Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 13:30

Le 7 octobre dernier notre F:. Jean-marih, nous posait la question suivante :

« Pourquoi deux épées au bijou de sautoir du maitre de cérémonie ».

Notre T:.V:.F:. Alain V:., que nous remercions vivement, nous propose une réponse en trois épisodes...

Le bijou du Maître de cérémonie [I]

En franc-maçonnerie, se poser la question du pourquoi les choses sont telles qu'elles sont plutôt qu'autrement, et vouloir y répondre par la seule voie maçonnique, c'est risquer de se lancer dans des interprétations échevelées n'ayant rien à voir avec la réalité du moment originel, qui vit l'appropriation de tel ou tel symbole. Et ce d’autant plus que certains "accessoires" ont la fâcheuse tendance de se voir modifier avec le temps, les modes, les circonstances et les décisions plus ou moins bien fondées de ceux qui président aux destinées des divers rituels.

Prenons l'exemple des bijoux ou insignes associés aux Officiers de Loge, au rite Français. Quand je dis au "rite Français", encore faudrait-il s’entendre sur ce modèle : Groussier, traditionnel, moderne, régulé 1801 ?… Et dans quelle Obédience ? Vous voyez que les choses se compliquent, dès lors que l’on désire les clarifier…

Il est évident que tout serait plus simple, si chaque Office de n’importe quel rite dans n’importe quelle Obédience était identifié par la même breloque. Et d’ailleurs, du seul point de vue symbolique, je ne vois pas ce qui l’empêcherait, bien au contraire, sauf des intérêts humains, trop humains. Et pourtant, c’est déjà le cas pour quelques Officiers, parmi lesquels il apparaît naturel, et facilement déchiffrable, que l'Orateur soit traditionnellement représenté par un livre ouvert et le Secrétaire par deux plumes d'oie. Mais d’autres se révèlent être plus hermétiques, tels le 1er Maître des Cérémonies, qui est figuré au rite Français, aujourd’hui, par deux épées croisées sur une canne verticale suspendues à son cordon, à l’identique du REAA.

Mais il fut un temps, pas si lointain, (voir petit livre bleu du 1er grade au Français GLNF) où cette charge dans notre rite, à l’instar du rite Emulation, ou au Standard d'Ecosse, était illustrée par seulement deux "cannes" croisées. Mais peut-être fut-ce une erreur de gravure ! Alors qu’au RER, où la canne n’existe pas, cette fonction se suffit de 2 épées également croisées. Mais, là encore, il y aurait sujet à débat : ces épées, doivent elles avoir la pointe en haut ou au contraire en bas, et pourquoi ?

Or, un peu comme pour la fameuse couleur bleue, qui drape la plupart des Loges, et dont j'ai eu à parler dans le passé, la réponse est à chercher ailleurs que dans le domaine très restreint et circulaire de la seule culture maçonnique. En effet, nous ne le répéterons jamais assez, c'est la franc-maçonnerie qui a emprunté autour d'elle, en totale uchronie, toute la symbolique qui la caractérise, et sur laquelle elle a abondamment glosé,  et non elle qui aurait inspiré tous les symboles que l'on trouve ailleurs, et partout, bien avant le 18ème siècle.

Aussi, afin d’affiner nos recherches sur le pourquoi du comment de l’insigne du 1er Maître des Cérémonies, il va nous falloir nous demander quelle est la véritable origine de la fonction de Maître de Cérémonie, et voir si de ce côté-ci il n'y aurait pas quelque explication toute simple, qui nous tend les bras.

Le bijou du Maître de cérémonie [I]

Un Grand Maître des Cérémonies royales.

En fait, si l'on élargit notre cercle, et que l’on cherche tout bonnement dans l'Histoire de France, on s'aperçoit que cette charge particulière, relativement récente, a été créée par Henri III à la fin du 16ème siècle, avec la notion d'étiquette, au sens protocolaire. Elle avait pour but de décharger d’une partie des tâches, celles purement cérémonielles, la fonction plus ancienne et prestigieuse de Grand Maître de France. Ce dernier titre provenait lui-même du Grand Sénéchal de France, lequel était l'héritier des Maires du Palais de la période mérovingienne. C'est dire si tous ces hauts personnages étaient éminemment importants dans le Royaume, on dirait aujourd’hui qu’ils étaient dans le «top ten », puisqu'ils s'occupaient de la "Maison du Roi", avec tous les pouvoirs que cela sous-entend. Citons, parmi les plus connus, le duc Anne de Montmorency ou encore le duc Henri de Guise, etc…

Mais rassurez-vous, nous n'irons guère plus loin dans notre évocation historique, puisqu'à partir de ces deux fonctions, vous allez voir que tout se met en place, presque naturellement.

En effet, les armoiries du Grand Maître de France étaient constituées, entre autres, de deux bâtons de vermeil passés en sautoir derrière l'écu de ses armes.

Quant au Grand Maître des Cérémonies de France, "et pour marque de son autorité en tout ce qui regarde le cérémonial, il porte un bâton de commandement, à bout et pommeau d'ivoire, couvert de velours noir, en vertu duquel il est dans les occasions de cérémonies, aidé des gardes et autres forces de la maison du roi, pour y maintenir le bon ordre.*"

Suivant la tradition dont il descend, ses armoiries sont donc constituées de "deux bâtons de cérémonies couverts de velours noir, passés en sautoir derrière l'écu de ses armes.*"  Notons, pour l'anecdote, que le fameux bâton de Maréchal que, d'après Louis XVIII, "tout soldat porte dans sa giberne", provient de la même origine, puisque les "Maréchaux de France portent pour marque de leur dignité derrière l'écu de leurs armes, deux bâtons d'azur, semés de fleurs de lys d'or, passés en sautoir*".

Je précise qu'au rite d'York le Directeur des Cérémonies est aussi appelé Maréchal.

* D'après Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France. Nicolas Viton de Saint-Allais, à Paris en 1816.

A suivre….

Le bijou du Maître de cérémonie [I]
Le bijou du Maître de cérémonie [I]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

T.V.F. B.B. 26/10/2014 10:33

Merci Frère Truck pour ta visite et ton commentaire.
Le deuxième épisode, grâce à notre F:. A. V., devrait paraître dans les prochaines 24 heures.
Frt.

Frère Tuck 24/10/2014 14:53

j'attends la suite avec impatience, car voici un début très éclairant sur la valeur des symboles et leurs véritables origines. Méditons !

Les Meuniers De La Tiretaine

  • : Royale Confrèrie des Meuniers de la Tiretaine
  • Royale Confrèrie des Meuniers de la Tiretaine
  • : Espace de dialogue des Meuniers de la Tiretaine (branche française) et de leurs amis bâtisseurs et géomètres, tous de bonne compagnie, libres et de bonnes mœurs.
  • Contact

Trois Pas en Loge Bleue

Un guide indispensable pour comprendre les usages en Loge et les fondamentaux du rite français

Disponible chez l'auteur TVF BB.

Pour commander ce livre, envoyer un mail à l'adresse : tvfbb[at]vt4c.ovh

Rechercher

Pages

Catégories