Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 09:15
Le Silence et la Parole en Loge

La planche réalisée par notre F:. Patrice étant relativement longue, sera publiée en trois parties. Voici la première.

*

*       *

Lors de ma première planche, je vous avais confiés que j’étais, en tant qu’apprenti, au pied d’une montagne dont le sommet se perdait dans les brumes, inquiet mais rassuré tout de même d’être là. Aujourd’hui, j’ai osé prendre le chemin que j’avais entraperçu apprenti, chemin long,  sinueux et, de temps à autres, bordé par des précipices vertigineux.

Mon sujet confié par notre  très vénérable maître, à l’époque 1er surveillant, fut  abordé et traité par deux de nos frères lors de la dernière année maçonnique. Je ne vous cache pas mon angoisse lors de l’écriture de cette planche et encore plus maintenant.

Serai-je à la hauteur de ces morceaux d’architecture ?

A mon tour d’amener ma pierre à l’édifice et vous présenter tout d’abord le silence puis la parole en loge pour finir par unir les deux car après tout l’équilibre me semble là, ciment de notre loge et ordre.

 

Commençons par le silence en loge.

Il me semble important de définir ce qu’est le silence.

De nombreux dictionnaires sont d’accord pour dire que le silence vient du latin « Silere » « se taire ». Le silence, c’est l’absence du bruit ou l’interruption plus ou moins longue du son mais aussi l’action de ne rien dire.

«  Absence » : arrêtons-nous sur ce mot dont la définition est « celui qui n’est pas dans un lieu où l’on pourrait s’attendre à le trouver ». Que nous sommes nous imaginés,  avant de renaitre en maçonnerie, de ce temple, de ce que faisaient tous ces hommes ?

Certainement pas que dans le silence le plus parfait,  ils apprenaient.

 Le silence en musique constitue l’harmonie.

Peut-on imaginer une œuvre musicale sans silence ? Ne dit-on pas que le silence après une œuvre de Mozart est de Mozart.

Peut-on imaginer un monde sans silence ?

Serions-nous prêts aux chaos sonores, un monde sans respiration sans pause ?

Le silence est régulateur, il rythme le monde. Autour de nous quelque part dans l’espace, au-dessus de nos têtes, il n’est plus seulement chef d’orchestre mais le maître absolu.

Dans la vie profane, il est nécessaire de savoir se servir du silence dans un monde qui court pour faire savoir, et communiquer à tout va ! La parole est certes libre mais certains silences peuvent être bien plus évocateurs que de longs discours

Mais le silence permet aussi l’écoute. Nous avons tous vécu les réunions, professionnelles ou non, des rencontres, où chacun est persuadé qu’en parlant un peu plus fort il se fera entendre. Nous verrons plus loin le sens du mot « cacophonie »

Le silence, pour nous, est tout sauf naturel. Pourtant c’est certainement un des plus beaux cadeaux que la nature nous ait offert.

Le silence n’est pas que l’acte de se taire. Sans lui comment pourrait-on réfléchir ? Ordonner sa pensée ? Faire des choix ? Nous avons besoin du silence pour nous construire. Le silence peut être un droit de réserve comme il peut être partagé par deux personnes qui s’aiment. Le silence alors peut s’interpréter et être plus fort que la parole.

Un proverbe dit : « Parfois, le silence peut faire comprendre ce que les mots ne peuvent pas»

Nous pouvons également y être soumis de gré ou de force. Souvenons nous de notre initiation et de ce 1er choc que d’être enfermé dans le cabinet de réflexion, dans le silence absolu avec pour décors des symboles étranges voire morbides et pour seul partenaire ce silence qui nous renvoie qu’à nous même. Dans ce silence, nous appréhendons, la boule au ventre. A l’extérieur pas un bruit ne filtre.

Mais Attention de ne pas faire du silence un refuge trop confortable où l’on n’aurait plus faire d’autres choix que se perdre, s’isoler.

Le silence ne vaut que si la parole lui fait écho.

« Quelle musique le silence ! dira Jean Anouilh » et Lao Tseu d’ajouter « la plus grande révélation est le silence ».

Ne doit-on pas trouver dans notre silence en loge « les voies et les voix » qui nous permettront de dégrossir notre propre pierre ?

Le silence est le propre du maçon. Il serait réducteur de faire du silence l’apanage de l’apprenti. C’est  un art de savoir se taire. Art royal !

La parole appartient au Vénérable Maître, le silence est à nous tous.

à suivre...

Le Silence et la Parole en Loge

Partager cet article

Repost 0
TVF BB T.V.F.B.B. - dans Planches
commenter cet article

commentaires

Les Meuniers De La Tiretaine

  • : Royale Confrèrie des Meuniers de la Tiretaine
  • Royale Confrèrie des Meuniers de la Tiretaine
  • : Espace de dialogue des Meuniers de la Tiretaine (branche française) et de leurs amis bâtisseurs et géomètres, tous de bonne compagnie, libres et de bonnes mœurs.
  • Contact

Trois Pas en Loge Bleue

Un guide indispensable pour comprendre les usages en Loge et les fondamentaux du rite français

Disponible chez l'auteur TVF BB.

Pour commander ce livre, envoyer un mail à l'adresse : tvfbb[at]vt4c.ovh

Rechercher

Pages

Catégories