c’est bien là, la teneur de mon travail.

Tiré du latin Viaticus, le mot voyage désigne au moyen-âge un pèlerinage, une expédition militaire, une croisade mais aussi en langage maritime, domaine qui, vous le savez bien me tient à cœur, une croisière. Avant de vous rencontrer, ma vision profane et enfantine du voyage était celle du déplacement dans un lieu plus ou moins éloigné. Un peu plus grand, j’entends dire qu’ « on n’est pas comme on nait » pourtant je suis déjà intimement persuadé que l’homme s’améliore avec le temps d’autant plus auprès des autres et qu’on est toujours meilleurs à plusieurs. D’ailleurs Montaigne n’a-t-il pas dit qu’«il faut voyager pour frotter et limer sa cervelle auprès de celle d’autrui »

A 19 ans, je décide de rentrer dans la Marine Nationale pour voyager et sûrement pour grandir au sein d’un groupe comme j’ai déjà pu le faire plus jeune chez les scouts et chez les pompiers. Au passage, j’aime cet esprit d’unité auquel s’ajoute le respect d’autrui dans une forme d’altruisme mais n’y voyez aucune prétention de ma part. Etant déjà attiré par le secret, je choisis d’intégrer les forces sous-marines et suis amené à visiter différents endroits du globe. Je navigue de l’Australie à la Norvège en passant par la Mer de Chine, le Canal de suez ou le détroit de Gibraltar. Pendant 15 ans de ma vie, je vais donc voyager sous la mer et vivre une expérience humaine unique et extraordinaire.

Unique car la vie en communauté et en promiscuité dans la profondeur des abysses, là même où les rayons du Soleil ou de la Lune n’arrivent pas, ne correspond pas aux standards de la nature humaine. Pourtant, à bord tout le monde se dépasse, chacun tient autant à la vie des autres qu’à la sienne. La cohésion fait la force quelques soient les différences de caractère ou d’opinion. Les liens sont forts mais pourtant je ne sais pas définir mes compagnons d’expédition, ni collègues, ni frères. La confiance est aveugle et totale car chacun est formé à la gestion émotionnelle et technique de la situation.

Extraordinaire car aux sous-marins comme dans toutes les marines du monde quelles soient militaires ou non, le voyage est aussi initiatique. Tout néo sous-marinier est baptisé à l’occasion de sa première plongée à 300 mètres. Le néophyte à demi dévêtu devra boire un bol d’eau de mer avant un second d’une potion infâme afin d’être reconnu par les siens. Il en va de même pour le passage de l’Équateur appelé « la ligne » pour les initiés, les cercles polaires et les caps pour lesquels le néophyte doit subir différentes épreuves pour finir par le baptême et être reconnu comme chevalier des mers devant Neptune.

Mais ici point de chevalier des mers, tout juste un néophyte prêt à vivre ses 3 voyages initiatiques au sein de la Maçonnerie et je médite dans la chambre des réflexions.

En effet, vous comme moi avons vécu cette première épreuve dans cet endroit. Ce lieu exigu et obscur avec ses murs noircis et son sol en terre battue. L’ambiance lugubre et mortifère est renforcée par la présence entre autres d’un crâne auprès duquel sont placées des coupelles de sel et de soufre rappelant l’élément Terre qui symbolise la mort, la régénération mais aussi les éléments avec le mercure à l’origine des métaux pour les alchimistes. Dans la pénombre et le froid, la rupture avec le monde profane est franche, je ne suis plus… je meurs tout en écrivant mon testament sans repère temporel et en obéissant aux demandes précises et autoritaires du frère préparateur.

Seul face à ma feuille à la lueur de la bougie, je regarde tous ces objets et mots en y cherchant une explication. Le coq m’interpelle plus que les autres. Sans en percevoir le sens sur le moment alors que je suis dans la nuit noire, celui-ci m’avertit de l’arrivée prochaine de la lumière du jour.

Puis tout se précipite, le frère préparateur m’extrait afin de m’apprêter et me demande alors de tomber mon beau costume pour finir à demi-nu, bras et sein gauches découverts, genou droit nu et pied gauche en pantoufle. En toute humilité, les yeux bandés, me voilà physiquement et intérieurement à cœur découvert, paré à me livrer en toute sincérité. Je ne sais pas où je vais ni qui vous êtes mais pourtant je suis serein et apaisé. « Aie confiance» me rappelle la petite voix.

 

Invariablement, quelles qu’ont pu être les époques, les peuples ou les organisations, les trois phases de l’initiation restent définies par une séparation, un état transitoire et une réintégration. Pour ce qui concerne la Maçonnerie et le rite Français en particulier, la phase de séparation est caractérisée par la rupture avec le monde profane, la phase transitoire par les voyages et enfin la phase de réintégration par la renaissance de l’initié avec un nouveau statut et un état de conscience plus élevé.

 Cette initiation a une  portée symbolique.

En l’occurrence, pour comprendre tout symbole existant dans notre rituel et pouvoir le décrypter, il est nécessaire d’utiliser tout ce que les sciences nous apportent. Mais de quelles sciences parlons-nous ? De celles définies par Capella dans l’encyclopédie des arts libéraux au IVème siècle, devenus les trivium et quadrivium intégrant respectivement la grammaire, la rhétorique, la dialectique, la géométrie, l’astronomie, l’arithmétique et l’harmonie. Ces mêmes arts rapportés dans les old charges et liés étroitement aux symboles et bijoux de notre rite, le triangle équilatéral d’Euclide, l’équerre comme bijou de notre vénérable ou l’étoile à 6 branches pour les 4 éléments.

La deuxième phase de l’initiation comme avancée plus haut est celle de la transition, du voyage et en l’occurrence pour moi, celle des 3 voyages.

Rappelons-nous, cette tribulation magnifique en 3 actes sous le bandeau dans cet environnement encore inconnu.

Accompagné et soutenu par les frères  2ème surveillant et 1er expert, je pars pour mon premier voyage. Mais que l’épreuve est difficile pour le piètre être claudiquant que je suis à cet instant.

Dans un vacarme symbolique de tonnerre et de grêle amenant un sentiment de crainte, j’avance à tâtons et dois franchir des obstacles qui seraient insurmontables sans l’aide de mes 2 protecteurs. Je dois me défaire des influences extérieures et être maître de mon libre arbitre. Je suis balloté dans tous les sens, partant de l'occident domaine de la réalité objective à l'orient domaine de la réalité subjective. Je passe sans le savoir par le Nord tout juste éclairé par la lueur de la Lune symbole de l’imagination, elle-même reflétant la lumière du Soleil synonyme de raison. Ici même je passerai du temps avec mes frères apprentis à écouter, voir et chercher à comprendre. Je me dirige ensuite vers l’Orient et entame le retour par la route du Midi escaladant alors une montagne abrupte avant d’être porté par un vent furieux vers l'Occident.

Ce premier voyage symbolise tous les tumultes que la vie humaine nous impose. Qu’il est difficile de vaincre ses passions et d’endurer le vice de nos concurrents ou ennemis. De plus, la réussite personnelle et individuelle ne doit pas être un objectif au risque d’être déçu.

Le premier voyage est aussi le voyage de l’air et en l’occurrence celui du souffle du créateur donc du Verbe.

L’ambiance sonore du second voyage est plus sereine, seul le cliquetis des armes se fait entendre. Mon parcours est moins périlleux pourtant il me faut repousser le vice omniprésent dans ma vie d’homme et d’apprenti maçon. Il me faut également travailler avec engagement et persévérance pour devenir un maçon vertueux. 

Le second voyage est aussi celui de l’eau et du baptême au cours duquel se produit la dissolution de l’être dans l’élément afin de renaitre. L'eau avec le temps polit la pierre brute, c'est donc bien un symbole de purification. « Un baptême philosophique lave de toute souillure » nous dit Jean Chevalier dans son Dictionnaire des symboles. On ressort alors comme un être nouveau.

Le troisième voyage effectué d’un pas assuré dans une ambiance sereine et silencieuse, est le voyage de l’élément feu. Le feu transforme la matière en lumière et s’accompagne d’un dégagement de chaleur.

« Le néophyte se consume pour les autres et transmettra le feu d’amour qu’il a reçu lors de son initiation ».

Le feu matériel a parfait ma purification et m’appelle à devenir un être charitable et respectueux.

On peut faire une analogie de cette triple révolution avec les étapes de notre vie d’Homme mais aussi de notre vie de Maçon. Le premier voyage rappelant l’enfant et l’apprenti découvrant respectivement  la vie et la Maçonnerie sous la protection de leurs ainés. Le second voyage caractérisant le statut d’adulte et de compagnon, période de la vie pendant laquelle on se façonne, on apprend de ses erreurs et on s’améliore. En Maçonnerie, on s’aventurera sur le chemin initiatique. Enfin le troisième voyage s’apparentant au vieil homme et au maitre maçon pour qui l’exemplarité et la transmission du savoir sont les maitres mots. 

Rien ne ressemble plus à une pierre polie qu’une pierre polie alors qu’il n’existe pas sur cette terre une pierre brute identique à une autre pierre brute. Ceci m’amène à penser que le résultat de mon travail sur les voyages se devra d’être conforme à l’esquisse comme a pu l’être celui de mes prédécesseurs ayant sué avant moi. Pourtant, ce travail est le mien et à ce titre reste et restera unique.

J’ai reçu la lumière et prêté serment d’obligation de garder les secrets de l’ordre et vous m’avez reçu maçon. J’ai alors compris que je pourrai participer activement à la construction de notre œuvre collective tout en ressentant au plus profond de moi, la volonté farouche d’élever mon temple intérieur. La tâche qui s’annonce sera longue et laborieuse mais soyez-en sûrs, j’entretiendrai ma flamme intérieure afin de pouvoir partager et transmettre nos secrets. 

Vous découvrant pour la première fois, j’ai été envahi par des vagues de sentiments sincères et une chaleur que je définirais comme étant de la bienveillance, de la bonté, de la compassion, eux-mêmes définissant assurément l’amour fraternel. Je crois Mes Frères que je prenais conscience pour la première fois de la puissance de la Fraternité, celle-là même qui inconsciemment m’avait permis d’être particulièrement serein tout au long de mon initiation avec cette impression étrange de vous connaitre déjà.

Après avoir subi la mort, vécu la renaissance, entendu le Verbe, reçu la lumière, me voilà devenu plus jeune maçon du monde. Je suis alors placé à l’ombre de la colonne du Nord,  préparant mon cœur d’apprenti à se nourrir du silence.

J’ai dit, Très Vénérable.

J:.-M:. M:.

*

Commentaires par mail à l'adresse habituelle  (cf bandeau ci-dessous)

Pour connaître les usages et les fondamentaux du Rite Français : 

"Trois Pas en Loge bleue"

* 

"Rituel  de Saint Jean d'Hiver"

Pour commander ces ouvrages, envoyer un mail à l'adresse :

807ème article

 

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Planches
3 novembre 2018 6 03 /11 /novembre /2018 11:56

Pour donner suite à une demande récurrente sur les lectures en Loge, voici quelques rappels sur les usages dans notre Rite.

 

*

*     *

 

La présentation d'un Travail d'Apprenti, d'une Planche de Compagnon, d'un Morceau d'architecture de Maître,

obéit aux usages suivants.

 

 

Place du lecteur (cf plan de la Loge ) ci-dessous :

 - Apprenti entre les deux Surveillants, face à l'Orient,

 - Compagnon, devant le coté oriental du Tableau de Loge, face à l'Orient,

 - Maître, au plateau de l'Orateur.

 

Le Maître de Cérémonies conduit le lecteur à la place prévue, ce qui suppose la mise en place d'une chaise au bon endroit pour un Apprenti ou un Compagnon.

 

Le lecteur debout, à l'ordre, donne le titre de son travail qu'il va présenter, fait le signe et s'assoit.

 

La lecture s'adresse à tous les FF. de la Loge et non au seul Vénérable. Elle commence donc par : Très Vénérable, TRF*, RF*, TVF*, VF*, mes bien aimés Frères,

 

Le Vénérable autorise le lecteur à se déganter afin qu'il puisse manipuler les feuillets sans difficulté.

 

La lecture se termine par la formule habituelle "J'ai dit", le lecteur se lève et se met à l'ordre.

 

Il est d'usage de ne pas poser de questions à un Apprenti.

Les commentaires sur un Travail d'Apprenti se font après la sortie des Apprentis. Les commentaires sur une Planche de Compagnon se font après la sortie des Compagnons.

(*) en fonction de la présence où non de TRF, RF, TVF, VF à l'Orient.

 

*

Commentaires par mail à l'adresse habituelle  (cf bandeau ci-dessous)

Les fondamentaux du Rite Français :  "Trois Pas en Loge bleue"

* 

"Rituel  de Saint Jean d'Hiver"

Pour commander ces ouvrages, envoyer un mail à l'adresse :

806ème article

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 13:55

Cette énigme a passionné de nombreux lecteurs. Quatre vingt deux (82) nous ont proposé des solutions, ce qui nous a valu 204 mails !! Un seul lecteur a trouvé la bonne réponse. Il s'agit de Charles T. de la RL Trusatiles. Nous lui adressons nos très chaleureuses et fraternelles félicitations. Bravo.

_____________________________________________________

Qui suis-je ? LE POINT

Euclide : "Le point est ce qui n'a aucune partie" (Le point n'a aucune dimension, ni longueur, ni largeur, ni épaisseur).

Premier Livre des Éléments d'Euclide, Athènes, vers 300 avant J. C.

Clin d’œil de Sherlock Holmes à propos des éléments (cf illustration du deuxième article le 21 octobre)

Un point est uniquement caractérisé par sa position

D'où l'expression "faire le point" ou "calculer le point", c.à.d. déterminer sur une carte marine la position d'un navire à un instant donné en calculant les coordonnées de ce point (longitude et latitude) La longitude se calcule avec un chronomètre de marine (cf illustration du premier article le 19 octobre). Les coordonnées sont reportées sur une carte marine à l'aide d'un compas (cf illustration du troisième article le 22 octobre)

V. Kandinsky : "Le point est un être invisible"

Point et ligne sur le Plan. V. Kandinky, 1926.

V. Kandinsky, célèbre artiste peintre, enseigna à l'école du Bauhaus à Weimar puis à Dessau-Rosslau, avec, entre autres, Paul Klee. Théoricien de son art, il publia en 1926 un ouvrage, Point et ligne sur plan, qui faisait suite à Du spirituel dans l'Art et dans la peinture en particulier, paru en 1911

(cf illustration du quatrième article le 24 octobre)

Ci-contre :Cercles dans un cercle, V. Kandinsky, 1923

 

*

Prochain article : lectures en Loge

 

*****

 

Les fondamentaux du Rite Français :  "Trois Pas en Loge bleue"

 

* 

"Rituel  de Saint Jean d'Hiver"

Pour commander ces ouvrages, envoyer un mail à l'adresse :

805ème article

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Enigme
24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 20:05

De très nombreuses réponses mais personne n'a encore identifié ce "Qui suis-je ?"

Cet indice devrait vous donner la clef.

Réponse par mail à l'adresse habituelle  (cf bandeau ci-dessous)

Les fondamentaux du Rite Français :  "Trois Pas en Loge bleue"

* 

"Rituel  de Saint Jean d'Hiver"

Pour commander ces ouvrages, envoyer un mail à l'adresse :

805ème article

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Enigme
22 octobre 2018 1 22 /10 /octobre /2018 17:04

 En fait, un double, voire triple, indice :

Beaucoup de réponses, mais l'énigme est toujours intacte.

Merci aux nombreux lecteurs qui se sont manifestés.

Réponse par mail à l'adresse habituelle  (cf bandeau ci-dessous)

 

Les fondamentaux du Rite Français :  "Trois Pas en Loge bleue"

* 

"Rituel  de Saint Jean d'Hiver"

Pour commander ces ouvrages, envoyer un mail à l'adresse :

804ème article

Partager cet article

Repost0
RF BB Blog-notes des Meuniers de la Tiretaine - dans Enigme

Le Rite Français

  • : Le Blog-Notes du Rite
  • : Pour sa plus grande gloire
  • Contact

Librairie

Voir ci-contre,

à la suite de l'article du jour

Rechercher

Pages

Catégories