Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 09:25

 

LB 004

 

Léon Bourgeois est né à Paris le 21 Mai 1851 dans une famille d'artisan (horloger).

Etudes secondaires au Lycée Charlemagne. Docteur en droit. Avocat. Préfet du Tarn (1882), de la Haute-Garonne (1885). Préfet de police de Paris (1886). Député de la Marne en 1887 (il bat le général Boulanger). Président de la Chambre des Députés

Ministre dans onze gouvernements : Intérieur, Instruction publique et des Beaux-arts, Affaires étrangères, Justice.

Elu sénateur en 1905. Président du Sénat.

Excellent diplomate, il excelle dans les relations internationales et œuvre pour un équilibre mondial. Il préside en 1899 la Délégation française à la première conférence de la paix de la Haye. Il travaille à l'élaboration du pacte de la Société des Nations, participe à sa fondation avec le président Wilson (USA). Il devient le premier président de la Société des Nations en 1919.

Il reçoit le Prix Nobel de la Paix en 1920.

 

Le théoricien :

Léon Bourgeois est le père de la doctrine dite du “solidarisme” qui s’oppose à l’individualisme et au collectivisme.  Comme “l’homme naît débiteur de l’association humaine”, il est l’obligé de ses contemporains mais aussi de ses aînés et de ses descendants (solidarité intergénérationnelle). Le solidarisme s'appuie sur l’idée d’une “dette sociale” qui fait que chacun a des droits : droit à l'éducation, droit à un minimum pour vivre, droit à des assurances contre les principaux risques de la vie (maladie, chômage, décès, vieillesse,...). En contre partie, un “devoir social” est imposé à chacun. La solidarité “établit, en même temps que la liberté, l’égalité non des conditions, mais du droit entre les hommes”.

La solidarité est proche de la fraternité (présente dans la devise républicaine et à la base de la franc-maçonnerie). Léon Bourgeois souligne le “lien fraternel qui oblige tous les êtres humains les uns envers les autres”, faisant à tous “un devoir d’assister ceux de nos semblables qui sont dans l’infortune”. Il en déduit la nécessité d’une intervention de l’État pour garantir la chaîne des solidarités.


Le Franc-maçon :

Léon Bourgeois a été initié dans la Loge "La sincérité" à Reims en 1882. Il est reçu au chapitre "L'étoile polaire" à Paris en 1891. Il est affilié à la Loge "La Bienfaisance" à Châlons sur Marne en 1894.

En Loge il se fait remarquer par ses talents d'orateur, office qu'il occupe régulièrement.

Il est membre honoraire d'une multitude de Loges françaises et étrangères.


Ouvrages :

Solidarité, Paris, A. Colin, 1896

Les applications de la solidarité sociale, aux bureaux de la Revue, Paris, 1902  

Pour la Société des nations, Paris, E. Fasquelle, 1909

La politique de la prévoyance sociale : L'action, Paris, E. Fasquelle, 1919

Le traité de paix de Versailles, Paris, F. Alcan, 1919 

 

 

L'artiste :

Léon Bourgeois apprend la sculpture auprès de Massoulle et de Rodin. Il laisse quelques œuvres de grande qualité (cf illustrations des articles précédents)

 

Sphinx 603


Contact G

# 603

Partager cet article

Repost 0
TVF BB T.V.F.B.B. - dans Enigme
commenter cet article

commentaires

Les Meuniers De La Tiretaine

  • : Royale Confrèrie des Meuniers de la Tiretaine
  • Royale Confrèrie des Meuniers de la Tiretaine
  • : Espace de dialogue des Meuniers de la Tiretaine (branche française) et de leurs amis bâtisseurs et géomètres, tous de bonne compagnie, libres et de bonnes mœurs.
  • Contact

Trois Pas en Loge Bleue

Un guide indispensable pour comprendre les usages en Loge et les fondamentaux du rite français

Disponible chez l'auteur TVF BB.

Pour commander ce livre, envoyer un mail à l'adresse : tvfbb[at]vt4c.ovh

Rechercher

Pages

Catégories